1. // Rétro
  2. // Mondial Mexico 86

Tintin s'amuse chez les Soviets

En 1986, les Diables Rouges réaliseront leur plus belle Coupe du Monde. Mais avant leur aussi éclatante qu'inattendue révélation en huitièmes de finale, c'est bien l'Union Soviétique qui faisait figure de grand favori.

Modififié
L'URSS ne le savait pas encore, mais le Bloc de l'Est qu'elle étouffait d'une main de fer, ne survivra pas aux années 80. Écrasée par les chars de Moscou en 1956, la rebelle Hongrie pliera une dernière fois l'échine trente ans plus tard à Irapuato, humiliée 6-0 au premier tour. Dans l'analyse de la démonstration de force de Belanov et consorts s'invita immanquablement la théorie de la soumission volontaire des Magyars, la théorie du match arrangé.

Première de sa poule devant la France de Platini, l'URSS ne prospérait toutefois pas sur son pouvoir d'influence, plutôt sur celui des jambes de feu de ses plus brillants soldats : les Belanov, Zavarov, Rats, et autres Aleinikov. Après ses premières démonstrations mexicaines, la sélection soviétique commençait même à faire figure d'épouvantail, de candidat au titre. D'une combinaison produite par l'exigence extrême de Valeri Lobanovski envers ses hommes et les fantasmes générés par les mystères de l'Est, découlait alors le portrait mécanique d'une équipe formée par des machines infatigables, astreintes à trois heures et demi d'entraînement quotidien sous l'assommant soleil de l'été mexicain.

Bien loin du visage impassible que l'on lui prête, l'URSS propose, avant tout, un football réjouissant et parfaitement chorégraphié, semblable à celui qui éblouit l'Atletico Madrid en finale de Coupe des Vainqueurs de Coupes. L'Ukraine n'est alors pas encore un État indépendant, et le Dinamo Kiev se confond alors avec la représentation soviétique. Au point de partager le même architecte, le toujours souriant Valeri Lobanovski. Enzo Scifo résuma à sa manière cette proximité entre les deux entités à la veille de rencontrer le péril rouge : « L'URSS sera championne du monde car treize joueurs du Dinamo Kiev y jouent » .

« L'apogée du football »

Sur le terrain, Igor Belanov symbolise mieux que personne cette parenté entre le Dinamo Kiev et sa sélection. En 1986, l'attaquant a de la dynamite dans les pieds, et un Ballon d'Or viendra récompenser sa folle année. Face à la Belgique, Belanov confirme son rang d'avant-centre d'élite en inscrivant un triplé. Ce sont pourtant bien les Diables Rouges qui créeront la sensation au terme d'une partie orgiaque, ponctuée de sept buts. Un match à ranger dans le top 10 de l'histoire de la Coupe du Monde. En Argentine, Grafico ne fait pas dans la dentelle en titrant sur « l'apogée du football » . Ce huitième de finale s'annonçait pourtant presque comme une formalité pour les hommes de Lobanovski. La sélection des Vercauteren, Gerets, Pfaff, et autres Scifo restée dans l'histoire du foot belge, n'avait alors rien, ou très peu montré de sa magie. Défaits par le Mexique, courts vainqueurs de l'Irak, et tenus en échec par le Paraguay, les protégés de Guy This n'avaient dû leur présence au deuxième tour qu'à leur statut de meilleur troisième. Pas de quoi se montrer hardis face aux puissants Soviétiques.


Presque défaitiste, la Belgique laisse totalement le contrôle du jeu aux coéquipiers de Dassaev en première période, et oublie de faire valoir ses talents : Vercauteren, Ceulemans, Scifo, Claesen... Les tours détenus dans la casquette de Jean-Marie Pfaff éviteront que l'URSS ne prenne le large après l'ouverture du score canon de Belanov (27e). Le futur Ballon d'Or remettra ça en seconde période après l'égalisation de Vercauteren parfaitement servie par les 20 ans d'Enzo Scifo. Les Soviets semblaient marquer leur territoire, mais il ne fallait pas plus de six minutes aux Diables Rouges pour refaire leur retard. L'arbitre de touche avait beau avoir brièvement levé son drapeau pour signaler la position de hors-jeu du capitaine Ceulemans, le régisseur du rectangle vert validait la réalisation (77e), une décision qui fit parler d'arbitrage « anti-sovétique » . « L'arbitre nous a éliminés » avait d'ailleurs déclaré, blessé, Valeri Lobanovski.

A défaut de respecter son hermétique plan de départ, la Belgique allait parvenir là où elle souhaitait aller : aux prolongations. L'entrée de Leo Clijsters, père de Kim, à la 99e minute, donna des balles neuves à sa sélection. Le défenseur central frappait le corner qui amenait les Diables Rouges à prendre les commandes du match (101e), avant d'offrir une passe décisive à Nico Claesen pour donner ses aises à sa sélection (107e). Le public mexicain prenait fait et cause pour les représentants du petit royaume, et clamait des « Belgica, Belgica » . D'un pénalty généreux, Belanov réduira toutefois le score pour écheveler encore un peu plus un match sans dessus-dessous (4-3, score final). Un match qui accouchait d'un surprenant vainqueur, donné battu en Flandres comme en Wallonie avant même le coup d'envoi. « Nous n'avons rien à perdre » avait annoncé Guy This. C'est une phrase qu'il pourra répéter jusqu'aux demi-finales.

Le résumé d'URSS-Belgique




Par Marcelo Assaf et Thomas Goubin, au Mexique

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


mon premier souvenir de coupe du monde

je disais toujours Enzo "chiffon" :) et alors j'y peux rien j'avais 6 ans

goethals n'était pas meilleur pour prononcer les noms des joueurs :)
Franchement rien qu'à voir la photo, Gerets y devait faire flipper sur un terrain...
Bon article, pur match. Juste deux petites erreurs : c'était centre de Vercauteren et but de Scifo sur le premier but, et c'est pas Clijsters qui bottait les coups de coins mais Vercauteren également.
Ah ces Belges ! Jamais favoris mais tout de même quelques belles Coupes du Monde à leur actif dans les années 80 et 90. En 94 aux USA, ils avaient été très bons également :

http://lefootagedejeanluc.blogspot.com/ … monde.html
Si je comprends bien, on a donné le ballon d'or à Belanov pour avoir marqué trois buts qui n'ont servi à rien (si ce n'est à régaler la rétine, quelle puissance de tir!).

Je ne partage pas l'engouement général pour le Dynamo Kiev 86 de Lobanovski. Avec comme référence absolue, la finale de la coupe des coupes face à l'Atletico.

Bon, d'abord, ce n'étaient que la coupe des coupes et l'Atletico.

Et puis, bon, bof, quoi!

Une bonne équipe. Solide et inspirée. Mais pas de quoi se palucher comme le font certains spécialistes ou pseudo-spécialistes.

Bon, en même temps, j'avoue que je n'ai pas vu plus de deux ou trois matchs de l'équipe à l'époque! Je suis donc parfaitement conscient de ma mauvaise foi.
il y a 5 heures Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 7 il y a 9 heures Manchester City passe au foot US 12 il y a 12 heures La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 73
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8
À lire ensuite
Les 10 bons coups du Calcio