Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Affaire Vairelles

Tony Vairelles reste en prison

Modififié
Les douceurs de Noël n’ont rien changé. La grincheuse chambre d’instruction de la Cour d’appel de Nancy a rejeté la demande en liberté du clan Vairelles. Tony et ses trois frangins, incarcérés depuis fin octobre, restent donc en prison.

« Le président de la chambre a considéré que les frères Vairelles étaient des braves gens mais que l'affaire semblait encore floue et qu'il fallait que l'instruction avance » , a commenté l'un des avocats de la défense, Me Liliane Glock.

Pour rappel, la fratrie, composée de Giovan, Jimmy, Tony et Fabrice Vairelles, est accusée d’avoir tiré (armes à feu) sur des vigiles d’une discothèque près d'Essey-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle), dans la nuit du 22 au 23 octobre.

Arrivés séparément au tribunal, escortés par des unités de sécurité du ministère de la Justice, aucun d’entre eux n’a fait de déclarations à la sortie de la salle d’audience. En revanche, Guy, le père, a vivement commenté cette décision de justice : « On nous traine dans la boue. On a du mal à revenir en arrière même avec les preuves à l’appui. Les juges ne s’occupent pas des anomalies. Ils ne tiennent compte que de la parole des videurs. Les caméras c’est du folklore. Mes gamins sont en taule et je ne peux pas le supporter. Aucun ne mérite d’y être. Ils n’ont jamais eu de problème. Ils ne sont jamais allés devant un juge pour enfants. Maintenant, on nous traîne dans la boue, ça commence à bien faire. »


ViR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29