En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. F
  3. // Portugal-Hongrie (3-3)

Tiens, revoilà le Cristiano Ronaldo décisif

Passé complètement au travers de ses deux premiers matchs lors de cet Euro 2016, Cristiano Ronaldo était attendu au tournant lors du match face à la Hongrie. Avec deux buts et une passe décisive, la star du Real Madrid a répondu plus que présent.

Modififié

La scène a fait le tour du monde en quelques heures seulement. Ce mercredi matin, alors que les joueurs portugais étaient en balade, un journaliste de la chaîne télé du Correio da manhã, un tabloïd portugais, a le malheur de demander à Cristiano Ronaldo s'il est « prêt pour le match d'aujourd'hui » . Fâchée, la star portugaise s'est alors saisie du micro du journaliste pour le balancer dans un lac. À cran, Cristiano Ronaldo ? C'est le moins qu'on puisse dire. Depuis le début de l'Euro, CR7 était pointé du doigt par toute l'Europe du football, à commencer par les Portugais eux-mêmes qui commençaient à lui demander de rendre des comptes. Pire, face à l'Autriche, Cristiano Ronaldo avait même manqué un penalty à quelques minutes du terme. Ce mercredi soir, le Portugal s'est montré fébrile, voire même complètement friable face à une équipe hongroise qui n'est pourtant pas la plus séduisante sur le papier. Mais, heureusement pour le Portugal, Cristiano Ronaldo s'est relevé au bon moment.

Suuuuuu !


Pourtant, tout semblait mal engagé pour les Portugais, qui ont concédé l'ouverture du score dès la vingtième minute de jeu. Pendant les vingt minutes suivantes, ils se sont montrés inefficaces, maladroits et frustrés, à l'image d'un Cristiano Ronaldo hurlant sur ses coéquipiers ne lui passant pas le ballon. Mais, à la 42e minute, le génie du Real Madrid a trouvé Nani dans la surface d'une passe lumineuse. Pile ce qu'il lui fallait pour se libérer d'un poids. 222 minutes : c'est le temps qu'il aura fallu au grand CR7 pour rentrer dans son Euro. Pas brillant, râleur, loin d'être à la hauteur face à une équipe pourtant inférieure sur le papier, Cristiano a néanmoins réussi à distiller la bonne passe au bon moment. Comme souvent.


Après la mi-temps, le Portugal n'avait réglé aucun de ses problèmes défensifs. De nouveau menés, les coéquipiers de Nani s'en sont remis à un coup de génie de Ronaldo pour les remettre sur de bons rails. À la réception d'un centre de João Mario, CR7 a gratifié le public d'un geste exceptionnel pour tromper Király. Avant d'égaliser à nouveau dix minutes plus tard d'une tête parfaite sur un centre de Quaresma. Au final, le Portugal a déçu, le Portugal ne termine que troisième d'une poule qui lui était promise, mais le Portugal, comme prévu, doit tout à sa star internationale. Tout n'est pas parfait, mais CR7 semble être enfin rentré dans sa compétition.

La logique CR7


Et si Cristiano Ronaldo était condamné à fonctionner comme il le fait lors de cet Euro ? L'analyse peut prêter à sourire, elle n'est pourtant pas complètement fausse. Jamais CR7 n'est meilleur que lorsqu'il est enterré, dos au mur, condamné à l'exploit. Cette saison, lors du quart de finale aller de Ligue des champions du Real Madrid face à Wolfsburg, la star portugaise s'était déjà placée sous le feu brûlant des critiques. Une partie du public l'envoyait à la pré-retraite, faisant de lui un vulgaire tireur de penalty, pointant du doigt son égocentrisme démesuré. Bref, CR7 subissait à bout portant le feu nourri des critiques.

Résultat ? Lors du match retour, il inscrivait un triplé net et sans bavures et qualifiait son équipe pour les demi-finales. Si tout n'est chez lui qu'une question d'égo, n'est-il pas normal que sa volonté de réussir soit décuplée dans ces moments cruciaux ? Un mégalomane ne l'est jamais autant que lorsqu'il doit prouver au monde entier qu'il mérite un statut particulier. Ce mercredi soir encore, CR7 a fait fermer quelques bouches. Qu'on l'aime ou pas, il a répondu présent. Enfin.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38