1. // Top 10

Top 10 : Blessures hardcore

Âmes insensibles, amateurs de découpeurs, de bouchers, de fractures ouvertes, de craquements osseux et de footballeurs terrassés, voici le top 10 des blessures hardcore suite à l'attentat subi par Aaron Ramsey. Et comme disait le délicat Claudio Gentile : « Nous ne sommes pas dans une école de danse, nous jouons au football » .

Modififié
0 1
1 – Jonathan Lacourt (Valenciennes)


Le temps d'un Rennes-Valenciennes, le championnat de France prend des airs de Premier League. Kader Mangane massacre son ancien coéquipier Jonathan Lacourt. Double fracture ouverte tibia-péroné, onze mois loin des pelouses. Mangane quant à lui écopera de deux mois et demi de suspension. Nous ignorons si les deux hommes sont toujours amis.






2 – Djibril Cissé (Liverpool)


C'est à son arrivée à Liverpool que Djibril Cissé prendra goût aux infirmeries, aux tables d'opération et aux séances de rééducation. Si ses guiboles sont en mousse, Cissé se forge un mental béton dès octobre 2004 avec une double fracture tibia-péroné à la jambe gauche. En 2006, à la veille de la Coupe du monde, la jambe droite (sans doute jalouse) subira le même sort. Saloperie de parité.






3 – Henrik Larsson (Celtic)


Habitué des saisons pleines, Henrik Larsson connaîtra des années 1999-2000 difficiles. La faute à une blessure lors d'un match de Coupe de l'UEFA contre Lyon qui lui coûta huit mois d'indisponibilité. Le Lyonnais Serge Blanc, vicieux sur ce coup-là, se révéla à cette occasion plus efficace que le plus rustre des défenseurs de Scottish Premier League.






4 – Alfie Haaland (Manchester City)


Roy Keane ne fait pas dans la dentelle et règle ses différents sur le terrain. Ainsi, lorsqu'il recroise Haaland -l'inconscient avait invectivé l'Irlandais qui s'était rompu les ligaments croisés du genou quelques années plus tôt- Roy Keane lui brise la jambe. Il ne lui aura fallu qu'une seule tentative. Un attentat prémédité, en plein derby mancunien. Du travail net et précis.








5 – Jimmy Bullard (Fulham)


En septembre 2006, Scott Parker force le barrage opposé par Jimmy Bullard et sa jambe. Résultat, le joueur de Fulham se flingue la rotule et les ligaments croisés tout en démontrant une certaine souplesse osseuse jusque-là inconnue. Il ne retrouvera la compétition que seize mois plus tard.






6 – Aaron Ramsey (Arsenal)


Lorsqu'un défenseur pleure après avoir reçu un carton rouge, ce n'est jamais bon signe. Surtout en Angleterre. Emporté par son élan, Ryan Shawcross désarticule la jambe d'Aaron Ramsey, qui sera évacué de la pelouse sous assistance respiratoire. Peu après le match, Fabio Capello appelle le défenseur de Stoke City en sélection anglaise. La prime au mérite sans doute.


7 – Marcin Wasilewski ( Anderlecht )


Jusqu'en août 2009, Wasilewski faisait flipper les attaquants belges s'aventurant dans sa zone. Maintenant, le Polonais d'Anderlecht serait plutôt à plaindre depuis sa double fracture ouverte tibia-péroné provoquée par Axel Witsel. Le Liégeois écopera de huit matchs de suspension et recevra même des menaces de mort. Les génies du tacle sont toujours incompris de leurs contemporains.






8 – Eduardo Silva (Arsenal)


Eduardo Silva aurait pu être le premier Brésilien naturalisé Croate à finir unijambiste. Le poète Martin Taylor, Birmingham City, lui démolit le tibia et la cheville après trois minutes de jeu seulement. Sans l'intervention rapide des médecins d'Arsenal, Eduardo risquait l'amputation. Depuis Ed a accordé son pardon à Taylor. Ce dernier ne fut jamais sélectionné par Capello.







9 – Edgar Bismarck Andrade (Cruz Azul)


« On n'est jamais mieux servi que par soi-même » . Telle pourrait être la devise du Mexicain Edgar Bismarck Andrade. Le joueur de Cruz Azul n'a besoin d'aucune aide pour se fracasser la jambe. En se réceptionnant mal sur un tacle, il se retourne complètement la cheville. Andrade préféra se faire opérer plutôt que de tirer profit de sa blessure en faisant des talonnades de face sa spécialité.




10 – Felix Mwamba Musasa (Carara Kicks)


La faute la plus hideuse ayant entraîné une blessure grave a été commise en Afrique du Sud. Façon Cluedo : je demande Félix Mwamba Musasa, avec sa jambe droite, sur la pelouse des Carara Kicks. En mai dernier, le Congolais fracasse son adversaire, lui défonce le tibia, atomise son péroné, forge la jambe du pauvre Ngulube pour lui donner une forme de U comme Ugly. L'horreur résumée en un tacle.






BONUS – Le soldat inconnu



Un illustre inconnu en manque de calcium se plie la jambe sur un dribble chaloupé. « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie » , disait la réclame. Dans le football comme ailleurs...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Andrade préféra se faire opérer plutôt que de tirer profit de sa blessure en faisant des talonnades de face sa spécialité."

Blague du mois, facile.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1