1. // Europe – Autres championnats

Tiens, des Boxing Day dans d'autres pays

C’est une tradition : pendant que l’Europe du foot prend des vacances au moment de Noël et du premier de l’an, ça continue de jouer en Angleterre avec le fameux Boxing Day. Mais la Premier League n’est pas le seul championnat du continent à ne pas prendre de congés à ce moment. La preuve par quatre.

299 4

La Belgique en pleine hype La Gantoise


À l’instar des Anglais, les Belges ont aussi décidé de continuer à jouer entre les deux réveillons avec une journée de championnat programmée ce week-end. À l’affiche, pas de vrais chocs, mais un duel intéressant samedi entre Charleroi et Genk samedi, un derby wallon entre le Standard de Liège et Mouscron, ou encore la réception de la lanterne rouge Westerlo par Anderlecht. Quant au leader La Gantoise, il se déplace à Malines samedi pour conforter son étonnante domination et clôturer une année 2015 de rêve. Au printemps, les Buffalos ont offert à leurs supporters un premier titre national, puis ils ont régalé en Ligue des champions en se qualifiant pour les 8es de finale aux dépens de deux habitués de la compétition, Lyon et Valence. Et malgré l’enchaînement des matchs, l’équipe a donc pris la tête du classement en championnat au cours de l’automne et a même récemment pris le large avec cinq points d’avance sur Ostende et six sur Bruges et Anderlecht, qui jouait hier soir à Lokeren et avait l’occasion de passer dauphin.

L’écart entre ces quatre-là n’est pas immense, d’autant qu’il sera réduit encore au moment des play-offs, mais il est clair que La Gantoise impressionne avec une seule défaite concédée depuis le début de saison (en novembre face à Charleroi) et les meilleurs bilans à la fois offensif et défensif. Outre ce quatuor, ce sont Zulte Waregem et Genk qui sont pour l’instant en position de se qualifier pour les play-offs. Charleroi arrive juste derrière et peut encore espérer, de même que le Standard, pas largué (3 points de retard sur Genk et une différence de buts défavorable), mais sacrément mal en point quand même… À l’issue de cette 21e journée ce week-end, la Belgique observera une trêve jusque mi-janvier. À la reprise, il restera 13 journées à disputer jusqu'à la fin de la saison régulière.

Samedi 26 : Courtrai-Bruges, Sporting Charleroi-Genk, Malines-La Gantoise, Waasland-Beveren-Lokeren, Saint-Trond-OH Louvain
Dimanche 27 : Standard de Liège-Mouscron-Péruwelz, Anderlecht-Westerlo, Zulte-Waregem-Ostende

La Turquie vers une bagarre à deux plutôt qu’à trois


Comme d’habitude, la Turquie s’attendait à la baston en haut de tableau de Süper Lig entre les trois gros d’Istanbul, mais il semblerait finalement qu’on se dirige cette saison vers un duel entre Beşiktaş, l’actuel leader, et son dauphin Fenerbahçe, un point derrière. Galatasaray complète bien le podium, mais semble irrémédiablement décroché avec respectivement neuf et huit points de retard sur ses deux rivaux. Un entraîneur a déjà fait les frais de cette décevante moitié de saison, Hamza Hamzaoglu ayant été remplacé courant novembre par l’expérimenté Mustafa Denizli. Ce n’est pas tellement plus brillant depuis, malgré l’effectif VIP (Sneijder, Podolski, Chedjou, Muslera…).

L’actuel leader est donc Beşiktaş, qui a arraché une très importante victoire lundi sur la pelouse d’Ankaraspor grâce à un but en fin de match de l’Argentin Sosa. Le club à l’aigle noir, qui compte dans ses rangs un Mario Gómez à 12 buts, n’a plus gagné le championnat depuis la saison 2008/2009. Quant au Fener, la première moitié de saison a été plutôt bonne avec une invincibilité qui court maintenant jusque fin septembre et une équipe très expérimentée dans laquelle les étrangers s’épanouissent : Nani, Van Persie, Kjær, Diego, Bruno Alves, Fernandão… Comme en Belgique, les Turcs disputent une dernière journée de l’année ce week-end avant une trêve jusque mi-janvier. À l’affiche : Kayserispor contre Galatasaray, Beşiktaş contre Konyaspor et Fenerbahçe contre Sivasspor.

Samedi 26 : Caykur Rizespor-Istanbul BB, Antalyaspor-Gaziantepspor, Kasımpaşa SK, Trabzonspor
Dimanche 27 : Bursaspor-Mersin İdmanyurdu, Kayserispor-Galatasaray, Akhisar Belediyespor-BB Ankaraspor, Beşiktaş-Konyaspor
Lundi 28 : Eskişehirspor-Gençlerbirliği SK, Fenerbahçe SK-Sivasspor

L’Écosse avec plus de suspense qu’attendu


Surprise en Écosse : le Celtic ne parvient pas à creuser un écart en tête du classement. Il reste bien toujours leader, mais est talonné par Aberdeen, en embuscade un point derrière. Il y a eu un rapprochement entre les deux équipes de tête le week-end dernier avec la défaite du Celtic, la deuxième depuis le début de saison, au Celtic Park face à Motherwell (1-2), une formation pourtant en petite forme. Comme Aberdeen a dans le même temps enchaîné une solide quatrième victoire de suite (4-0 sur la pelouse de Kilmarnock), on se retrouve donc toujours avec un peu d’indécision, et franchement on ne va pas s’en plaindre, même si le Celtic compte un match en moins.

En plus, ce samedi, Aberdeen a l’occasion de passer leader provisoire et de mettre la pression sur son rival si l’équipe parvient à dominer Inverness au Pittodrie Stadium. Le Celtic ne joue que le lendemain avec un déplacement périlleux à Edimbourg pour y affronter Hearts of Midlothian, actuel troisième au classement. Lundi, l’affiche de football en Écosse sera en D2 avec le choc entre les deux premiers et candidats à la remontée en élite, les Rangers face à Hibernian. Dominés 2-1 samedi par Falkirk, les Gers ne sont pas au top et ont la grosse pression.

Samedi 26 : Aberdeen FC-Inverness, Dundee United FC-Motherwell FC, Hamilton-Kilmarnock FC, Partick Thistle FC-Saint Johnstone FC, Ross County-Dundee FC
Dimanche 27 : Heart of Midlothian-Celtic Glasgow FC
Mardi 29 : Ross County-Kilmarnock FC
Mercredi 30 : Hamilton-Inverness, Aberdeen FC-Partick Thistle FC, Dundee FC-Celtic Glasgow FC, Heart of Midlothian-Dundee United FC, Motherwell FC-Saint Johnstone FC

L'Espagne retrouve son Barça champion du monde


Pas de journée de Liga ce week-end au programme, mais en revanche, les Espagnols ont encore une journée à disputer avant de dire au revoir à 2015. Ce sera mercredi 30 et même le 31 après-midi pour le match décalé entre Villarreal et Valence. Outre ce derby, il y aura de belles réjouissances également la veille, avec un Real Madrid contre la Real Sociedad à 16h qui offre la possibilité aux Merengues de prendre provisoirement la tête du classement. Puis à 18h15, ce sera au tour de l’Atlético Madrid de disputer son match sur la pelouse du Rayo Vallecano, qui vient de s’en prendre 10 par le Real.

Enfin, à partir de 20h30 au Nou Camp, le FC Barcelone, revenu victorieux de son tranquille périple au Japon pour la Coupe du monde des clubs, reprend du service dans le championnat espagnol en accueillant le Bétis. Un dernier choc à signaler entre candidats aux places d’honneur : Celta Vigo contre l’Athletic Bilbao. Pas de grosse fête non plus lors du Réveillon du 31 pour les joueurs de Liga, puisque la première journée de championnat en 2016 est programmée dès le week-end suivant, les 2 et 3 janvier. Dur…

Mercredi 30 : Real Madrid-Real Sociedad, Levante-Málaga, Séville-Espanyol, Rayo Vallecano-Atlético Madrid, Eibar-Sporting Gijón, Getafe-Deportivo La Corogne, Barcelone-Betis Séville, Celta Vigo-Athletic Bilbao, Las Palmas-Grenade
Jeudi 31 : Villarreal-Valence



Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article

Faut être culotté pour dire que le Standard est "sacrément mal en point quand même..." quand on voit d'où le club vient (lanterne rouge cette saison et un début de championnat dans les profondeurs du classement).
Y a pas mal de progrès que ce soit dans le jeu ou le résultat, la dynamique est plutôt bonne (hormis la défaite contre Ostende, évidemment).
Il est clair qu'il reste une marge de progression mais le club va selon moi dans le bon sens (même pour les PO1, cette saison).
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
J'ai été voir le match contre Bruges au stade à Sclessin (j'accompagnais un ami fan de bruges) et il est vrai que le Standard est revenu de nulle part étouffant totalement le Club. Performance assez impressionnante des rouches ce jour-là c'est pourquoi j'ai du mal à comprendre la déroute à Ostende (pas vu le match) avec notamment un carton rouge de Dossevi pourtant énorme contre Bruges. Si tu pouvais m'éclairer :)
C'est dans l'ADN du club d'être un bordel constant, je vois pas trop d'autres explications.
Le retour de Scholz (la DC avec Teixera est assez solide selon moi), la montée en puissance de Dossevi, Van Damme qui a retrouvé son football au fond de la Meuse et Knockaert en forme, tout ça aide. Trebel pas dans une phase facile mais j'ai confiance. A trouver d'urgence: un banc, un back gauche & un tueur devant!
gunther mickey Niveau : CFA
Message posté par Je_Vous_Aime
J'ai été voir le match contre Bruges au stade à Sclessin (j'accompagnais un ami fan de bruges) et il est vrai que le Standard est revenu de nulle part étouffant totalement le Club. Performance assez impressionnante des rouches ce jour-là c'est pourquoi j'ai du mal à comprendre la déroute à Ostende (pas vu le match) avec notamment un carton rouge de Dossevi pourtant énorme contre Bruges. Si tu pouvais m'éclairer :)


A ce niveau-là nos joueurs mauves aiment également bien copier nos amis rouches. Gros carton contre Bruges et grosse déroute contre Lokeren quelques jours plus tard. C'est exactement la même chose qui se produit. C'est d'ailleurs pour cela que la régularité Gantoise prend le dessus sur ces deux clubs. D'ailleurs, ça me les brise que Gillet s'en aille mais il mérite un transfert généreux. C'est un garçon qui manquera à Anderlecht à coups sûrs (et surtout en Europe). Au surplus j'ai bien aimé l'intervention de Fred Waseige sur le match contre Lokeren qui, en résumé, à expliqué que certains joueurs jouaient à la carte, sans envie, en marchant et que ce n'est pas digne d'Anderlecht. En ce sens, je suis tout à fait d'accord avec lui. d'ailleurs, il a fait le même constat pour le Stndard. La réponse est peut-être là pour les deux équipes. Manque d'envie, manque de gniac, manque de pressing et de concentration. Mais surtout selon moi cela manque d'un jeu collectif bien ficelé dans lequel tout le monde a un rôle défini et intégrable directement.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
299 4