1. // Ouverture du bar à chicha de Ribéry

Franck Ribéry vient d’ouvrir un bar à chicha du côté de Boulogne-sur-Mer. « O’Shahiz » , évidemment un concept totalement révolutionnaire dont le milieu offensif du Bayern suivra l’évolution d’un œil. Dans le foot, il n’est pas le premier à avoir pensé au business alors que sa carrière n'est pas terminée.

Modififié
15 8
Rio Ferdinand – Rédacteur en chef

Se taper 90 minutes par semaine à échanger des coups de coudes dans des duels aériens avec les attaquants de Premier League, c’est bien. C’est grassement rémunéré et c’est facile, surtout quand il y a Vidić à côté. Mais pour souffler, Rio Ferdinand a trouvé autre chose dans la vie : le magazine 5#, grâce auquel il peut interviewer 50 cent, Drake ou encore Snoop Dogg. Un magazine qui lui a surtout permis de faire passer un entretien d’embauche à Françoise Boufhal… Google Images, les gars.

Édouard Cissé – Producteur de série

Champion de France avec l’OM, Doudou Cissé a eu l’idée de produire un format court sur le monde du football. Une minisérie humoristique, comme Un gars, une fille, mais avec un duo de deux apprentis agents : ça s’appelle Les coups lisses du football. Malgré un beau casting (Giuly et Makélélé y jouent notamment leur propre rôle) et des moyens, le résultat est mitigé : Canal n’a pas sorti sa série de son site web. Il valait peut-être mieux arriver un an après Bref qu'un an avant.

Youtube

Matthieu Chalmé – Viticulteur haut de gamme

Arrivé à Bordeaux en 2007, Matthieu Chalmé est vite devenu pote avec Johan Micoud. Il aurait pu donc basculer dans le rock. Il s’est finalement envoyé dans l’autre spécialité locale, le vin. « On a acheté une parcelle de Pomerol. C'est difficile à avoir parce que c'est l'appellation où il y a le moins d'hectares disponibles dans la région. C'est ce qui se fait de mieux. Notre vin s'appelle Château La Connivence. Les terres sont situées dans un petit village près de Bordeaux. » Résultat : 130 euros la bouteille, hors-taxes. Moins du vol qu’un abonnement à Chaban-Delmas remarque.

Andrès Iniesta – Viticulteur populaire

Comme les Bordelais, Andrès Iniesta s’est mis au vin dans sa région d’origine, à Albacete. Les 6000 bouteilles de sa première production étaient disponibles dans un seul magasin à Barcelone pour moins de 7€. C’est à croire que le prix d’une bouteille de vin de footeux est inversement proportionnel au talent de ce dernier sur le pré.

Peguy Luyindula – Président de Fédération de jeux vidéos

Petit, Luyindula rêvait de pouvoir défier quelqu’un dans le monde à sa simulation de foot. Depuis, les consoles type PS3 et les ligues genre FIFA et PES sont apparues. Mais cela ne semblait visiblement pas du goût de Peguy, qui est passé l’an dernier au Salon du jeu vidéo pour parler de « Manifoot » , la contraction de main et de football (mais qui donne « main » et « pied » , au final), un concept qui permettrait à des joueurs d’être fortement rémunérés pour leurs performances. Il a d’ailleurs été recruté dès l’intersaison par CFOOT pour animer une émission sur les sorties de jeux vidéos de foot. De quoi aurait-il pu parler d’autre de toute façon ?

Mathieu Valbuena – Entrepreneur dans le textile

Très lié à son agent, Christophe Hutteau, « Petit Vélo » a décidé de se lancer dans une aventure entrepreneuriale avec ce dernier. À deux, ils ont lancé une marque de caleçons, Kahmo. Évidemment, se balader sur la pelouse du Stade de France avec son produit et la Coupe de la Ligue à la main, c’est pas mal comme promo. Mais le coup de génie, c’est d’arriver à faire poser un autre joueur de l’OM, Jean-Philippe Sabo avec sa compagne, une certaine Clio …

Fabrice Abriel – Chroniqueur

Dans Leader Chic, bi-mensuel (autoproclamé) haut de gamme, au carrefour des sports et de la mode, c’est Yasmine Abriel, madame, qui tient les rennes. Fabrice, lui, est plus dans la chronique pas prise de tête pour parler de ses coups de cœurs, de lieux insolites « comme le magasin Colette à Paris » . Il ne s’interdit pas de donner des interviews plus tard, car il se dit que « face à un journaliste, un sportif parlera toujours avec un frein. Parce qu'il aura en face de lui quelqu'un qui sera là pour chercher le scoop. Nous, on est là que pour faire du positif.  » L'avenir de la presse, peut-être.

Kaba Diawara – Loueur de voitures

Pour finir sa carrière, Kaba Diawara, qui avait déjà connu les orages marseillais et parisiens, a dû se taper Arles-Avignon. Il aurait pu mal le vivre mais l’attaquant a pris ça à la cool. C’est qu’il avait déjà un business qui tournait à côté: « J’ai des parts dans une boîte de location de voitures. En fait, c'est pour les footballeurs qui montent sur Paris pour quelques jours. On se propose de leur mettre des voitures à disposition. On se connaît tous dans le milieu, ils savent que ça vient d'un ancien pro, qu'ils peuvent avoir confiance. Mais ce n’est pas du tuning ! »

Claude Makélélé – Restaurateur

En 2006, Claude Makélélé s’implantait dans le huitième arrondissement parisien avec son restaurant Le Royce. Un établissement où le luxe se ressent partout, surtout sur la carte. Le milieu de terrain a cédé l’affaire quatre ans plus tard car elle n’était pas rentable. Les mauvaises langues ont d'autres hypothèses...

Pinto – Producteur de rap

José Manuel Pinto Colorado représentait l’an dernier la seule chance pour le Real de rafler un trophée. Cristiano Ronaldo ne l’a pas ratée, crucifiant d’une tête croisée le portier remplaçant du Barça titulaire en Coupe du Roi 2011. Mais Pinto, ce n’est pas qu’un gardien médiocre garant de l’esprit du club. C’est aussi un producteur de rap depuis 2006 avec son label, Wahin Makinaciones. Quand on voit ce qu’il produit, on comprend qu’il ait voulu lui aussi tenter sa chance. Voici donc le clip de l’un de ses joyaux, en duo avec Soprano. Une bonne raison de souhaiter que l’OM et Barcelone ne se rencontrent jamais.

Youtube



Par Mario Durante
Modifié

filoubifrance Niveau : CFA2
Et Karembeu/Desailly qui ont un restaurant à Nantes ?
@filoubifrance:je pense que l'article porte sur les joueurs en activité (quoique que pour certains ce n'est pas forcément le cas...).
N'oubliez Ludovic Giuly et son service de conciergerie de luxe pour footballeurs assistés...
BobaFett
Pas de Mehmet Scholl et son label de rock ? C'est quand même plus original que restaurateur ou viticulteur.
BobaFett
yep Kaka, sauf Makelele. J'aoubliais un lien http://www.intro.de/news/newsfeatures/2 … ent_page=2
"Moins du vol qu’un abonnement à Chaban-Delmas remarque."
:))
Et quid de Jonathan Zebina et sa gallerie d'art???
En voilà un qui lutte contre les idées reçues, bravo M. Zebina.
Partenaires
Trash Talk basket Vietnam Label Le kit du supporter
15 8