1. // Arbitrage vidéo

Thiriez parle de la vidéo comme d'une « révolution »

Modififié
0 51
Ce jeudi, l'International Board (IFAB), instance garante des lois du football, a préconisé l'instauration de l'arbitrage vidéo.


Pour le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez, cette annonce amène « enfin du concret » . L'homme à la moustache considère qu'il s'agit là d'un grand pas en avant pour l'arbitrage et plus généralement pour le monde du football. « C'est la fin d'un archaïsme. Le football et les arbitres ont grandement besoin de la vidéo. Même si son utilisation serait d'abord circonscrite par le Board à quelques situations, comme les penalties ou les cartons rouges, ce serait une avancée décisive. Le début d'une révolution » , s'est-il exclamé auprès de l'AFP.

L'assemblée générale annuelle du Board, qui se tiendra du 4 au 6 mars, sera peut-être le point de départ officiel de cette « révolution » .




TC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Au final pas si mal le retrait de l'ami Platoche, ça ouvre des portes :)
Je pense vraiment que la vidéo peut changer le foot. Les sports comme le tennis et le rugby s'y sont mis et c'est très bien ainsi. Moins d'injustices, moins de simulations, plus de jeu.
Môssieur Louis Niveau : District
Je pense qu'il faut arrêter de réduire Michel Platini a son opposition à l'arbitrage vidéo. D'autant plus que, pour être un poil objectif sur le sujet, les expérimentations montrent que ce n'est pas la panacée.

D'autres sports, comme le hand, on fait d'autres choix comme le renforcement et la diversité des sanctions ainsi que le double arbitrage de champ qui n'empêche pas les erreurs mais permets aux arbitres de se concentrer sur les choses spécifiques et de les réduire.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 51