Tigana et l'arbitrage

0 0
Vendredi, peu avant l'entraînement, Olivier Thual est venu rendre visite au groupe girondin, au Haillan, histoire de rappeler le code de la route aux joueurs, à quelques heures de la reprise officielle de la saison. Un rendez-vous annuel dont le contenu a dû plaire à Jean Tigana. Du moins, jusqu'au coup d'envoi de Montpellier-Bordeaux, dimanche soir...



« Le jeu, c'est la vérité, et il faut protéger les gens qui jouent. Parce que les gens qui détruisent, ça n'apporte rien du tout... Ça apporte quelques victoires, mais pas de fluidité dans le jeu, avait indiqué le technicien aquitain, suite à la réunion. On a bien vu avec l'Espagne, championne du monde, que c'est du plaisir... Il faut qu'on aille dans ce sens-là et favoriser le jeu, protéger les gens qui veulent jouer et annihiler ceux qui veulent détruire, avait-il ajouté. C'est mieux aussi pour les spectateurs, les télés et pour tout le monde... Et si cela avait existé à mon époque, peut-être que j'aurais duré un peu plus longtemps* (Rires) ! »



Un discours qui n'a pas vraiment dû être entendu par Said Ennjimi, coupable de ne pas avoir sanctionné Romain Pitau pour un attentat sur la cheville de Yoann Gourcuff.



Au final, les saisons se suivent et se ressemblent.



LB



*En référence à Hans Gilhaus, du PSV Eindhoven, qui lui avait détruit la cheville en C1, en 1988.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0