1. //
  2. // Le joueur de la 36ème journée

Thuram: souvent touché, jamais coulé

Un quasi-miracle qui a pris un peu de plomb dans l’aile après la large victoire d’Evian TG, ce dimanche, face à Nice (4-0). Victorieux à Ajaccio (0-1), le Troyes de Yohann Thuram, en piètre posture il y a quelques semaines, n’est pas encore en Ligue 2. Si, à deux journées de la fin, les hommes de Furlan ne pointent qu’à trois points du premier non-relégable, c’est en grande partie grâce à leur portier. Portrait.

Modififié
8 14
Peut-on être un excellent gardien et prendre 55 buts dans le buffet en 36 matchs ? Oui. D'ailleurs, c’est en partie parce que l’on peut aisément égoutter ses pâtes dans la défense troyenne cette saison que Yohann Thuram ne peut pas se battre avec les Sirigu, Mandanda et Ruffier pour décrocher le trophée UNFP du meilleur gardien de la saison. Spectaculaire, bagarreur et surtout, sûr, le portier de Troyes a montré, pour sa première saison dans l’élite, qu’il était beaucoup plus qu’un « cousin de » . Décisif au cours des dernières journées, celles qui ont vu l’équipe de Jean-Marc Furlan revenir du bord du précipice pour entretenir un mince espoir de maintien, le gardien formé à Monaco réalise une très belle saison. Un exercice lors duquel il est resté impliqué systématiquement, alors qu'à sa place, d'autres auraient pensé avenir et gros sous.

Evry - Gwada - Monaco

C’est à Evry, dans l’Essonne, que Yohann Thuram voit le jour. Mais la famille de l’enfant a la bougeotte. Après un passage par la case Haute-Marne, le clan Thuram s’envole et retrouve ses racines en Guadeloupe. Yohann a alors 10 ans, le moment pour lui de toucher ses premiers ballons. Avec les mains. Dès lors, tout va très vite. Son histoire d’amour avec le football est aussi fusionnelle que celle qui le lie à son île, terre où il noue ses premières belles amitiés et où il emmagasine ses premières sélections de jeunes. La vie est belle, mère d’insouciance, entre ballon, soleil et famille. Jusqu’à ce jour de 2002 : «  Avec mon équipe, on disputait la Coupe Nationale des 14 ans, qui se déroule chaque année. C’était à Vichy et j’ai été plutôt bon ce jour-là  » . Assez bon en tout cas pour éveiller les convoitises des Girondins de Bordeaux et surtout de l’AS Monaco, qui invite rapidement le gardien et sa famille à visiter les infrastructures de la Turbie. «  Nous sommes venus et nous sommes de suite tombés sous le charme, se rappelle encore le gardien. J’ai visité le centre d’entraînement de Bordeaux, aussi. Mais mon cousin Lilian connaissait des gens à la formation, à Monaco, il m’a conseillé de rejoindre le Rocher » . De l’expérience de Thuram à Monaco, beaucoup retiennent le faible nombre d’apparitions. Il faut dire que le portier doit faire face à une rude concurrence, avec Flavio Roma puis Stéphane Ruffier. Aujourd’hui, la page est tournée et Thuram est loin d’avoir le mot rancune à la bouche. « Ces années de formation, ce sont les plus belles » , balance celui qui a remporté le championnat de CFA avec une très jolie génération. S’il sourit aujourd’hui, ce n’est pas seulement parce qu’à Troyes, il est en train de prouver que les recruteurs ne se sont pas trompés ce jour de tournoi, à Vichy. C’est aussi parce qu’il a galéré. Yohann a quitté la Guadeloupe seul, très jeune, un coup à déprimer seul en écoutant du Corneille. Mais le bougre s’est vide adapté. Il « savait que papa et maman n’allaient plus être là pour les devoirs et le reste  » et qu’il « avait une chance inouïe  » , que « beaucoup de jeunes guadeloupéens auraient aimé être à sa place » . Alors Yohann s’accroche.

Enfin patron à Troyes

Prêté à Tours, le Guadeloupéen découvre le monde professionnel en tant que titulaire. S’il débute vingt parties dans les bois tourangeaux, Thuram admet volontiers que cette expérience, quoi qu’enrichissante, «  ne s’est pas forcément passée comme il le souhaitait  » . Mais le principal est ailleurs. Le joueur progresse et tombe enfin au bon endroit : à Troyes. Là, entre le Stade de l’Aube, la belle campagne et les magasins d’usine, le cousin de Lilian tombe dans un super groupe et joue la montée en Ligue 1. Sur le banc en début d'exercice 2011-2012, Yohann termine la saison sur les chapeaux de roues, ce qui lui permet d’attaquer sa première saison dans l’élite en tant que titulaire. Devenu indéboulonnable au fil des rencontres, le portier de 24 ans facture aujourd’hui 36 titularisations et 3240 minutes jouées dans l’élite : le perfect. Alors oui, il garde les buts de l’avant dernière défense de Ligue 1. Mais sans lui, la passoire serait un puit sans fond. Épatant sur sa ligne, capable d’arrêts réflexes étonnant, Yohann s’est affirmé cette saison comme un des tous meilleurs. Malgré les performances en dents de scie de son équipe, le portier a toujours su tirer son épingle du jeu. Costaud pour un gardien, mais pas suffisant pour que Thuram prenne le melon. « J’essaye de prendre beaucoup de recul par rapport à mes performances, car je sais que sans le collectif, on n’existe pas. Je sais que je peux mieux faire. Il faut toujours faire mieux. La clé, c’est de rester constant. » A Troyes ou ailleurs.


Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 2
Ben ouais, on peut prendre un nombre de gadins incroyable et avoir limité la casse. A l'image de Mattia Perin de Pescara qui a fait une superbe saison avec Pescara en prenant quelque chose comme 70 buts dans la musette.
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 1
Vraiment un excellent gardien rien a dire. Ses réflexes sont étonnants, et il semble assez complet. Il mériterait de rester en ligue 1 avec une défense digne de ce nom devant lui.
Swann Borsellino Niveau : DHR
Message posté par MetekoO
Ben ouais, on peut prendre un nombre de gadins incroyable et avoir limité la casse. A l'image de Mattia Perin de Pescara qui a fait une superbe saison avec Pescara en prenant quelque chose comme 70 buts dans la musette.


J'ai pensé à lui en écrivant le papier, justement.
Chriswillow Niveau : Loisir
Effectivement pas besoin de voir le nombre de buts encaissés par certains gardiens pour voir qui sont les bons et les mauvais.
Sa concentration, ses sorties aériennes et ses réflexes sur la ligne en font un des tout meilleur de notre championnat.
Ça ne m'étonne pas vraiment de toi Swann! Mais je n'ai vu que quatre ou cinq matchs de Pescara cette saison et ce mec a vraiment du génie dans les gants.
Mais c'est vrai que souvent on a tendance à diaboliser les défenses, y compris les gardiens lorsque les équipes descendent.
Bon le mec un peu poissard dans le genre, c'est Alexis Thébaux qui se tape une défense en carton l'an passé et qui descend avec Caen en prenant une cinquantaine de pions, et qui se tape une défense en papier crépon cette saison avec le SB29 et qui reprend son lot de gadins dans la face. Pas de bol pour lui, parce que c'est également un bon gardien.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
attention a ces gardiens de petit clubs qu'on encense.
exemple cette saison d'elana/landreau, ou thebaux. c'est pas la meme de devoir sortir un ou deux arrets par matchs et d'etre impeccable sur LA prise de balle de la soirée
il y a l'exemple de revault aussi qu'on disait avec un grand avenir qui a lui coulé a paris. bref je veux bien voir thuram dans cette configuration et non avec la main chaude a chaque match.
comment il lui resseeeeemble!
Pas convaincu, entre lui, Agassa, Elana, avant eux Costil, Pouplin, Planté, j'ai lu Thébaux aussi... on nous les a tous présentés comme des tout bons, moi je crois que c'est du vent? Même Ahamada après 2 matchs de L1 on criait au génie, on voit le résultat. On a des problèmes pour noter les gardiens... Mandanda fait 3 bonnes semaines, il est encensé, alors que sa saison est moyenne et qu'il prend encore un sous-but ce week end.

Thébaux ou Thuram ont certes des défenses moyennes, mais je pense qu'ils y participent pleinement.

Bref pour moi sa place est en L2.
saucissonbière Niveau : CFA2
Je crois qu'un gardien est plus exposé quand sa défense est fébrile, et donc s'il n'est pas trop mauvais il peut se faire repérer. Je pense par exemple à Lloris avec Nice.

Ceci dit, en déduire si c'est un futur grand ou non... Difficile de le dire avec une ou deux saisons dans les gants, d'autant que les gardiens explosent parfois sur le tard.
 //  18:32  //  Supporter de Lyon
Tiens, tu fais bien de parler de Nice. Ils ont la main chaude sur les gardiens eux: Lloris, puis Ospina et en deuxième gardien le jeune est déjà excellent Joris Delle.
Merci a Ospina, il s'est pris le but de l'année hier soir.
A quand les lunettes et une nouvelle punchline signée Evra?
Message posté par elnendordino
comment il lui resseeeeemble!


Ah ouais? un air de Makelele j'aurais dis, enfin, c'est une supposition.
broly1236 Niveau : DHR
Quel gardien heureseument pour l'estac qu'il soit la
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 14