En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Tönnies veut garder Raùl

Raul Gonzalez Blanco est sous contrat jusqu'en 2013 à Schalke. Néanmoins, le club de Gelsenkirchen se verrait bien le prolonger pour quelques saisons encore.

« Un joueur professionnel avec tant d'expérience est très important pour notre jeune équipe, ça se voit à chaque match. En plus, Raùl est un joueur très populaire » , a expliqué Clemens Tönnies, le boss de Schalke, à Sport Bild.

Schalke, qui croule pourtant sous les dettes (plus de 200 millions d'euros, ndlr), peut, selon Tönnies, assurer malgré tout le salaire de sept millions annuels du goleador espagnol: « Financièrement, on peut se payer Raùl. Je peux l'assurer. Nous sommes si bien organisés financièrement [sic] que nous ne nous trouverons pas en difficulté l'an prochain, même si l'on n'atteint pas l'Europa League » .

Prolongation de contrat ou non, la seule chose qui intéresse Señor Gonzalez Blanco en ce moment, c'est de mettre des buts dans une compétition appelée C1. Il y en a qui ont une barre haute à placer et qui n'ont plus beaucoup de temps, merde.


AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
Hoeness l'hyperactif