1. // Ligue des champions – 3e tour préliminaire – Celtic/Qarabağ

Tiens, revoilà Qarabag !

Ce soir, l'ancien adversaire de Saint-Étienne la saison dernière en Ligue Europa est opposé au Celtic Glasgow à l'occasion du 3e tour préliminaire de la Ligue des champions. Que les Écossais se méfient : les Azerbaïdjanais sont en pleine progression et entendent bien réparer l'injustice de leur douloureuse élimination en décembre dernier face à l'Inter.

Modififié
9 9
Peut-être est-ce parce qu'il s'agissait « seulement » d'un club d'Azerbaïdjan que le scandale n'a que très peu ému. Qarabağ éliminé à l'issue de la phase de poules de la Ligue Europa, ce n'est pas bien grave. C'est même normal : aucune formation de ce pays d'Europe du Sud-Est n'a jamais fait mieux sur la scène continentale, alors… Alors on a vite oublié Qarabağ et on est passé à autre chose, zappant du même coup les conditions de cette élimination, à l'occasion de la dernière journée de la phase de poules. C'était le 11 décembre dernier à Bakou, devant 31 200 spectateurs à bloc. Les locaux accueillent une équipe de l'Inter Milan déjà qualifiée et donc fortement remaniée, avec beaucoup de jeunes du club et des joueurs habituellement remplaçants, voire carrément en tribune le reste du temps. La donne est simple : si Qarabağ l'emporte, c'est la qualification automatique, peu importe le score de l'autre match du groupe entre Dnipropetrovsk et Saint-Étienne. L'adversaire ayant une gueule d'équipe B voire C, l'affaire semble jouable. La rencontre n'est pas très belle à voir, mais au moins le suspense dure jusque dans les derniers instants, avec une dernière action pour Qarabağ dans l'ultime minute du temps additionnel.

Le score est alors encore de 0-0 quand le Brésilien de Qarabağ, Richard Almeida, tente une vilaine frappe sans contrôle, tandis que son compère néerlandais, Leroy George, harcèle la défense dans la surface, comme il le fait depuis le coup d'envoi. Cette tentative est désespérée et pourtant Isaac Donkor, le jeune stoppeur ghanéen de l'Inter, fatigué par son match et qui avait déjà mal dégagé le ballon dans les pieds d'Almeida, se manque encore et dévie la trajectoire du ballon pour tromper son gardien, Juan Pablo Carrizo. Le stade explose ! À 1-0, Qarabağ est qualifié. Mais l'arbitre tchèque, Miroslav Zelinka, décide d'invalider le but en prétextant un hors-jeu parfaitement inexistant. Quand bien même Leroy George est à la limite de l'être, il ne touche pas le ballon, puisque c'est Donkor qui le dévie. Dans la foulée, et alors qu'il reste encore théoriquement quelques secondes de temps additionnel à jouer, les joueurs sont priés de rentrer aux vestiaires. Les Azerbaïdjanais peuvent bien protester, crier au scandale, à l'injustice, pleurer de désespoir même pour certains, ils sont éliminés. En zone mixte, après-match, même les Interistes et l'entraîneur Roberto Mancini en premier reconnaissent qu'il y a eu méprise. Dnipropetrovsk ayant de son côté dominé un triste Saint-Étienne prend la deuxième place, avec un point d'avance sur Qarabağ, qui retrouve son morne quotidien national après une remarquable campagne continentale.

Youtube

Doublé coupe-championnat au printemps


Injustice il y a bien eu ce 11 décembre 2014, même si les Verts retiendront aussi que Qarabağ avait eu auparavant un arbitrage en sa faveur la journée précédente, le 27 novembre. Les deux équipes s'étaient quittées sur le score de 1-1, avec un but azerbaïdjanais marqué grâce à un contrôle de la main et alors que Sainté s'était vu refuser un but pour un hors-jeu inexistant. Galtier avait parlé d'un « arbitrage honteux » . Peut-être… Toujours est-il que cette équipe inconnue avait certainement été prise de haut par ses adversaires du groupe F, l'ASSE en tête, et qu'ils se sont bien trompés sur sa valeur, finalement bien supérieure aux prévisions. Vainqueurs de Twente en barrage – ce qui n'est pas une mince performance – les Azerbaïdjanais ont fait honneur à leur qualification en phase de poules et méritent de retrouver la scène européenne en ce début de nouvelle saison. Déjà champions nationaux en 2014, ce qui leur avait valu de passer deux tours en C1 l'été dernier (élimination 2-3 face à Salzbourg sur l'ensemble des deux matchs), ils ont conservé leur titre au printemps, en réalisant même le doublé coupe-championnat. Pas mal pour un club qui n'avait qu'un titre au palmarès jusqu'alors, conquis en 1993.

Un club en exil depuis vingt ans


L'histoire de ce club est passionnante. Aujourd'hui installé à Bakou, la capitale, il est originaire à la base d'une ville de province nommée Agdam. Celle-ci est située au cœur d'une région hautement stratégique, le Haut-Karabagh, qui a été le théâtre d'une guerre éponyme entre 1988 et 1994, l'une des plus meurtrières de cette époque si particulière du délitement de l'Union soviétique. D'un côté les Azerbaïdjanais, de l'autre les Arméniens, avec 16 000 morts au total durant le conflit et cette cité d'Agdam conquise par les Arméniens, ce qui a entraîné l'exil vers l'est de l'ensemble de sa population, près de 30 000 habitants tout de même. Agdam est aujourd'hui une ville fantôme… Le club de foot local a aussi déménagé, ce qui ne l'a pas empêché de se remettre de ce soubresaut et même d'en tirer profit, avec d'importants financements depuis 2001 qui ont permis d'obtenir de meilleurs résultats sportifs qu'avant. Qarabağ est désormais une place forte du football local et jouit d'un statut particulier, de par son histoire tourmentée. Il est la fierté d'une nation, le club qui a su s'extraire d'un conflit douloureux pour en ressortir plus fort encore (ce qui est un motif d'espoir pour un autre club aujourd'hui en exil forcé, le Shakhtar Donetsk). En juin 1992, en pleine guerre, l'entraîneur de l'époque, Allahverdi Bagirov, était mort dans l'explosion de sa voiture sur une mine antichar. Un événement qui émeut et qui soude un pays autour de cette équipe drivée depuis 2008 par le même entraîneur, Gurban Gurvanov, et qu'a rejoint cet été l'ancien Lensois Alharbi El Jadeyaoui. Que les Bhoys du Celtic ne croient pas que ce 3e tour préliminaire sera facile : face à eux, Qarabağ et ses nombreux supporters seront au taquet. Concentrés jusqu'au bout du temps additionnel.

Youtube


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

D'ailleurs, la persistance de tensions au Haut-Karabagh amène encore l'UEFA à ne pas mettre l'Azerbaïdjan et l'Arménie dans le même groupe que les éliminatoires de l'Euro.
Ouais... enfin, bon le petit poucet qui s'est fait gruger l'an passé et qui a embêté Sainté c'est tout mignon mais ça ne reste quand même qu'un club azéri au jeu pas vraiment chatoyant.

Alors ok pour le dépaysement s'ils parviennent à rejoindre les poules mais ce serait quand même une fameuse contre-performance pour le Celtic que d'échouer contre eux. Au tour précédent, Qarabag ne s'est jamais imposé que 1-0 sur l'ensemble des 2 matches contre une équipe de chèvres des montagnes monténégrines qu'est le Rudar Pljevlja. De vraies brèles pas capables de faire un tir cadré en 2 confrontations...

Bon après avec le Celtic ce ne serait pas la première fois qu'on fasse rêver un club de 3ème voire de 5ème zone en leur offrant la qualif' pour découvrir la CL ou l'EL sur un csc d'Efe Ambrose combinée avec une expulsion aux alentours de la 15' histoire de faciliter la tâche de l'adversaire.

Bref, je serai content avec une qualification à l'arrache sur une dernière offensive dans les arrêts de jeu en mode FC Shakhter Karagandy...
Tu ne serais pas un parieur compulsif toi, par hasard ? Parce que je me reconnais en toi ...
Mais tu connais vraiment le Rudar Pljevlja ou c'est juste pour se donner un genre à partir des stats du match?

Habitant au Monténégro, c'était probablement ma seule chance de voir le Celtic "à la maison" et ces chèvres de Pljevlja ont tout foutu en l'air...
Mon quotidien footbalistique c'est donc la misère. Heureusement que le pays est magnifique!
Message posté par Bhenoit1888
Ouais... enfin, bon le petit poucet qui s'est fait gruger l'an passé et qui a embêté Sainté c'est tout mignon mais ça ne reste quand même qu'un club azéri au jeu pas vraiment chatoyant.

Alors ok pour le dépaysement s'ils parviennent à rejoindre les poules mais ce serait quand même une fameuse contre-performance pour le Celtic que d'échouer contre eux. Au tour précédent, Qarabag ne s'est jamais imposé que 1-0 sur l'ensemble des 2 matches contre une équipe de chèvres des montagnes monténégrines qu'est le Rudar Pljevlja. De vraies brèles pas capables de faire un tir cadré en 2 confrontations...

Bon après avec le Celtic ce ne serait pas la première fois qu'on fasse rêver un club de 3ème voire de 5ème zone en leur offrant la qualif' pour découvrir la CL ou l'EL sur un csc d'Efe Ambrose combinée avec une expulsion aux alentours de la 15' histoire de faciliter la tâche de l'adversaire.

Bref, je serai content avec une qualification à l'arrache sur une dernière offensive dans les arrêts de jeu en mode FC Shakhter Karagandy...


En effet, cela fait longtemps que faute de moyens, le Celtic n'est plus une pointure européenne..Nombre de clubs des nouveaux riches de l'Est ont plus de budget que le Celtic (surtout les ukrainiens etc...). Et la jurisprudence Bratislava, Maribor et compagnie incite à la prudence! Même si pour la peine cette année ils ont l'air un peu plus consistants dans le jeu que l'année précédente. Com'on bhoys et ont les suivra en streaming comme d'hab!
Message posté par Bhenoit1888
Habitant au Monténégro, c'était probablement ma seule chance de voir le Celtic "à la maison" et ces chèvres de Pljevlja ont tout foutu en l'air...
Mon quotidien footbalistique c'est donc la misère. Heureusement que le pays est magnifique!


OK donc tu connais vraiment. Et ils sont si nuls que ça? C'est professionnel le foot la bas?
Message posté par Bavarjoie


OK donc tu connais vraiment. Et ils sont si nuls que ça? C'est professionnel le foot la bas?


Je ne sais pas si on peut dire que je connais "vraiment" vu que je ne suis qu'expat ici mais disons que le foot monténégrin ne m'est plus tout à fait inconnu. A ma connaissance le foot ici est bien professionnel (ou semi-pro) mais sur les quelques matches que j'ai vu, le niveau n'est pas très élevé. Les assistances au stade sont assez faméliques et d'après ce que j'ai pu comprendre, la corruption et les pressions exercées par les dirigeants de clubs sont monnaie courante.

Ce qui est d'ailleurs cocasse, c'est que le champion de la saison écoulée, le Rudar Pljevlja est propriété de deux frères qui sont par ailleurs à la tête d'une des plus puissantes organisations criminelles des Balkans... Les mecs sont impliqués dans toutes sortes de trafic (drogues et cigarettes) et ont également le temps de blanchir quelques grosses liasses euros à l'occasion.
Message posté par Bhenoit1888


Je ne sais pas si on peut dire que je connais "vraiment" vu que je ne suis qu'expat ici mais disons que le foot monténégrin ne m'est plus tout à fait inconnu. A ma connaissance le foot ici est bien professionnel (ou semi-pro) mais sur les quelques matches que j'ai vu, le niveau n'est pas très élevé. Les assistances au stade sont assez faméliques et d'après ce que j'ai pu comprendre, la corruption et les pressions exercées par les dirigeants de clubs sont monnaie courante.

Ce qui est d'ailleurs cocasse, c'est que le champion de la saison écoulée, le Rudar Pljevlja est propriété de deux frères qui sont par ailleurs à la tête d'une des plus puissantes organisations criminelles des Balkans... Les mecs sont impliqués dans toutes sortes de trafic (drogues et cigarettes) et ont également le temps de blanchir quelques grosses liasses euros à l'occasion.


J'ose même pas imaginer comment les femmes sont CANONS la-bas ... :)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
9 9