1. // Restes du monde – Major League Soccer

Thierry Henry a la banane

Sous l'impulsion d'un Thierry Henry en forme ascendante, les Red Bulls de New York relèvent la tête en MLS, tandis que l'Impact de Montréal coince un peu. A l'Ouest, Dallas confirme ses bonnes dispositions et le Galaxy de Los Angeles attend des jours meilleurs, avec peut-être Frank Lampard en futur renfort. Le point mensuel du soccer nord-américain.

Modififié
0 9
Conférence Est : les Red Bulls en quête de régularité
L'Impact de Montréal, qui avait débuté de la meilleure des manières sa deuxième saison en MLS, avec 4 victoires acquises lors des 4 premiers matchs, coince un peu depuis. Les Québécois ont subi une première défaite à Kansas City fin mars, avant de concéder un résultat nul 1-1 face à Columbus, pour le premier match de la saison dans leur stade Saputo. Ils gardent néanmoins la tête provisoire du classement de la conférence Est, talonnés par une équipe de Houston qui n'a pas perdu un match à domicile depuis juin 2011 ! Troisième, le Sporting Kansas City se présente déjà comme un prétendant au titre. Les Red Bulls de New York, qui partaient de loin avec une entame calamiteuse de saison, essaient de se réveiller sous l'impulsion de leur superstar Thierry Henry, buteur face à Philadelphie (2-1) et DC United (2-0). L'entraîneur Mike Petke va devoir choisir qui de Tim Cahill, Fabian Espindola ou Peguy Luyindula est le plus à même d'être associé à l'ancien Gunner pour animer une attaque encore perfectible, comme en atteste la défaite à domicile concédée la nuit dernière face à Kansas City (0-1), match à l'issue duquel Juninho s'est fait expulser... A l'Est toujours, Toronto semble enfin avoir trouvé son attaquant en la personne de l'international gallois Robert Earnshaw, déjà auteur de 5 buts et qui permet à son équipe d'espérer une meilleure saison qu'en 2012. Grosse déception en revanche pour l'outsider Chicago Fire, englué en dernière position, plombé par la pire défense de la Ligue. L'absence sur blessure d'Arne Friedrich fait mal…

Conférence Ouest : Dallas, des performances impitoyables
Épique vainqueur 1-0 le week-end dernier d'un choc face au Galaxy, le FC Dallas s'installe confortablement en tête de classement de la conférence Ouest, avec un bilan provisoire très enviable de 5 victoires en 7 rencontres. Les Texans, très actifs sur le marché des transferts cet hiver, confirment donc qu'il faudra compter avec eux cette saison. Juste derrière, on retrouve la petite franchise de Chivas, qui devrait néanmoins avoir du mal à tenir le rythme toute une saison. Suivent ensuite Portland, les Rapids du Colorado et le Galaxy de Los Angeles. L'équipe californienne est encore orpheline du départ de « son » David Beckham cet hiver. On peut néanmoins penser qu'elle va monter progressivement en puissance au cours de la saison, car ça reste une formation expérimentée et qui ne manque pas d'atouts, surtout dans le registre offensif : Robbie Keane l'artificier en chef, Landon Donovan le revenant et Mike Magee l'homme en forme de ce début d'exercice (5 buts à son actif). Et puis le Galaxy peut se dire qu'il n'est pas la seule grosse franchise à avoir du retard à l'allumage. C'est le cas aussi des Sounders de Seattle, qui n'ont toujours pas remporté une seule victoire et qui n'ont inscrit que 2 pauvres buts depuis le début de saison. Mais ça devrait vite changer si le prometteur duo offensif composé d'Eddie Johnson et de la recrue Obafemi Martins commence à bien s'entendre.

Infos en vrac…

- Un petit mot sur les joueurs français pour signaler qu'en plus de Henry et de Luyindula au Red Bulls, ça se passe donc plutôt pas mal pour Mikaël Silvestre et Frédéric Piquionne aux Timbers de Portland. Le premier est titulaire en défense, tandis que le second joue pour l'instant un rôle de joker en attaque. A Montréal, Hassoun Camara s'assure pour l'instant une place de titulaire (même si l'égalisation de Columbus dimanche est pour lui). Idem bien sûr à Kansas City avec Aurélien Collin. Au New England Revolution, bonne nouvelle : Saër Sène est de retour d'une longue blessure et espère confirmer sa très bonne première saison en MLS réussie l'an passée.

- Au niveau des futures arrivées de stars sous le régime de « joueurs désignés » , un seul nom continue de revenir avec insistance depuis maintenant plusieurs mois : celui de Frank Lampard, qui semble de plus en plus parti pour succéder à son compatriote David Beckham à Los Angeles. D'autres rumeurs plus ou moins fiables font état de liens entre certaines franchises de la Ligue et les joueurs suivants : Francesco Totti (mais là honnêtement on en doute), Andreï Archavine, Phil Neville, Park Ji-Sung et Grafite.

- La saison 2013 à peine démarrée, on parle déjà beaucoup de la prochaine, avec l'arrivée programmée d'une 20e franchise dans la Ligue. L'hypothèse la plus probable concerne l'intégration des mythiques Cosmos de New York, qui sont en train de préparer une saison de test en NASL, une ligue mineure nord-américaine. Mais la Floride n'a pas dit son dernier mot : l'équipe d'Orlando City, qui évolue dans une autre ligue mineure, l'USL, a fait savoir récemment qu'elle comptait aussi postuler pour intégrer la MLS. Affaire à suivre.

- Un dernier mot concernant les nouvelles piètres performances des équipes de MLS sur le plan continental. En Ligue des champions de la CONCACAF, Le Galaxy et les Sounders sont tombés au stade des demi-finales et laissent les Mexicains de Monterrey et de Santos Laguna s'affronter en finale. Ce sera la 8e fois consécutive qu'un club mexicain va remporter la compétition et la 4e fois en 5 éditions que la finale est 100 % mexicaine. Preuve que bon, la MLS c'est sympa mais s'agissant du niveau pratiqué, c'est pas encore tout à fait ça…

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Et la merguez qui va avec
C'est journée jeux de mots sous la ceinture chez So Foot aujourd'hui, nan?
Tailler un Pep, Thierry à la banane, ça y va gaiement! C'est que demain le week-end les gars!
julián basañez Niveau : DHR
La ldc concacaf est une competition mineur, les championnat respectif nationaux sont davantage suivis.
Ruud journée Niveau : District
Si Thierry Henry a la banane je n'ose imaginer ce qu'a Makélélé..
seb-guillot Niveau : DHR
C'est le double effet Luyindula
Jack Facial Niveau : CFA
Note : 2
Après "Tailler un Pep", "Thierry Henry a la banane".

On ne vous a pas dit ? Je suis rédacteur en chef de So Foot aujourd'hui.
Message posté par Ruud journée
Si Thierry Henry a la banane je n'ose imaginer ce qu'a Makélélé..


Sisi Makelélé a aussi la banane , mais cette banane s'appelle plantain
@Jack

c'est ce que je me suis dis en lisant "Il la met de 30m"
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Tailler un Pep
0 9