En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nomination de Zidane

Top 10 : Ballon d’or sur un banc de touche

Zinedine Zidane sur le banc du Real Madrid, quoi de plus logique pour le Ballon d’or 1998, virtuose de la Maison Blanche pendant un quinquennat ? Avant lui, les meilleurs joueurs du monde n’ont pas toujours fait de bons entraîneurs, n’est-ce pas Diego Maradona. Et quand on a eu la chance de recevoir le ballon doré, c’est encore plus compliqué, même si certains s’en sont plutôt bien sortis.

Modififié

1. Johan Cruyff


Sans surprise, le Hollandais volant est le meilleur des meilleurs. Joueur hors norme, le grand Johan aura été un entraîneur au-dessus de la mêlée aussi. Des débuts tonitruants à l’Ajax – à la maison – au début des années 80, avec des titres nationaux et une Coupe d’Europe avant la révolution barcelonaise entre 1988 et 1996. Il donne naissance à un mythe, un style de jeu, une identité, une Dream Team et ramène la première C1 en Catalogne. Surtout, il transmet sa fibre à une chiée de joueurs qui vont devenir des coachs hors normes, dont Josep Guardiola, sa plaque tournante. Vingt ans après son départ de Catalogne, quand Cruyff parle football, tout le monde l’écoute.

2. Franz Beckenbauer


Les supporters marseillais ne gardent pas un souvenir impérissable du Kaiser sur un banc de touche. Et pour cause, il s’arrache au bout de six mois. « À l'OM, j'ai pris du recul au bout de six mois, car Bernard Tapie se mêlait trop de mon travail au quotidien, notamment sur les questions d'ordre tactique. Je pense que sans lui, je serais resté bien plus longtemps, peut-être même de longues années à la tête de l'OM, et ce défi m'aurait bien plu. C'est sans doute l'un des seuls regrets de ma carrière. » Dommage, car on parle d’un champion du monde. Sur le terrain et sur un banc de touche. Sélectionneur de la RFA entre 1984 et 1990, le Kaiser s’offre une finale au Mexique et un titre suprême en Italie. Rien que ça. C’est le premier à être champion du monde en tant que joueur puis entraîneur. Après son expérience douloureuse à l’OM, il reprendra du service en 1994 dans son club de toujours, le Bayern, avec un titre de champion et une Coupe de l’UEFA contre Bordeaux en 1996, année de sa retraite des bancs de touche. Depuis, il donne des leçons à qui veut bien les entendre depuis la Bavière.

3. Alfredo Di Stéfano


Joueur fabuleux, Di Stéfano aura roulé sa bosse sur un bon nombre de bancs de touche une fois les godasses au placard. Logiquement, il prendra en main Boca Juniors à la fin des années 60 pour empiler les titres et se faire une solide réputation. Naturellement, il retrouve l’Espagne et Valence, un club qu’il entraînera également dix ans plus tard avec Mario Kempes comme attaquant. Entre-temps, il va également revenir au club de ses débuts, River Plate, en 1981 (un nouveau succès), avant de boucler la boucle en s’installant sur le banc du Real Madrid au milieu des années 80. Mais c’est surtout à Valence qu’il aura brillé, avec une Liga et une C2. On a connu CV plus crade.

4. Kevin Keegan


Kevin qui gagne n’aura pas amassé autant de trophées sur le banc que sur le pré, mais l’Anglais aura fait du Newcastle du début des années 90 une formidable raison de regarder la Premier League. Ginola, Asprilla, Ferdinand, Shearer, bref, ça envoie du jeu et des buts, alors que Keegan était arrivé quand le club était en seconde division. Trois ans plus tard, il en fait un formidable dauphin du MUFC de Sir Alex Ferguson. Dommage pour lui, il ne connaîtra pas la même réussite à Fulham, Manchester City ou même en équipe d’Angleterre durant l’Euro 2000.

5. Matthias Sammer


Avant d’être un formidable dirigeant du Bayern Munich et après avoir terminé sa carrière de footballeur en pleine lumière, Matthias Sammer a posé ses cheveux roux sur un banc de touche. À commencer par celui du Borussia Dortmund avec lequel il va être sacré champion d’Allemagne en 2002. C’est le Borussia de Jan Koller, Tomáš Rosický, Marcio Amoroso et Jens Lehmann. Une équipe mi-brésilienne, mi-allemande. C’était beau, putain ! Sans doute trop pour durer, puisqu’en 2004, après des graves soucis économiques à Dortmund, Sammer décide de tenter l’aventure Stuttgart. Ça ne durera qu’un an. Sa dernière sur un banc avant de rejoindre la DTN allemande, puis le Bayern, où il officie en tant que directeur sportif.

6. Oleg Blokhine


Ballon d’or 1975, la machine à marquer du Dynamo Kiev va débuter sa carrière de coach en Grèce au début des années 90. Olympiakos, PAOK, AEK, Oleg va tout essayer avec plus ou moins de réussite. Histoire de se former avant de rentrer au pays une fois l’Ukraine indépendante. En 2003, il prend en main la sélection qu’il emmènera en quarts de finale de la Coupe du monde 2006. Depuis, il s’est perdu en route, notamment sur le banc du Dynamo Kiev, son club de cœur, entre 2012 et 2014. Il prendra une valise au Parc des Princes face à un PSG QSI en 2013 (1-4).

7. Marco van Basten


Joueur le plus élégant des années 80, le Cygne d’Utrecht n’a pas eu la carrière qu’il méritait. Enfin, surtout la fin. À croire que son parcours de coach est taillé dans le même bois. Après une saison sur le banc de la réserve de l’Ajax, Marco hérite directement de la sélection oranje, on est en 2004 et il entame une révolution au sein de l’effectif, rajeunissant grandement le onze de départ. Son principal fait d’arme, un huitième de finale perdu du Mondial 2006 contre le Portugal qui frôle avec une bagarre générale (16 avertissements, 4 expulsions). On pense que la mayonnaise prend durant l’Euro 2008 (la France est balayée 4-1, l’Italie 3-0), mais la Russie s’amuse de lui en quarts de finale. Fin de l’aventure. Van Basten se lance ensuite dans les clubs (Ajax, Heerenven, Alkmaar) sans grande réussite. Actuellement, il tente d’aider Danny Blind au sein de l’équipe des Pays-Bas. Bon courage.

8. Ruud Gullit


Un peu le même cas de figure que son ancien pote de l’AC Milan, mais avec un peu plus de réussite. Quoique. Après une fin de carrière à Chelsea, l’ancien milieu de terrain décide de prendre le costume très à la mode dans les années 90, celui d’entraîneur-joueur. Chez les Blues, ça va durer presque deux saisons. La suite ? Newcastle, Feyenoord, Los Angeles Galaxy et une pige au Terek Grozny où il va gagner trois petits matchs sur treize avant de se faire virer. Pas terrible. Depuis, Ruud a laissé tomber les bancs et s’est reconverti dans le rôle de consultant. De temps en temps, il présente des cérémonies comme le tirage au sort de l’Euro 2016 à Paris, en décembre dernier. À son CV de coach, une Coupe d’Angleterre en 1997. Et c’est tout.

9. Michel Platini


Il avait tout pour lui. Un pays acquis à sa cause, une aura, une gueule, un CV, un palmarès. Quand Michel Platini devient sélectionneur de l’équipe de France en 1988, il n’a que 33 ans et prend le relais de Henri Michel qui a raté son début d’éliminatoires pour le Mondial 90. Platini installe quelque chose et s’offre une série de 19 matchs sans défaite et notamment un 8 victoires en 8 matchs dans les qualifications pour l’Euro 92 dans une poule relevée où l’Espagne et la Tchécoslovaquie sont également présentes. Les Bleus sont favoris. Et vont tomber de haut. Éliminés au premier tour sans gagner le moindre match. Platoche s’en va comme ça. On ne le reverra plus jamais sur un banc. Il va même être victime d’un coup de foudre carcéral envers Sepp Blatter en embrassant une autre carrière.

10. Luis Suárez


Ballon d’or 1960 du temps de sa splendeur au FC Barcelone, l’Espagnol va débuter sa seconde carrière sur le banc de l’Inter Milan, son autre club de cœur, là où il a rencontré le phénomène Helenio Herrera. Il a donc été à bonne école. Mais la mayonnaise ne prend pas. Sampdoria, Côme, Cagliari, Deportivo La Corogne, Suárez ne réussit pas à relever les défis qui s’offrent à lui. Et quand il prend en main l’équipe d’Espagne entre 1988 et 1991, il manque le Mondiale 90 et l’Euro 92. Après deux nouveaux passages, en intérim, sur le banc de l’Inter, il comprend que ce monde n’est pas fait pour lui. Il arrête les frais en 1995.


Et aussi : Jean-Pierre Papin, Hristo Stoichkov, Stanley Matthews, Lothar Matthäus

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:47 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC Hier à 14:52 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1
il y a 6 heures Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 3 il y a 6 heures Qui es-tu, UEFA League Nations ? 10 il y a 7 heures Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 31 il y a 8 heures Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 il y a 9 heures Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 11 heures Rafael Márquez reprend l'entraînement 5 il y a 11 heures Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 Hier à 17:08 Un joueur assassiné à l'entraînement 24
Hier à 16:02 Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 Hier à 14:11 Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 Hier à 11:51 Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 20 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27 mardi 29 août Abdennour débarque à l'OM 92 mardi 29 août Des enfants malades dessinent des crampons à Philadelphie 15 mardi 29 août Matt Pokora buteur en Coupe de France 34