En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Arbitres

Top 10 : Agressions d’arbitres

Lundi, un arbitre de 41 ans est décédé après avoir été battu à mort. Pour rappeler la difficulté de leur tâche, voici une sélection des agressions sur les « hommes en noir » . Qui subissent parfois la bêtise humaine et ses effrayants extrêmes.

Modififié
1. Chili 2010

Après un tacle de souillon, vaut mieux pas la ramener. Leitmotiv parfaitement assimilé par ce défenseur chilien lors d’un match en 2010. En brave boucher, le numéro 4 blanc se replace après son abattage. Ça sent la biscotte grillée et M. l’arbitre, la truffe aiguisée, flaire la piste de son gibier pour lui distribuer une « tarjeta » . Et là, c’est le drame. Vexé, ou simple fan d’UFC, le joueur se rue sur l’officiel pour lui faire une corde à linge ! «  D’où tu me mets un jaune, toi ? D’où ? »

Vidéo
2. Rwanda 2010

L’Armée Républicaine Rwandaise Football Club vs. le Tout Puissant Mazembe. Voici l’affiche principale de la Coupe Kagame Inter-Club (compétition réunissant des clubs d’Afrique centrale et de l’Est) en avril 2010. Menés au score, les visiteurs congolais marquent un but, refusé pour un hors jeu inexistant. Pas acceptable selon les joueurs du TP Mazembe. Courageux, ils s'y mettent à plusieurs pour démonter l’homme au sifflet, l’un d’eux lui envoyant même un coup de pied sauté dans le buffet. Heureusement, les joueurs rwandais interviennent pour lui sauver la mise. Les agresseurs seront renvoyés de la compétition et expulsés illico presto du territoire par Kigali. L’Afrique n’aime pas le K1.

Vidéo
3. Bulgarie 2012

Dimanche dernier, le FK Tcherno More Varna se déplaçait sur la pelouse du Levski Sofia en Coupe de Bulgarie, et se fait corriger 4-0. On ne sait pas si c’est l'addition, assez lourde, qui a fait péter les plombs à Sasho Alexandrov. Toujours est-il que le joueur du Tcherno a totalement craqué. À la 74e minute de jeu, 3-0 au score, ce sanguin défenseur tacle un adversaire par derrière. L’arbitre n’hésite pas et siffle penalty. Du coup, Sasho le boîte en pleine course. Rouge, évidemment, mais également six matchs de suspension et une amende de 1300€. Brassens chantait les types comme lui : « Quand on est con, on est con ! »

Vidéo
4. Argentine 2011

Scène aussi cocasse que consternante en Argentine, au mois de décembre 2011. L’arbitre d’une rencontre d’amateurs se fout en rogne contre un agité. Avant même qu’il ne le sanctionne, le pauvre va connaître un triste sort: onze bonhommes en colère qui lui tombent dessus. Face à ce déchaînement de bravoure, l’humain laisse place au lièvre. Savatée comme un chiffon, la proie détale hors du stade. Vite, très vite !

Vidéo
5. Ukraine 2012

Le 29 septembre dernier, le Tchernomorets Odessa reçoit le Metalist Kharkiv (10e journée du championnat d’Ukraine). Après un Euro plutôt réussi, le « foot quotidien » reprend ses droits sur les bords de la Mer Noire. Certaines débilités aussi. Le match se déroule dans une ambiance correcte. Jusqu'à ce qu'un homme débarque de nulle part pour se farcir le juge de ligne. Avant que les flics ne le plaquent, « polo violet » a juste le temps de presser la glotte de l’officiel en panique. Il faut quatre paires de biceps pour maîtriser la fougue du bonhomme. Sûrement les effets de la verveine ukrainienne.

Vidéo
6. Martinique 2011

Guy-André Licran a les cartons en aversion. En octobre 2011, le joueur du Real Tartane en a fait la démo pendant les demi-finales de la Coupe de France, zone Martinique. Face au Club Colonial, l’arbitre veut l’avertir après une altercation. Mais Guy-André n’est pas content, mais alors pas du tout. La carton n’est pas encore sorti que le coupable attrape son bourreau et lui fait un plaquage cathédrale ! Craignant pour sa sécurité, l’arbitre regagne les vestiaires. Avant de revenir pour l'expulser. Si le joueur a prouvé que niveau contrôle de soi il a encore beaucoup à apprendre, niveau catch, il n’a rien à envier à Hulk Hogan. C’est déjà ça…

Vidéo
7. Brésil 2009

En novembre 2009, les supporters des Corinthians sont stupéfaits de voir leur équipe dominée 2-0 par Flamengo. Plus que deux minutes à jouer. Le coup est déjà dur à encaisser, mais quand un penalty est sifflé pour le Mengao, c’en devient trop. Un fan descend sur la pelouse pour s’interposer. Seulement voilà, l’assistant prend son job à cœur et en découd avec le fauteur de trouble : un petit accrochage, une tentative de balayette. C’est presque bon enfant.

Vidéo
8. Danemark 2007

Viking time en juin 2007, lors des qualif’ de l’Euro. Tombés dans le groupe de l’Espagne, les outsiders danois et suédois veulent s’offrir la deuxième place. Match tendu au Parken Stadium de Copenhague. Tout part malheureusement en couille quand Christian Poulsen envoie un direct du droit dans le bide d’un jaune. De loin, le « supporter » Ronni N. a dû se dire que le rouge était abusé et veut corriger l’anomalie. Avant le petit numéro de celui que la presse locale surnomma « l’idiot du football » , le score était de 3 – 3. La victoire (3-0) est finalement attribuée aux Suédois sur tapis vert. Condamné à 250 000 euros d’amende, Ronni déclara, en pleurs, qu’il n’avait pas de quoi les payer. Le concept de réfléchir avant d'agir a un nouveau disciple.

Vidéo
9. Russie 2011

Zénith St-Pétersbourg – Anzhi Makhachkala, c’est un peu devenu « The » sommet en Russie. La pression des oligarques a fait craquer Mbark Boussoufa en novembre 2011. L’ancien d’Anderlecht, aujourd’hui coéquipier de Samuel Eto’o, récolte un jaune sévère pour une intervention appuyée. Sûrement échaudé, l’international marocain (28 ans) ne supporte pas une nouvelle faute sifflée contre l’un de ses partenaires, plus tard dans le match. Mbark allume donc l’arbitre dans le dos. Le petit regard de la victime, qui doute du caractère volontaire du shoot, est un régal. Double jaune = expulsion + conseil de discipline.

Vidéo
10. Brésil 2011

Devant une décision jugée injuste et inacceptable, tous les joueurs ne sont pas égaux. Il y a ceux qui pleurent, ceux qui beuglent, ceux qui posent une droite ou un coup de pied à l’arbitre, ceux qui tentent de négocier pendant des plombes. Bref, il y a une multitude de réactions différentes, souvent plus connes les unes que les autres. Mais s’il en est une que l’on ne connaissait pas, c’est le « défroquage » . Classe. Le joueur en question, Carlos Alberto, ne prendra même pas de carton. Et pour cause, il s’agissait d’un match de gala au profit des anciennes gloires brésiliennes Zico et Túlio. Un peu d’humour dans ce monde de brutes !

Vidéo
Les bonus:

Le lieu de cette vidéo est inconnue, l’identité des protagonistes aussi. On peut juste déduire que l’arbitre « chubby » a dû gérer maladroitement la colère du « Klitschko » qui lui fait face. L’inévitable se produit : une quiche pure, limpide, efficace.

Vidéo
Si la performance de cet arbitre puait des pieds, il fallait une bonne âme pour le lui signifier. Arrivé à toute berzingue, un papy en fauteuil roulant met des coups de pneus à l’officiel qui, vexé, répond par un soufflet. « Hot wheels » a une nouvelle mascotte.

Vidéo


Par Gaspard Manet et Pierre Girard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165