En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Yougoslavie
  3. // Le jour où

Tomislav Ivic, le trait d'union

Le 25 juin 2011, le Croate Tomislav Ivić cassait sa pipe à Split, sa ville natale. Outre le fait que l'entraîneur a travaillé dans treize pays différents au cours de sa longue carrière, « Tomi » est un homme qui a su se faire aimer des présidents du PSG et de l'OM. Et si Marseille est le premier club français à avoir brandi la coupe aux grandes oreilles en 1993, Ivić n'y est pas pour rien.

Modififié
Ouvrez Google Maps. Entrez successivement les villes de Split, Amsterdam, Bruxelles, Istanbul, Zagreb, Avellino, Athènes, Porto, Paris, Madrid, Marseille, Lisbonne, Monaco, Istanbul, Dubaï, Téhéran, Liège, Djeddah et de nouveau Liège. Voilà la carrière de Tomislav Ivić, génial entraîneur du siècle dernier, né en Yougoslavie et mort en Croatie le 25 juin 2011. Il y a quatre ans jour pour jour. Sur son CV ? Des titres de champion en Yougoslavie, Pays-Bas, Belgique, Grèce, Portugal. Entre autres. En France, on connaît surtout « Tomi » Ivić pour ses passages parisiens et marseillais. Avec Lucien Leduc, il est d'ailleurs le seul à avoir entraîné les deux clubs. Alors qu'il vient de mener Porto à une victoire en Coupe intercontinentale ainsi qu'au titre national, Ivić débarque dans la capitale en 1988. Francis Borelli lui confie le PSG. Un PSG qui vient d'éviter la relégation quelques semaines plus tôt. Sur le papier, les Parisiens sont cramés, vieux et sans talent. Pourtant, Ivić va faire de cette équipe de trentenaires un prétendant au titre et envoyer en équipe de France Christian Pérez et Daniel Xuereb. Mieux, il redonne une seconde vie à son compatriote Safet Sušić. En 1989, le PSG est même à deux doigts du titre de champion de France, n'abandonnant le précieux qu'à quatre journées de la fin à la suite d'une défaite à Marseille (0-1). C'est sans doute là que Bernard Tapie, alors président de l'OM, a l'idée de débaucher le coach parisien.

« C'est le numéro 1 mondial de l'entraînement » , Bernard Tapie


« Je n'ai pas oublié qu'avec une équipe médiocre, il a mené la vie dure à l'OM jusqu'au bout, détaillera Bernard Tapie en l'engageant en 1991. Et que sans un tir fabuleux de Sauzée, nous n'étions peut-être pas champions. Ivić, pour moi, c'est le numéro 1 mondial de l'entraînement. Personne ne sait mieux que lui tirer le maximum de ses hommes. » Pourtant, le coach a dû encaisser les critiques durant son passage parisien. On lui reproche, entre autres, d'utiliser deux stoppeurs. Un truc dont de nombreux entraîneurs vont s'inspirer au Mondial 90, à commencer par le Brésil. Sous son aile, des Parisiens que tout le monde voulaient donner aux lions progressent à vitesse grand V : Pilorget, Tanasi, Sène ou encore Polaniok. Son credo est simple et le technicien se livre dans les médias de l'époque : « Si vous voulez être efficace, vous devez jouer le plus simple possible. Ce n'est pas en multipliant les passes et les combinaisons que l'on marque beaucoup de buts. » Drôle pour quelqu'un qui avoue avoir comme mentor Weisweiller, Michels et Lattek. Peu importe, Ivić prépare ses footballeurs en jouant au football. Tout simplement. C'est donc un entraîneur à CV que l'OM recrute. Au grand regret de Francis Borelli qui n'arrive pas à le retenir.

« À l'OM, on ne travaillait pas »


À Marseille, Ivić arrive pourtant au pire moment. Il passe après Gili, Beckenbauer, Goethals et surtout au lendemain de la finale de Coupe d'Europe perdue à Bari. Le Yougoslave ne le sait pas encore, mais Goethals ne sera jamais très loin, et toujours prêt à lui savonner la planche puisqu'initialement, les deux hommes doivent marcher en duo. Ivić sur le terrain et Raymond en courroie de transmission. Le binôme ne tiendra que quatre mois. Lorsqu'il quitte le club, le 29 octobre 1991, quelques jours avant une élimination prématurée en C1 contre le Sparta Prague (3-2, 1-2), l'OM est leader du championnat après quinze journées. Officiellement, pourtant, Ivić doit simplement « prendre du recul pendant quinze jours » , mais Goethals, avec Jean Fernandez pour adjoint, le remplacera définitivement. Tout sauf une surprise pour celui qui détaillait avec fracas le contexte marseillais de l'époque : « À Marseille, on ne travaille pas ! Le groupe a ses habitudes. Il y a des joueurs extra classe, la motivation, la fantaisie, mais rien d'autre. »

Et dire qu'il n'aurait jamais dû signer à l'OM s'il avait écouté sa femme…


Quand il s'engage à Marseille, il a une proposition de Dortmund sur la table. Sa femme lui demande d'aller en Allemagne. Têtu, il prend en main l'OM de Waddle, Pelé, Mozer et Papin. Ivić est persuadé de gagner la C1. Sur place, il découvre la pression, les peaux de banane que l'on pose sous ses pieds et la réalité marseillaise. L'OM, à l'époque, ne travaillait pas. Le talent se suffisait à lui-même. « Des artistes qu'on laissait faire » , disait-il. Autre élément perturbateur à son arrivée à Marseille, son pays implose. Loin des siens, Tomislav assiste à l'embrasement de la Yougoslavie. À tout ça, il faut ajouter l'omnipotent Bernard Tapie. Un homme qui plaît à Ivić dans sa manière de gérer un club. Sauf que Nanard veut tout maîtriser. Alors quand Ivić est remercié, il ne coupe pas vraiment les ponts avec Tapie. Au printemps 1993, alors sans club, Bernard Tapie lui demande de disséquer le jeu de l'AC Milan, futur adversaire du club en finale de C1. Ivić repère les failles comme le positionnement aléatoire sur corner défensif… Basile Boli n'a rien inventé. Le 26 mai 1993, Ivić n'est pas dans le staff olympien qui ira braquer la C1 à Munich. Mais il y a participé. Entre Ivić et Tapie, il y a un lien inexplicable. C'est simple, quand Tapie lui redemande une faveur pour sauver le club de la relégation à la fin de la saison 2001, Ivić replonge. À la reprise estivale, il est toujours le patron de l'OM, mais ses méthodes de préparation amène Tapie à s'en séparer avant de le rappeler quelques semaines plus tard. Un bordel sans nom qui annonce la fin de sa carrière. Alors qu'il avait déjà connu une première alerte un an auparavant avec le Standard de Liège, un nouveau malaise cardiaque l'oblige à abandonner le navire olympien en novembre 2001. Le coach n'entraînera plus jamais, mais ses conseils serviront encore quelques années au poste de directeur technique. Loin du terrain. Loin du jeu.

« Pas assez spectaculaire »


Au fond, c'est en France qu'Ivić aura le moins connu le succès. Les reproches fusaient à l'annonce de son nom : « Pas assez spectaculaire » , « trop défensif » , « Ivić tue le jeu » . Pour le coach yougoslave, seule la victoire est importante. Pour ce spécialiste de la contre-attaque et des causes mal embarquées, le long terme ne l'intéressait pas. Son truc, ce sont les missions kamikazes. « Je ne sais pas dire non » , disait-il avant d'aller plus loin : « J'ai besoin d'émotions, de soubresauts, d'action. Sans cela, je n'existe pas. » Ivić, c'est le docteur miracle du court terme. « Mon parcours ressemble à une longue croisière. J'ai toujours navigué sur un bateau, mais, d'un port à l'autre, j'ai changé d'embarcation » , disait-il en 1989 en arrivant à Madrid pour prendre en main l'Atlético. Sur un terrain de football, Tomislav Ivić se conjuguait simplement. L'homme était un faux décontracté. Un mec qui ne dormait pas un soir de défaite et qui cherchait la solution en permanence quand son équipe ne comprenait pas ses schémas. Il lui arrivait même de se lever en plein milieu de la nuit pour écrire sur un bout de papier une solution tactique ou une composition d'équipe. Jusqu'au bout de sa vie, l'homme était passionné par son métier. Une longévité qu'il devait à son mode de fonctionnement : « Le plus sûr moyen de survie pour les gens de notre profession est le changement. C'est surtout, la garantie sine qua non à la motivation et, donc, l'efficacité. Partir, c'est se remettre en question. Découvrir, s'offrir de nouvelles perspectives. Voilà pourquoi je n'ai jamais souhaité signer de longs contrats dans un club. » Tout Ivić en une citation. Il y a quatre ans, ce voyageur du football s'est éteint à Split. Sa ville. Son club de cœur. Là où il se baladait avec son bateau à deux moteurs « 200 chevaux chacun » , aimait-il préciser. Pour aller encore plus vite, d'un port à l'autre.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:55 OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 2 il y a 29 minutes Gignac encore à la rescousse des Mexicains Hier à 15:43 Monaco Porto : 10€ offerts sans dépôt pour parier et 320€ à gagner !
il y a 2 heures Remplaçant, il est contrôlé positif 1 il y a 4 heures Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 8 heures Xabi Alonso bientôt entraîneur 20 Hier à 16:10 Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 9 Hier à 15:49 Le Nord-Coréen Han boude les radios 31 Hier à 15:12 Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 42 Hier à 14:16 L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6 Hier à 09:46 376€ à gagner avec Monaco & Tottenham Hier à 09:30 La fédé espagnole bloque un match à cause d'un maillot catalan 28 Hier à 08:40 Un petit garçon de 5 ans meurt sur un terrain 29 dimanche 24 septembre Le fou sosie de Marek Hamšík 4 samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari ! vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 103 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 24 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 12 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32