Tin-Tin : « J'étais le tatoueur du tatoueur du Barça »

Référence auprès des stars, Tin-Tin a initié il y a quelques années le Mondial du tatouage qui se tiendra à Paris, du 3 au 5 mars prochain à la Grande Halle de la Villette. L'occasion de parler foot entre gros bras, le Barça et Cantona.

Modififié
Mi-février, l'Union de Philadelphie, une franchise de MLS, a posté une annonce pour recruter un responsable des tatouages. C'est un truc qui te surprend aujourd'hui ?
Oui, quand même un peu ! Bon, aujourd'hui, plus rien ne me surprend en matière de tatouages. C'est un truc qui est tellement porteur, qui véhicule tellement de courants, qu'on peut parler d'un phénomène de société. Donc comme tout phénomène, il y a des dérives, plus ou moins heureuses... Je trouve ça un peu bizarre, car ça suppose que tous les joueurs de cette équipe veulent des tatouages, ce qui n'est pas supposé pour jouer au foot.

L'annonce parle d'une révolution.
Sûrement, mais ce n'est pas seulement dans la culture du foot, des supporters ou des joueurs. Les handballeurs ont plein de tatouages aussi. On peut remarquer aussi que les nageurs ont plus de tatouages que les skieurs, enfin, on les voit plus (rires). Bon, c'est cool de la part du club, mais ça veut dire que tous les membres du club vont être tatoués par le même tatoueur. C'est comme si tous les joueurs d'une même équipe aimaient le même peintre, le même illustrateur, le même auteur, le même dessinateur, le même cinéaste... C'est l'unicité de l'art d'un seul tatoueur que je trouve un peu bizarre dans cette démarche. Aujourd'hui, un tatoueur est un artiste.

Toi, tu te considères comme un artiste ?
Ce n'est pas à moi de me considérer comme un artiste. J'aimerais simplement qu'on me considère comme un artiste, mais j'aimerais, aussi, que les tatoueurs que je considère comme des artistes soient considérés comme tels. L'histoire dira si j'en suis un. On ne peut pas juger soi-même si on est un artiste. En revanche, je pense que les tatoueurs de ma génération sont des artistes, comme ceux qui sont là, avec moi. Je suis là pour les faire chier, leur prendre le maximum de pognons possible (rires), mais ils sont talentueux. J'espère être là comme un guide en quelque sorte. C'est un art, comme une toile, où le seul truc qu'on peut nous reprocher, c'est de le faire sur la peau des gens.

Tu considères le foot comme un art ?
C'est un vaste sujet autour d'une question : qu'est-ce qui est un art et qu'est-ce qui n'en est pas un ? J'ai vu des maçons redresser un mur et, pour moi, c'était de l'art. L'art doit être créatif. Donc, quand tu vois jouer certains footballeurs, tu peux l'assimiler à de l'art.

Dans ton salon, tu as un maillot du Barça et un du PSG. Ce huitième de finale aller de C1, c'était de l'art ?
C'était génial !
« Une équipe, c'est comme un tatoueur, des fois, c'est pourri. »
J'ai un rapport particulier avec les deux équipes. J'ai bossé pour le PSG, je leur ai fait un T-shirt, je suis assez souvent invité au Parc. Et mon maillot du Barça date de l'époque Guardiola. Là, c'était magique, presque invincible. J'étais le tatoueur du tatoueur du Barça, donc il a réussi à m'avoir un maillot de l'équipe signé par tout le monde. Eux, ils sont bons. Une équipe, c'est comme un tatoueur, des fois, c'est pourri.

Aujourd'hui, pas mal de footballeurs se font des étoiles, des petits symboles... C'est du tatouage pour toi ?
Oui, en tout état de cause. Après, si ça représente un truc qui me plaît, c'est une autre histoire... Il y a plein de très jolis tatouages que je ne me ferai pas. Ce qui est dommage, c'est que les footeux qu'on voit à la télé ont, en général, le compte en banque qui va avec, donc tu pourrais te payer le tatoueur que tu veux. Et, étrangement, tu vois souvent des tatouages pas terribles. Beckham, lui, c'est beau parce qu'il a aussi été voir les bons.

Tu aurais aimé le tatouer ?
« Je n'ai pas tatoué beaucoup de footeux, je me rappelle avoir fait Trémoulinas par exemple. Mais surtout Cantona. »
Oui, j'aime bien tatouer tout le monde à partir du moment où t'es sympa. Je n'ai pas tatoué beaucoup de footeux, je me rappelle avoir fait Trémoulinas par exemple. Mais surtout Cantona. C'était pour la couverture de Première, un faux tatouage, un maori, pour reprendre l'âme des guerriers. Son frère, je l'ai tatoué aussi. Cantona, le rencontrer, ça fait forcément un truc.


Ton rapport au foot remonte à quand ?
Je n'y ai jamais joué et, si je suis pas forcément un gros amateur, je me laisse aller sur un match où ça joue bien. Un match du PSG, un match du Barça... Après, comme tous les gamins... Moi, j'ai 51 ans, donc j'ai connu les Verts, Dominique Bathenay, Gérard Janvion... Je te cite les obscurs !

Le stade, ça te parle ?
Oui, j'y vais de temps en temps, au Parc surtout. Je suis souvent dans la loge, donc t'es pas vraiment dans le Parc. C'est un plaisir quand même, tu les vois d'une autre manière. Quand je suis pas dans le lounge, j'aime bien aussi hein.

Pas mal de supporters se font tatouer le logo de leur club sur le visage ou sur le corps. Tu comprends cette démarche ?
Le visage, c'est le jusqu'au-boutisme ! C'est intéressant dans certaines cultures, mais bon. Pour un supporter, je comprends, c'est une démarche normale. Un tatouage, c'est ce qui te correspond, un côté de ta passion. Tu affiches dans ta peau ce qui te ressemble, ce qui te fait vibrer. C'est un truc qui a toujours existé. Ce qui a changé, c'est la proportion : il y avait déjà des flics tatoués, il y en a plus, il y avait déjà des voyous tatoués, il y en a plus aussi. Il y a toujours eu des rois, des reines, des chefs d'État avec des tatouages.

Ton style, tu le définirais comment ?
Chaque tatoueur a son style. On ne se fait pas tatouer par n'importe qui. Moi, je fais du chaponoise, un mélange entre le japonais authentique et ce que j'en fais (rires) et du réalisme, du portrait. Le tatouage, ça vient de la rue, c'est là-dedans que ça s'attrape. J'ai appris aussi comme ça. Tu vois les tatoueurs, tu as envie de leur piquer leur machine et de faire mieux qu'eux.

Tu penses y être arrivé ?
L'histoire jugera. Ce qui est vrai, c'est que si je commençais le tatouage aujourd'hui, je serai complètement anonyme au milieu de la masse. Il y a vingt ans, on se connaissait tous. Désormais, il y en a des milliers. C'est pour ça aussi qu'on a voulu faire le Mondial, pour un mélange des styles et des cultures.

Les infos du Mondial du tatouage.

Propos recueillis par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

AlvaradoRecoba Niveau : DHR
Il a un petit air de ressemblance avec Dupont-Moretti.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 11
Et sur la page d'accueil, on dirait Alain Soral. Dans tous les cas, il a une tête d'habitué des tribunaux.

En ce qui concerne ce délicieux sujet, je ne suis pas trop tatouage moi. Ce marquage tribal a perdu toute signification. Comme tout élément un tantinet subversif, le truc s'est fait lessiver plus blanc que blanc.
Mes frangines ont des tribaux dans le bas du dos et sur l'épaule, mon grand frère a carrément un dragon sur l'épaule (véridique hélas, bienvenue dans Strip-Tease). Ce sont évidemment les gens les moins subversifs du monde.

Pour ma part, je ne me suis fait tatouer qu'une fois à l'adolescence. J'ai fait tatouer "Droit au but" sur ma bite. Ça m'a valu certains compliments lorsque le tifo était correctement déployé.
Mais la plupart du temps, et l'âge avançant, je réalise que j'ai juste un petit bazar sur lequel est écrit "DOUT".

En cela, je me sens totalement en phase avec l'OM Champion Project.
Salut Alegria,

Pareil pour soral!

Concernant les tatouages, joueurs de foot et tatoo je trouve ca toujours grotesque. Quand je vois Debuchy avec ca tete de faillot qui se fait tatouer tout l'avant bras par exemple, ca me fait penser aux gars quelconques quand on etait en primaire ou au college debarquaient du jour au lendemain avec un anneau à l'oreille genre je suis cool now
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 2
Signe extérieur de coolitude.

L'équivalent micropénistique de la grosse bagnole.
Du coup la fin de l'histoire fait douter du passage sur la passion de ta mif pour les tribals et les dragons chinois. C'est vraiment vrai ? Je veux y croire.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
C'est hélas absolument authentique.
defense classique Niveau : CFA2
C'est bien connu des tifos marseillais qui sont parmis les plus impressionants d'europe ! Ca fait toujours vibrer !
6 réponses à ce commentaire.
Il y a quelques années, mon père avait balancé devant un match de l'EDF "il n'y a que les légionnaires et les marins qui ont le droit de se tatouer, qu'est-ce qu'ils ont fait pour mériter leur tatouage eux ?", c'est con mais j'avais envie de le dire.

L'article en parle rapidement mais je trouve que tout les footballeurs voir même les anonymes ont les mêmes tatouages à peu de chose près, il y a un truc "perso" sur l'épaule ou l'avant-bras et ensuite ce n'est que du remplissage pour compléter la manche (étoiles, "vagues", symbole religieux...), c'est très stylé mais est-ce qu'on ne finit pas par s'en lasser ?
Si des tatoués sur le forum ont un avis la-dessus...
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 3
"Les tatoués du forum" ! Trop bon.

Les légionnaires, les marins et les bagnards ! Y'a de superbes pages sur le la mystique du tatouage chez Jean Genet (Notre-Dame des Fleurs, Querelle de Brest).

Au-delà de ça, le tatouage a à voir avec les rites antiques de scarification. On marque sa chair pour rendre immuable le souvenir d'une initiation, d'un affranchissement ou d'une appartenance tribale.

Le simple fait de voir autant de tatouages (aussi peu variés) pulluler sur autant de corps aujourd'hui n'atteste que d'une chose : le règne du veau d'or et la progressive disparition de toute chair canonique. Ou canonisable. Ou tout simplement canon.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
L1Triangle Niveau : DHR
@Mcfly,

Ton pere parle surement de Légionnaires et de marins car ce sont des types qui par leur profession vivent pas mal d’événement marquant surtout a l époque.

J'ai souvenir de bon nombre de bouquins de tattoo que je feuilletais pour l'image le style de l'auteur, l'art tout simplement, et beaucoup de ces marins anglais surtout avaient ces superbes bateau, leurs fiefs, leurs chateaux ambulants
, ces filles de joies, souvenir impérissable d'une nuit et d'une vie, un "maman" sur le coeur, un mort au vaches bien cinglant.

Le tattoage c'est ca, le souvenir d'une époque, d'un être aimé, d'un désir profond, d'un souhait irréalisable.

Mais surtout c'est PERSONNEL, et ça le restera toujours, ceux qui se le font enlever la plupart du temps, sont ceux qui en effet ce sont fait tattouer uniquement pour le style, sans même savoir chez qui ils iraient. J'ai absolument voulu que mon premier tatto soit réalisé dans ma ville natale par exemple, c'est con mais bon...
et fleurs de bagne

Fatalitas comme dirait Chéri-bibi

https://etudesphotographiques.revues.org/273

L1Triangle Niveau : DHR
Merci Gwayhir, deux lien très intéressants !
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Cher Alegria!

Bon je te l'ai déjà dit je kiffe tes commentaires!

Mais sur le sujet du tattoo tu nous avances un peu la perspective qui t'arrange là! Il y a beaucoup de travaux en sociologie sur le tatouage (Rioult, Le Breton). Des thèses récentes soutenues ces dernières années. Une d'entre elles, Valérie Rolle, a vraiment fait une magnifique thèse qui est publiée d'ailleurs. Comme tout bon sociologue qui se respecte il n'y a aucun jugement. Mais c'est passionant.

A côté il y a la rhétorique/vulgate Sciences Po qui te pond des sociologues qui s'inscrivent dans la mouvance "le tatouage ou l'illusion de la liberté". Ca c'est sans commentaire.

Bon je ne suis pas sociologue je suis historien. Là il y en a beaucoup moins. Et ce n'est pas du tout ma spécialité. De tous temps les hommes se sont tatoués (de mémoire je crois que le prmeier tatoué que les archéologues ont retrouvé remonte à quelques millénaires avant JC). En aucun cas les tatouages ne se sont réduits aux marins et aux légionnaires. On peut aussi citer les prisonniers de guerre, les prisonniers politiques, les soldats, les gangs, les esclaves... Dans certaines civilisations le tatouage avait une vertu thérapeutique. Beaucoup de rois et de reines étaient tatoués. C'est un sujet extrêmement délaissé et il n'y en a des masses à écrire dessus. Souvent, à la différence de ce que je lis plus bas, la dimension de l'autre n'entre pas en ligne de compte (et même si elle y entrait, quelle dimension humaine ne tient pas compte de la notion philosophique d'Autrui?), de même que la scarification (qui relève d'une autre logique et même d'un autre art chez les professionnels: un tatoueur n'est pas scarificateur; généralement ce sont des perceurs qui scarifient). En revanche le rapport avec Dieu me semble beaucoup plus récurrent (souvent personnel). Bref tout ça pour dire qu'il y a au moins autant de conceptions du tattoo qu'il y a de tatoués!

Personnellement j'adore (et je suis tatoué sur des endroits non visibles au quotidien: où est Autrui? Une coupe de cheveux est considérablement plus exposée!), mais je me garderai de juger les anti-tattoo.

Y'avait une super expo au Quai Branly y'a pas si longtemps.

Je ne connaissais pas les commentaires sur la mystique du tatouage chez Genet. J'y vais de ce pas. Merci pour l'info!

Au plaisir de te relire.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 1
Merci pour ces précisions l'ami !

Je n'aurais pas la prétention de livrer une quelconque réflexion sur le tatouage, je ne connais pas suffisamment le sujet. Pour ma part, je n'ai évidemment rien contre ça, à partir du moment où ça signifie quelque chose pour le tatoué. Mais je dois reconnaître que la plupart de mes proches qui s'est tatoué l'a fait par pure considération esthétique, sans porter d'attention au sens profond de l'acte.

Alors oui, globalement on peut dire que le tatouage s'est vidé de son aspect subversif et profondément signifiant. Mais Dieu merci il y a encore des gens pour qui le tatouage reste un geste profondément signifiant.

PS : Jean Genet, c'est de la balle. Le plus-que-parfait du subjonctif chez Genet, c'est comme une passe de Zidane, ça te remet tout le corps de la phrase à l'endroit. Le mec écrit des phrases impitoyables, dans Le Journal du Voleur, il passe 3 pages a décrire un tube de vaseline (...), c'est crade, c'est moche, tous les mots sont plus orduriers les uns que les autres, et soudain au détour d'une phrase tu tombes sur un plus-que-parfait du subjonctif absolument cristallin. Un diamant dans un caniveau. C'est authentiquement bouleversant.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Il faut vraiment que je me mette à lire Genet un jour. Je vais suivre ton conseil et aller vers le Journal du Voleur.

Après Diop qui m'apprend que Casarès a été traduit en français, la clique sud-am je vous aime!
Fichtre&Foutre Niveau : DHR
Comme on dit, chacun voit midi à sa porte.
J'aime beaucoup l'univers du tatouage, mais je n'en ai moi-même qu'un, ainsi qu'un deuxieme qui arrive sous peu.
J'ai fait le premier après avoir réalisé mon rêve de gosse (je voulais me souvenir du sentiment d'accomplissement) et mon deuxième fait suite à toute une série d'objectifs que je m'étais fixé (un gros défi remporté sur moi-même) pour me rappeler que rien n'est insurmontable quand on se donne les moyens de ses ambitions. Je sais que ces deux tatouages auront leur signification toute leur vie et que je ne pourrais les regretter.
J'ai par contre plus de mal avec les gens (dont certains de mes potes) qui se sont encré la moitié du corps en 2-3ans avec tout et n'importe quoi, parce que ça donne un côté badass. Mais encore une fois, rien ne sert de juger les autres.
Je comprendrais toujours les tatouages personnels, du moment que l'on ne fait ni tribal, ni étoiles, ni phrases comme "Only God Can Judge Me"/"Follow your dreams"...
Note : 1
ça me rappelle le gars qui s'était fait tatoué "only judge Judy can judge me"... Mythique.
Ce commentaire a été modifié.
La naïveté que m'évoque ton pseudo tranche singulièrement avec la gouaille hargneuse de ce blog.
Mais j'ai bien ri au son de la sulfateuse ininterrompu qu'utilise le gars. Ça m'a dévasté le blush.
Il a un vrai problème d'homosexualité refoulée en tout cas.
Cet amour pour les marins, dis donc..
Perso je suis plein de tatouages, un bonne 10aine sur mon corps. Certains ont été fait par rapport à des membres de ma familles ou ami décédés, et d'autres par contre n'ont aucune signification, juste je trouvais ça beau. J'en ai un que j'ai dessiné moi même par exemple et qui ne veut rien dire du tout. J'en ai qui ont aussi été fait par mon frère, ils sont dégueulasses mais ça reste des bon souvenirs, notamment le visage de Bender Rodriguez (Cf. Futurama) qu'il m'a tatoué sur le cul, et je peux te dire que ça me fait bien marrer à chaque fois que je le vois ou que j'y pense (comme maintenant par exemple).
14 réponses à ce commentaire.
Beefheart Niveau : DHR
J'ai beaucoup d'avis là dessus. Mais mon avis on s'en fiche. Par contre j'avais lu une géniale interview d'un tatoueur l'année dernière, déjà dans le cadre du mondial, qui disait grosso modo en substance qu'a force ceux qui viennent demander ou expliquer ce que signifie tel ou tel tatouage c'est fatiguant. A un moment faut assumer qu'un tatouage c'est esthétique, c'est une manière de se présenter, c'est là pour faire joli ou faire genre ou ce que tu veux mais c'est jamais uniquement pour toi, c'est pas vrai, t'as pas besoin de te foutre un truc indélébile sur la peau pour t'en rappeler tous les matins si c'est si important. Bref il terminait par dire que l'esthétique devait primer, et qu'après pourquoi pas avoir une idée derrière la tête derrière.

Donc si le mec aime son remplissage, l'a fait parce qu'esthétiquement il trouve ça beau, ou parce que c'est une manière pour lui de se présenter au monde, je suis d'avis qu'on lui foute la paix avec la signification. S'il a fait un tatouage parce que c'est à la mode, effectivement, il va le regretter, mais ça vaut tout autant pour les trucs soi disant perso en fait.

Bref, je m'arrête là, mais on pourrait déviser encore longtemps.
L1Triangle Niveau : DHR
@Beefheart,

Un tatouage est esthétique, certes, tout bonnement car quand tu vas te faire tatouer, tu vas pas forcément représenter ton truc a la zeub, tout le monde pourraient rouler en deuch, ça tiens la route grave, le son est bon, et ça consomme que dalle, pourtant, ta Ford capri elle a une super gueule, tu l'a pas achetée pour que tout le monde la regarde mais parce que comme ta femme, je l'espère elle te correspond, a minima...

Des tatouages j'en ai 5 (Bouhhhouu le beauf !) aucun n'a était réalisé pour l'esthétique bien qu’heureusement ils le soient (a mes yeux), les quelques lignes écrites le sont en latin, impossible donc pour 75% des gens de déchiffrer le truc, surtout que si tu déchiffres le truc faut comprendre le sens derrière... Et les grosses pièces sont bien cachées.

Quand les gens me demandent ce qu'ils veulent dire je dis simplement que ça ne les regarde pas, c'est personnel, bien qu"une croix occitane faut pas sortir de Saint cyr, pour plus ou moins deviner ce que veut véhiculer le gonze.

Enfin je sais que c'est un peu Taboo le tatoo en ce moment, "regarde le mec se prend pour un bad boy"; mais juste non quoi...C'est comme tout une façon d’interpréter les choses, la vie, "de démolir" ton corps si tu le souhaite comme je le lis souvent.

L1triangle, défenseur du tatouage.
Beefheart Niveau : DHR
Je le défends aussi, j'en ai même, tu as lu ce que tu voulais lire, ou ce sur quoi tu voulais t'opposer.
Je disait justement au type du dessus (en cliquant mal sur la fonction répondre, pardon, je viens pas souvent sur le forum) qui se plaignaient que le remplissage et les étoiles de certains voulaient certainement rien dire pour eux, que en réalité c'était pas bien grave voir plutôt une bonne chose, à partir du moment où ils kiffaient.
2 réponses à ce commentaire.
Le vrai rebelle de nos jours c'est celui qui n'a pas de tatouages .
kim jung kill Niveau : National
Note : 2
Le vrais rebelle c'est pas celui qui fait se qu'il veut? Que se soit la mode ou pas
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
C'est clair, il y a certains à qui le truc va super bien esthétiquement c'est chouette et ça colle avec leur personnalité que ça soit un grand truc, ou un tout petit discret.
Et puis il y a les autres... T'as juste l'impression qu'ils ont fait ça, pour cocher la case.
Ça me fait de la peine, parce qu'on voit qu'ils ont cherché une idée pour faire différent, mais c'est naze, ou ça ne ressemble pas à leur personne.
Mais bon ils semblent heureux d'être différent comme tous leurs semblables.
kim jung kill Niveau : National
Finalement peut importe si le tatouage est beaux ou pas. Ou si il a signification ou non. Qu'il soit en lien avec ta culture ou pas. Le plus important est d'assumer son tatouage. Et pas que dans quelques années tu regrette de t'être fais tatoué
3 réponses à ce commentaire.
un mec derrière son PC Niveau : Ligue 1
Entre lui qui dit que les tatouages de Beckham "c'est beau parce qu'il a aussi été voir les bons" et Miss Atomik qui les trouvaient pourri, qui croire?

http://www.sofoot.com/miss-atomik-les-t … 02272.html
Chatperché Niveau : CFA2
Salut,

J' ai toujours dessiné les miens et rien de trop visible (avant bras, mains...)
C' est qque chose de visceral, parle de ce que tu as en toi comme dit double Tin, tes passions. C' est nécessaire sinon c' est un truc de "poseur".

Je connais pas mal de "suiveurs / poseurs", dont des militaires d' ailleurs, qui se font enlever l' encre au laser car n' assument plus après 2 ans (ce qui coute plus cher que le tatouage lui meme)...

Mais ca peut être aussi pour un coté "chirurgie esthétique", donc c' est dur de juger si la personne se sent mieux dans sa peau (ahah)

Le lien que peuvent avoir les footeux avec les marins/ légionnaires, c' est qu ils bourlinguent de plus en plus, comme les marins quoi... sinon je vois pas car ce sont des personnages publics et donc tout l' inverse d' un légionnaire.
Maintenant on peut presque qualifier ca de "signe extérieur de richesse", comme les grosses bagnoles...
L1Triangle Niveau : DHR
@Chatperché,

Merci gars, je me retrouve énormément dans ton commentaire, fan de dessin depuis gamin, j'ai aussi dessiné toutes mes pièces, même si certains ne sont que copie, croix occitane par exemple, tous sont handmade, et je demandais a chaque fois a mon tatoueur de ne surtout rien rajouter/enlever, car c'est aussi mon oeuvre.

Et que du noir et blanc pour ma part, je met un point d'orgue la dessus vis a vis de mes tatoos !
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 1
Un point d'honneur plutôt qu'un point d'orgue (qui marque une suspension).

Décidément, ces tatoués...;)
L1Triangle Niveau : DHR
Merde, jolie remarque O Alegria DO Povo !

Faut vraiment plus que j'me tatoo! ou que j’arrête les têtes au foot !

Dilemme Cornélien ! (il passe crème celui-ci non ?)

O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Pour avoir écrit dilemme sans ce putain de n, tu as tout mon respect, ami tatoué !
4 réponses à ce commentaire.
les tatouages c 'est comme les chiens , j' adore, mais chez les autres ....
J'ai un pote metalleux qui s'est fait tatouer une maison sur le flanc droit. Il l'exhibe régulièrement en disant que c'est sa maison sur la côte.
Le tatouage c'est un vaste sujet mais au final au-delà de la beauté intrinsèque ce qui rend un tatouagz marquant c'est qu'il correspond au personnage. Un pote s'est fait un vrai tatouage maori en NZ, le tatoueur a pris le temps de lui parler pour savoir ce qu'il voulait que ça repreprésente et son tatouage saute aux yeux. A l'inverse dans la scène rock garage les mecs ont des tatouages parfois complètement pétés (une fois j'ai vu un mec avec sur le bras "Bisous maman") mais ça correspond toujours à leur côté connard je-m'en-foutiste et c'est parfait.

Le problème des footballeurs tatoués ce que souvent des mecs inintéressants avec pas une personnalité de fou. Genre Messi qui craque son slip et fait 15 tatouages en 6 mois ça ne rime absolument à rien.
La Crampe Niveau : DHR
J'ai une dizaine de tatouages que je n'exhibe pas, je n'en ai pas sur la nuque ou les avant-bras. J'utilise le tatouage comme une forme expression, certains expriment un sentiment, un moment de ma vie, une idéologie mais certains sont simplement esthétiques, pour harmoniser le reste.
C'est une passion mais pas un mode de vie. Certains se cachent derrière leurs tatouages. A contrario, les miens me révèle. Il ne faut pas blâmer celui qui se tatoue pour s'affirmer, pour se montrer plus fort, chacun dispose de son corps comme il l'entend et devra assumer ce qu'il s'est fait faire.

Article nécessaire tant le phénomène est lié au football.
il y a 56 minutes La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) il y a 1 heure Une remontée historique des Seattle Sounders 15
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 2 Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 17 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24 vendredi 30 juin Benayoun offre la victoire au Beitar en barrage de Ligue Europa 21