Tigana : Le temps du respect

0 0
La « rentrée des classes » a sonné ce lundi au Haillan, pour Jean Tigana et ses nouveaux élèves. Un professeur déjà pas loin de distribuer d'emblée une punition pour les plus indisciplinés.

Face aux médias, et en charge de vingt cinq éléments présents sur le terrain (sans les Carrasso, Diarra, Gourcuff et Planus, en vacances), le nouveau technicien bordelais a taclé sévère. «  La première des choses que j'ai demandée, c'est le respect des horaires, a précisé le coach drastique. Parce que ce matin, certains étaient déjà en retard. Je trouve ça surprenant, mais on va rectifier le tir. C'est de la politesse... Dans un collectif, on ne peut pas toujours attendre quelqu'un » .

Côté vestiaire, on est au presque au pli. « Il nous demande d'être à l'heure, c'est normal... ce qui est le cas lorsque l'on a un rendez-vous ; les entraînements, le boulot, c'est pareil, précise Matthieu Chalmé. Je trouve ça bien pour le respect de tout le monde et sinon, il y aura des sanctions, poursuit-il. L'année dernière, on mettait les amendes dans la caisse des joueurs. Là, il y en aura, avec un petit truc supplémentaire que lui a ajouté : une convocation avant les autres dans son bureau ! A nous de respecter les horaires » . Une politique qui convient donc au latéral : «  Moi, bien sûr, j'étais à l'heure, comme toujours... » .

Puisse Bordeaux être à l'heure lors du décompte final, parce que la saison passée, en Gironde, le temps s'est arrêté.


LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Endo, l'atout du Japon
0 0