1. // Médias
  2. // Interview

Thomas Thouroude : « Le sport est un produit culturel »

Six mois après l'annonce tonitruante de son départ de Canal +, Thomas Thouroude va bien. Pieds sur la table, T-shirt inspiré du maillot de l'équipe de France, il revient sur un parcours déjà bien animé, en attendant de découvrir sa nouvelle émission à la rentrée.

Modififié
Salut Thomas. Tu as fait tout l'Euro chez Europe 1, tu as compté combien d'heures d'émission tu as fait pendant la compétition ? Ça allait l'état de fatigue ?
Non ! Ça peut se compter, faudrait reprendre le calendrier, mais il y en a un paquet, je pense ! Honnêtement, on était cuits ! On tenait parce que c'est toujours comme ça dans les grosses compétitions, t'es fatigué, mais tu tiens avec le rythme, l'énergie, les nerfs. Mais le soir de la finale, on savait qu'on allait s'écrouler par terre. Et on tenait d'autant plus que l'équipe de France faisait le job ! Si l'équipe de France sortait, c'était plus pareil. Et puis l'émission était cool, on s'amusait bien.

Tu es passé de la télévision à la radio, il y a une appréhension quand on change de média comme ça ?
« Depuis 1999, je n'avais jamais refait de radio. C'est revenu assez vite et ça a été le pied rapidement. »
Non, plus chez les dirigeants d'Europe 1 que chez moi ! Moi, j'attendais ça avec impatience, avec enthousiasme. Et j'avais commencé à la radio, en sortie d'école de journalisme. J'ai fait mes premières piges et mes premiers contrats en radio, dans les locales de Radio France, à Caen, notamment. Depuis 1999, je n'avais jamais refait de radio. On a fait quelques pilotes avant de prendre l'antenne, pour se remettre dans le bain de la radio, et c'est revenu assez vite et ça a été le pied rapidement.


Ce type de carrière pluridisciplinaire, où tu navigues un peu dans plusieurs médias, plusieurs formats journalistiques, c'est à ça que tu aspirais quand tu étais un jeune journaliste ?
Je n'ai pas vraiment navigué en fait, sur mes 17 ans de journalisme, j'ai fait 16 ans de télé ! J'ai suivi une trajectoire assez linéaire. Quand tu commences ton métier, tu essaies un peu tout, et tu vois le média qui te correspond le mieux. J'avais beaucoup aimé la radio, je trouve que c'est un média fantastique et très formateur, j'étais moins à l'aise avec le presse écrite, et ensuite j'ai eu une opportunité de travailler dans une rédaction à la télé. J'aime beaucoup la matière image, ce produit, je trouve que c'est un produit fantastique. Pas seulement la présentation.

Bon, tu as parlé de Caen, et tu es un gros fan du stade Malherbe. Tes impressions avant la reprise ?
On se prépare super bien ! J'ai vu qu'on avait signé Steed Malbranque, et qu'on était en discussion avec Jérémy Clément. On va avoir une équipe de feu ! On est super confiants.

Oui, il y a du mouvement du côté des arrivées, mais ça veut aussi dire qu'il y a du monde sur le départ...
Les arrivées, c'est parfait. Et je ne pense pas qu'il y ait tant de départs que ça ! J'ai pu en discuter avec Gravelaine à la fin de la saison, il n'y avait qu'un joueur qui était sur le départ, et encore ce n'était pas acquis.


Delort ? Rodelin ?
« À Caen, j'aimerais garder le groupe tel qu'il est et qu'ils intègrent des nouveaux joueurs pour avoir une transition. »
(Il sourit) Ouais, c'est Rodelin. Mais il est encore là ! Ça se discutait encore, Caen voulait le garder. Et Delort, il reste ! Enfin, je n'ai pas entendu qu'il allait partir. J'espère qu'il va rester. J'aimerais garder le groupe tel qu'il est et qu'ils intègrent des nouveaux joueurs pour avoir une transition. Et l'Europe... Moi, j'aimerais bien, tous les supporters, on aimerait. Mais je pense que ce n'est pas du tout l'intention du club. Ça veut dire dépenser plus d'argent, jouer sur plusieurs tableaux, je ne sais pas si Caen est capable de ça.

Tu as passé seize ans dans le groupe Canal. Quand on quitte l'endroit où on a travaillé seize ans, au-delà d'être une étape dans une carrière, c'est carrément une nouvelle étape dans une vie. C'est quoi, les impressions à ce moment-là ?
Alors, j'ai passé seize ans dans le groupe Canal, j'ai fait Infosport, I Télé, puis Canal où j'ai fait du sport et le Before du Grand Journal pendant deux ans, donc ça n'a pas été une décision facile à prendre, mais ça n'a pas non plus été impossible. Ça s'est imposé comme ça. Tu sais, c'est souvent dans les changements de cycles que tu te poses ces questions-là. Tu te dis : « Qu'est-ce que je fais, est-ce que je continue ou pas ? » J'étais bien à Canal, je présentais encore la Ligue des champions, je faisais l'émission qui remplaçait Le Grand Journal pendant la période de Noël, je devais présenter le magazine olympique, donc j'avais des perspectives super. Mais tu ne te poses la question que quand il y a ces changements de cycles. Je ne me suis jamais dit : « Tiens, j'ai envie de quitter Canal. » Mais il s'est passé ça, ça a bougé un peu partout, et tu te poses la question à ce moment-là.


Lors de ton départ, j'ai l'impression que Canal a sous-entendu que tu étais parti précipitamment, comme si tu avais quitté le navire sans les prévenir.
C'est moi qui l'ai décidé, et ça a été le fruit d'une réflexion longue. J'ai été hyper transparent avec Canal, notamment avec le directeur des programmes avec qui j'entretenais de très bons rapports.
« C'était la fin d'une histoire, et encore, je n'aime pas vraiment parler comme ça. Tu les vois, tous ils sont en train de faire leurs adieux, bon... »
Il a entendu mes motivations, on a échangé de manière hyper courtoise et même sympa. Donc oui, ça s'est bien passé. C'était la fin d'une histoire, et encore, je n'aime pas vraiment parler comme ça. Tu les vois, tous ils sont en train de faire leurs adieux, bon... (Il rit) Il faut pas exagérer ! Non mais tu vois ? Tout le monde fait ses adieux, le Zapping, ok ! Ouais, c'est un truc qui a marqué l'histoire de Canal depuis toujours, c'est la plus ancienne émission de Canal avec Groland, Les Guignols et L'Équipe du dimanche, donc quand le Zapping s'arrête, ok ! Mais après, toutes les autres émissions...

En partant, tu as eu cette phase où tu disais t'en aller « sans aucun regret, ni aucun sentiment d'aigreur » . Quand un footballeur dit ça, c'est une façon polie de dire que ça s'est mal terminé.
Non, au contraire ! Je pense que si ça s'est mal passé, c'est là qu'il y a un sentiment d'aigreur. Quand tu es obligé de partir, tu es un petit peu aigri. En tout cas, moi je n'ai aucun regret. Pendant seize ans, j'ai fait des trucs géniaux. Je n'ai pas du tout été contraint, et j'ai eu la chance de pouvoir prendre ma décision tout seul. Pour moi, c'était le bon moment.

Pas de vaisselle cassée donc ?
Il n'y a pas eu de vaisselle cassée du tout !

Tu as parlé de cycle. On parle beaucoup du nouveau cycle du groupe Canal, sous l'impulsion de Bolloré. En quoi est-ce que tu étais concerné par toutes ces décisions ?
En l’occurrence, par rapport aux émissions que je présentais, je n'étais pas particulièrement touché. On ne m'a pas demandé de partir, et j'avais une situation très favorable. Je ne me suis pas projeté. Je me suis juste dit qu'il y avait un gros changement, une nouvelle équipe de direction, et que c'était peut-être le moment, après seize ans dans la maison, d'aller voir un peu ce qu'il se passait ailleurs.

Ton avis personnel sur les réformes de Bolloré depuis qu'il est à la tête de Canal ?
« Moi, je n'ai jamais rencontré Vincent Bolloré. Donc je ne lui ai jamais demandé ce qu'il voulait faire de Canal. »
Moi, je n'ai jamais rencontré Vincent Bolloré. Donc je ne lui ai jamais demandé ce qu'il voulait faire de Canal, mais j'ai beaucoup lu, et j'ai été très attentif à ce qu'il a pu dire. Je pense qu'il va sur un modèle de chaîne payante avec beaucoup de contenu, un peu comme un Netflix à la française. Je pense qu'il va mettre le paquet sur les productions originales, sur les films, sur les contenus de sport aussi, en réduisant la part de clair. C'est exactement ce qui se dessine. Et je pense que ce n'est pas forcément une mauvaise direction, et qu'il peut réussir avec ce modèle-là.


De quoi avait besoin le groupe selon toi, qui le connaît très bien, et de l'intérieur ?
Putain, ça, c'est une grande question ! Mais ça dépend sur quel plan. Sur le plan éditorial ? Au niveau des programmes ? Est-ce qu'on parle du plan financier ? Des directions stratégiques ? Pour le coup, c'est un vaste débat et ça pourrait durer très longtemps.


Par exemple, tu parles du niveau éditorial, toi, tu as connu Le Before du Grand Journal, une émission qui n'a pas fonctionné...
(Il coupe) Qui n'a pas fonctionné, du point de vue de l'audience ! Mais qui a fonctionné en termes qualitatifs, on a eu un accueil excellent pour cette émission. Surtout, c'était une émission dont le sujet n'était pas de faire de l'audience. Elle devait servir de labo de création à la chaîne. Ça a permis de tester des humoristes, par exemple Connasse qui a fait un carton, elle a commencé au Before. Ça a très bien marché, elle est montée au Grand Journal, puis le film, etc. C'était ça, l'intérêt. On était l'antichambre, et tout ce qu'on testait devait servir le vaisseau amiral, Le Grand Journal, mais aussi les différentes émissions de la chaîne. Tout l'équipe du Studio Bagel, c'est pareil, ils ont commencé au Before. Ils ont tous eu leur programme court respectif, comme Jérôme Niel, ou monsieur Poulpe et Alison.

Tu as vécu les années où il y avait beaucoup plus de football accessible à la télévision. Les clubs français en Ligue des champions sur TF1, Téléfoot avec des images... Aujourd'hui, c'est fini.
« Je pense que c'est dommage, si tu n'es pas abonné et que tu n'as pas d'argent, tu ne vois pas un match de Ligue 1 de la saison »
Même la finale de l'Euro ne sera pas sur la Une ! Ton regard sur cette évolution ?

Je le regrette d'un point de vue purement citoyen, puisque je pense que le sport doit être au même niveau que les autres divertissements accessibles au plus grand nombre. C'est un produit culturel, le sport. Après, d'un point de vue journalistique, j'ai eu la chance de ne pas en souffrir puisque j'ai travaillé dans le groupe Canal et que je bossais avec toutes les images, sur les plus grands matchs. Mais évidemment, je pense que c'est dommage, si tu n'es pas abonné et que tu n'as pas d'argent, tu ne vois pas un match de Ligue 1 de la saison. Après, l'offre de TF1, oui ça se réduit comme peau de chagrin. Et je pense que ça ne va pas s'inverser !

La grande vague de départs des animateurs de Canal + serait due à la trop grande place que prend Hanouna dans Canal. Il produit désormais pour toutes les chaînes du groupe, ça en a dérangé certains ?
(Rires) Franchement, je ne sais pas ! Il faut se méfier des rumeurs ! Après, depuis toujours, il y a des boîtes de prod qui travaillent un peu plus avec des chaînes. Et l'accuser de tirer les programmes vers le bas, c'est hyper subjectif. Il y a peut-être des gens qui pensent ça, c'est compliqué à dire, ça s'enquête.


Tu te souviens de tes ambitions quand tu faisais ta première année comme journaliste ?
Je ne me suis jamais dit : « Tiens, un jour je présenterai le JT, ou je ferai L'Équipe du dimanche. » Je me souviens très bien de mes premières piges, quand je suis sorti d'école de journalisme. Avant, j'avais fait un sport-études rugby. Je jouais troisième ligne ! Et j'ai eu la chance de tomber dans une super rédaction à Radio France à Caen, où mon premier rédacteur en chef a été un de mes maîtres dans ce métier, et m'en a donné la passion. Le journalisme était un double projet, à côté du rugby, j'y pensais depuis avant.


Tu as aussi animé des émissions de divertissement. Tu t'étais imaginé le faire ? Pourquoi on est venu te chercher, toi ?
Je ne sais pas ! Peut-être qu'ils se sont dit : « Ça pourrait peut-être marcher avec lui. » Je suis très curieux par nature, et tout m'intéresse. Donc je ne m'interdis rien. C'est précisément l'intérêt de notre métier, on apprend, on s'enrichit au quotidien.

On reproche souvent aux journalistes qui font de l'animation de créer une frontière floue entre l'info et le divertissement. Tu n'avais pas peur de participer à ça ?
« Le flot d'infos est tellement immense et peu contrôlable que la parole de personnes dont c'est le métier va compter encore plus. »
C'est très subjectif. Est-ce qu'on considère que Philippe Gildas était un animateur ou un journaliste ? Je ne me suis jamais posé la question, je le regardais, je le trouvais bon, point. Tu vois ? Ça ne me pose pas de problèmes. Je m'en fous, en fait. Si le mec est bon, il est bon. Après, je pense que dans certains cadres, il est indispensable que l'information soit portée par un journaliste, et je pense que ça va être de plus en plus important dans les années à venir où le flot d'infos est tellement immense et peu contrôlable que la parole de personnes dont c'est le métier va compter encore plus. Comme un phare, un repère.


Les années à venir, elles vont ressembler à quoi pour toi ?
Je ne sais absolument pas. À fond jusqu'au 10 juillet, puis je rebascule sur le projet France 2. Une émission qui va s'appeler Actuality, un magazine quotidien d'une heure et en direct pour répondre aux questions que tout le monde se pose. « C'est quoi les Panama papers ? » , ou « Pourquoi il pleut tout le temps pendant Roland Garros ? » Le concept c'est « J'ai pas tout compris, expliquez-moi » . Il y aura des chroniqueurs, des « éclaireurs » , ça va être simple, ludique et divertissant.

Le nom Actuality, c'est pour copier Society ?
Non, c'est pas pour copier ! (Rires) Ça sonnait bien, et on a pris ça. C'était pas le premier choix, il y avait d'autres titres, mais ils étaient déjà déposés. Mais Actuality, c'est bien. C'est moderne, et ça sonne bien.

Propos recueillis par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Sa façon de présenter l'équipe du dimanche me manque tellement !
C'était vraiment l'émission incontournable à surtout pas manquer.
Des beaux documentaires, ils avaient les droits TV de tous les championnats (à part l'Espagne), c'était bien cool
Et surtout on regardait pour l'humour de Thouroude, les petits jeux de mots, les "direction le pays", les "pendant ce temps la", la chute de Sabattier en direct...
Et en plus ça égayait souvent les dimanches soir après les purges de la liguain.
L'équipe du dimanche sans lui c'est une de mes plus grosses déceptions sur le groupe Canal. C'est un peu comme si nous aussi il fallait que nous partions...
cedoukeita Niveau : DHR
je n'ai pas l'habitude d'être fan des animateur télé, mais lui c'est vraiment l'éxeption. je le trouve absolument fabuleux, je suis comme pour beaucoup nostalgique des EDD qu'il présentait, chaque dimanche je me tapais des barres de rires ! on vent l'ami !
Je me rappelle de sa venue à l'EDD.

Avec ma femme (ouais on regardais ça ... l'équipe d'avant était aussi géniale) on était très circonspect, puis ça a pris au bout d'une ou deux émission, et on est devenu fan.

Actuellement, c'est un ersatz et on a lâché l'affaire.
Je me rappelle bien avec ma femme on se tapait les EDD quand il l'animait. Depuis qu'il ne l'anime plus ben on a juste abandonné notre abonnement Canal
rp.bourque Niveau : DHR
Ce serait cool que le foot soit traité comme de la culture, et peut-être même comme un produit culturel pour commencer. Aujourd'hui les journalistes ne traitent bien souvent que des à-côtés du foot et le spectacle est régulièrement dévalorisé relativement à une représentation ouvrière du sport (l'effort, le sacrifice, l'appartenance, la simplicité et l'authenticité, la camaraderie...) ; c'est sympa l'approche ouvrière, mais ce n'est plus d'actualité et ça entraîne justement un traitement non culturel.
Nous avons besoin d'une approche critique esthétique et politique du foot, ça veut dire prendre un peu de risque et ne pas être trop lisse. Certes ça pourrait vouloir dire que les publicitaires devraient faire attention à ce qui se passe à l'antenne pour s'assurer d'être en adéquation avec le contenu... mais là encore ça veut dire que la publicité doit être plus précise, plus adaptée à sa clientèle, plus émotionnelle et plus expérientielle. C'est sans doute ce que permettrait le web avec un peu de travail. En attendant cet interview est sympathique, mais le titre du "produit culturel" est une blague, ou alors une ambition totalement abandonnée en route, et c'est dommage.
il y a 5 heures Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
il y a 6 heures Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 99 il y a 6 heures Le rap des ultras de Genk 5 il y a 6 heures Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 3 il y a 8 heures Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 15 il y a 9 heures Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7