Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Lutte contre l'homophobie

Tolérance zéro contre l'homophobie dans le sport britannique

Modififié
En Angleterre comme ailleurs, le sport en général n'est pas réputé pour son attitude gay-friendly, et le football ne fait pas exception.

Ce dimanche, le Comité culture, médias et sport de la Chambre des communes britannique a publié un rapport sur l'homosexualité dans le sport. Le constat est clair : il faut faire plus, beaucoup plus. Pour le moment, explique le rapport, le sport en général n'est pas en phase avec la société en ce qui concerne l'homophobie. Un simple exemple le montre : aucun joueur du football britannique n'a ouvertement affirmé être gay.

Que ce soient les instances officielles ou même les marques qui sponsorisent les joueurs, il faut faire plus pour aider ces athlètes qui voudraient faire leur coming-out, dit le rapport. Et il ne faut pas négliger le problème des jeunes : dans le rapport, on peut lire que « les jeunes se sentent parfois obligés de faire un choix entre faire leur coming-out ou continuer à exercer le sport de leur choix. » Comme si les deux n'étaient pas compatibles.

« Selon les preuves que nous avons recueillies dans cette enquête, nous pensons qu'il y a beaucoup d'athlètes homosexuels qui ne le révèlent pas, parce qu'ils ont peur de l'impact que cette décision pourrait avoir sur leur carrière, leur vie et leurs proches » , explique le député Damian Collins, président du Comité qui a publié le rapport.


Pour combattre l'homophobie dans le sport, Collins veut «  instaurer une tolérance zéro face au langage et aux attitudes à caractère homophobe, avec des sanctions standardisées dans toutes les disciplines » . AL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
La Roma croque Crotone