Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // CAN 2012
  2. // Cérémonie d'ouverture

Toofan: « Le football togolais est maudit »

Toofan, groupe togolais composé de Master Just et Barabas, est l'inventeur de l'obragada, un style de musique composé à base d'ambiance africaine et de rap que l'on pourrait traduire par « en pleine forme » . Surtout, le duo a du ballon dans le micro. Après avoir accompagné l'équipe togolaise à la coupe du monde en Allemagne, ils viennent de composer l'hymne officiel de la CAN 2012 « Africa Oyé » et seront l'une des têtes d'affiche de la cérémonie d'ouverture du 21 janvier à Malabo. Barabas n'a pas le déhanché de Shakira mais compte bien faire danser l'Afrique.

Modififié
Vous devez chanter pour la cérémonie d'ouverture de la CAN. Qu'est-ce qui est prévu ?
Nous, on est censé faire qu'une partie du show, pour lequel il y a beaucoup de choses de prévues. Normalement, il y aura des artistes de Guinée-Équatoriale et de toute l'Afrique. Nous on joue à Malabo aujourd'hui et à Bata dimanche. Mais là, honnêtement, on ne sait pas trop. Je ne sais pas encore ce que ça va être, si ce sera un spectacle en live ou un playback.

Vous vous êtes fait connaître en 2006 en sortant un album dédié à la sélection togolaise. Le fait de lier le football et la musique a participé à votre succès ?
Sans doute. Dans notre album, il y avait deux titres en hommage à la sélection mais tous les autres traitaient plus de questions de société. En football, notre idée était de rendre hommage aux joueurs de notre équipe, car c'était la première fois que le Togo participait à une coupe du monde et on attendait ça depuis tellement longtemps.

En Allemagne, vous avez organisé une tournée en suivant les Eperviers...
Oui, on a joué à Dortmund sur la place publique avant le match TogoSuisse. Après on est aussi passé à Cologne pour le match Togo - France. Il y avait toute la communauté africaine à chaque fois, les Ivoiriens, les Ghanéens, les Togolais. Et d'autres nationalités aussi, de toute façon quand tu écoutes nos morceaux, est-ce que ça peut te faire asseoir ?

Comment se vit le football au Togo ?
C'est suivi par tout le monde mais depuis un certain temps le football togolais est maudit. Une malédiction plane sur notre football. J'espère seulement que les acteurs vont redonner vie à ce sport. Il y a eu tellement de problèmes et d'accidents ces dernières années que beaucoup de jeunes ne veulent même plus faire de football.

Tu veux parler de l'attaque du bus de la sélection au Cabida ?
Oui mais pas seulement. Déjà, c'est vrai, il y a eu le drame de Cabida, une histoire qu'on essaye tous d'oublier et de laver de nos esprits. Mais il y a eu aussi un crash d'hélicoptère à Lungi en Sierra Leone [en juin 2007, après un match de l'équipe nationale de football, 14 Togolais dont le ministre de la jeunesse et des sports avaient péri dans l'accident, NDLR]. Et en novembre passé, un bus d'une équipe de première division [L’Étoile Filante de Lomé, NDLR] qui transportait des joueurs et des dirigeants s'est crashé, beaucoup de personnes sont mortes.

Malgré sa temporaire retraite internationale, Adebayor est-il toujours l’idole du Togo ?
Oui, car Adebayor est resté le même. Personne ne lui avait demandé de revenir en sélection, il l'a fait avec toute sa conscience pour apporter un plus au football togolais. Si aujourd'hui il dit qu'il ne joue plus, c'est qu'il a ses raisons. C'est toujours celui qui ramène l'argent à l'équipe nationale alors on aura toujours besoin de lui.

Avec Toofan, vous avez carrément développé un style de musique, l'obragada. Tu peux nous expliquer les spécificités du genre ?
L'obragada, c'est un mélange de rap et d'ambiance. A la base, on est très inspirés par l'ambiance africaine, que ce soit les rythmiques traditionnelles ou bien le Ndombolo, le Makossa, la Sagacité. Et si tu assembles le rap avec cette manière de reprendre l'ambiance africaine, cela te donne l'obragada. Après, l'obragada c'est le style de musique, et au sein de ce style on a développé plusieurs danses. Aujourd'hui, la plus connue c'est le « cool caché » . Toute la crème de la musique togolaise connaît aujourd'hui cette danse.

Quelle différence tu établis entre l'obragada et le coupé-décalé ?
Il y en a énormément ! Sans te mentir, l'ambiance c'est quasiment la même mais ça diffère quand tu écoutes le fond. Nous on parle de la société, de la joie. On développe une politique depuis deux ans qui consiste à essayer de faire rêver la jeunesse. Le groupe Toofan vient des bas quartiers, et si aujourd'hui on est sur le chemin de la réussite, l'idée est de faire comprendre aux jeunes que eux aussi peuvent réussir. Nous, on ne chante pas les pleurs mais plutôt la joie. On ne veut plus parler de l'Afrique comme le maillon faible mais de l'Afrique qui se lève et gagne.


C'est vrai cette légende selon laquelle le Togo est un peu à la traîne de la musique africaine?
Ceux qui disent ça n'ont pas tout à fait tort. En fait, la culture se vend plus quand elle est exportée et elle est sous-estimée quand elle ne dépasse pas les frontières. Alors comme la musique togolaise n'était pas diffusée à l'étranger, les autres pays pouvaient croire qu'on était à la traîne. Le seul chanteur togolais connu jusqu'à présent, c'était King Mensah, qui fait de la très bonne musique traditionnelle. Nous on a ramené une image un peu plus jeune, avec des vidéos bling-bling, avec une autre manière de faire danser l'Afrique. Aujourd'hui toute la jeunesse veut être à l'image de Toofan. On a redonné l'envie à beaucoup de gens de faire de la musique. Ce n'est pas toujours facile mais maintenant il y a quand même des gens très importants qui nous accompagnent dans notre démarche et j'espère qu'on ne va pas les décevoir. D'ailleurs, début avril, on sera à Paris. Alors je ne sais pas si aujourd'hui on peut encore dire que le Togo est à la traîne. C'est à toi de voir.

Le Togo ne s'est pas qualifié pour la coupe d'Afrique. Du coup, tu vas soutenir une équipe en particulier ?
A mon avis, la CAN va se jouer entre la Côte d'Ivoire et le Ghana. Mais le Togo supporte toujours le Ghana.

Africa Oyé


2006, la chanson composée pour soutenir le Togo à la coupe du monde.


Propos recueillis par Pierre Boisson
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 80

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70