En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Droit du football

Thierry Granturco : « Dans le foot, un licenciement est très rarement concerté »

Actif dans le milieu du football professionnel depuis plus de vingt ans après avoir lui-même tâté le ballon en jeunes à l’OL, Thierry Granturco est avocat aux Barreaux de Paris et de Bruxelles. Spécialiste du droit du sport, il défend entraîneurs et membres de staffs techniques victimes de licenciement. À le croire, les clubs font étalage de beaucoup de lacunes juridiques.

Modififié
Quel est le champ d’application du nouveau CDD spécifique aux entraîneurs depuis la loi de novembre 2015 ?
La nouvelle loi sport répond à un vrai besoin pour les clubs, qui est l’instauration de CDD non requalifiables en CDI pour les entraîneurs. Rien qu’en décembre et janvier dernier, Auxerre et Lorient ont vu les contrats de leurs coachs requalifiés en CDI. L’affaire concernait des coachs de leurs centres de formation dont ils s’étaient séparés. Ils avaient mal géré la multiplication des CDD et s’étaient pris les pieds dans la procédure à respecter. En novembre 2014, l’arrêt Padovani avait aggravé la situation : la Cour de cassation avait rejeté le grand principe de l’aléa du sport, derrière lequel les clubs se retranchaient. L’aléa du sport, c’est l’idée que l’on devrait pouvoir mettre fin aux contrats des coachs en fonction de l’évolution des compétitions. En gros, si un entraîneur n’obtient pas les résultats escomptés, un club devrait être en droit de s’en séparer facilement. La Cour de cassation avait tranché dans le sens contraire, en rappelant : « Ça a beau être du sport, il n’y a pas de raison qu’un travailleur ne puisse pas bénéficier de la fameuse règle qui veut qu’après 2 CDD, il y ait un CDI. » À partir de cet arrêt Padovani, tout le monde s’est mis à courir dans tous les sens. C’était un peu la consternation dans le foot. Du coup, en novembre 2015, on a la nouvelle loi sport, qui cette fois-ci restreint le pouvoir de la Cour de cassation, en tout cas son pouvoir d’interprétation. Elle instaure le CDD non plus comme un usage, mais comme un droit. Ce qui change tout. On peut désormais légalement multiplier les CDD dans le domaine de la relation club-entraîneur.

Vous dites que neuf clubs sur dix se plantent dans les procédures de licenciement. C’est-à-dire ?
Il y a encore plein de clubs qui ne respectent pas, et on s’en aperçoit quand on va aux prud’hommes, la procédure de conciliation obligatoire devant la LFP. Neuf clubs sur dix aujourd’hui licencient leur coach en donnant la priorité au code du travail : on convoque pour un entretien préalable, on signifie le licenciement et derrière on va à la LFP. Sauf qu’on a oublié en réalité que la conciliation devant la LFP doit s’intercaler entre l’entretien préalable et le licenciement effectif. Elle doit intervenir avant le licenciement. La très grande majorité des clubs font les choses dans le désordre. Il n’y a que les clubs très bien structurés, ceux qui font appel à des avocats ou qui ont des juristes en interne, qui arrivent à respecter la chronologie des actes de procédures. Les autres se mettent en danger.


Vous avez des exemples concrets ?
La Cour de cassation estime que si la procédure devant la LFP n’est pas respectée, le licenciement est nul. Dans un système où les clubs raisonnent en matière de relation employeur/employé, et où on vire souvent le coach dans la presse avant de le licencier effectivement, le plus souvent sans respecter la conciliation préalable devant la LFP... Vous imaginez le bazar ! Pour vous donner un exemple, Loulou Nicollin sort une déclaration ravageuse sur le licenciement de son coach. Il n’a pas fait d’entretien préliminaire, et il ne l’organise qu’après, parce qu’il faut essayer de donner une forme juridique acceptable à la rupture de contrat. Mais il suffirait que le coach s’arc-boute sur ses droits pour que le licenciement soit nul. Un licenciement nul, ça veut dire que le coach est réintégré dans ses droits. Et que donc l’engagement du coach suivant est sans effet. Ça ne s’arrangerait pas un énorme chèque, parce que le club n’aurait plus de leviers de négociation. Mais voilà, on est dans un domaine où les résultats de la compétition, mêlés à la passion, font qu’on prend des décisions totalement contraires au droit. Et très régulièrement, on voit des petites jurisprudences qui passent, mais qui n’attirent plus l’attention. Parce que c’est fini, le coach est viré, un autre est arrivé, puis il y a une journée de championnat. Mais très souvent, dans l’arrière-scène, se déroulent des batailles judiciaires qui se terminent le plus souvent au détriment du club, qui doit payer son imprudence et un licenciement trop précipité.

Pour vous, avocat, ça doit être facile...
L’imprudence des clubs est du pain béni pour les avocats qui défendent les entraîneurs. Les clubs auraient beaucoup plus intérêt à se mettre autour de la table avec les avocats et à s’entendre dire : « Voilà la situation et combien ça coûte. » Pour trouver une solution à l’amiable. Le problème, c’est que dans le foot, on n’y arrive pas. Le coach est viré dans le vestiaire ou parce que le président a mal dormi. Un licenciement est très rarement concerté, comme ça peut être le cas en entreprise. Comment voulez-vous arriver à une conciliation quand le coach a été viré avec perte et fracas ? Les clubs sont des entreprises comme les autres. En théorie. Mais, et c’est le milieu qui veut ça, les présidents agissent toujours dans l’urgence. Le contre-exemple que j’ai, c’est l’arrêt Puel. L’Olympique lyonnais a pris le temps de licencier son coach comme il le fallait. Claude Puel a pensé pouvoir se servir des ficelles dont je vous parlais, à savoir la chronologie des procédures, avec la conciliation préalable devant la LFP, pour faire annuler son licenciement. Mais la Cour de cassation a estimé qu’elle avait été respectée. Ce n’est pas très surprenant quand on connaît à quel point l’OL est architecturé en interne.


On voit souvent des présidents conforter publiquement des coachs en cas de résultats difficiles, au point que ça en devient parfois risible. Pour quoi faire ?
Pourquoi conforter un coach ? C’est un ressort psychologique. C’est du management. Quand Aulas conforte mon ami Bruno Génésio, il veut lui faire gagner un peu de tranquillité. Pour que le coach ne se retrouve pas au match suivant avec le trouillomètre à zéro. Mais on sait tous que, parfois, ça veut dire l’inverse ! Là aussi – quand un président conforte son entraîneur publiquement pour le virer un mois après –, c’est du pain béni pour l’avocat du coach. Au tribunal, vous dites que vous avez une déclaration publique de l’employeur qui, 15 jours plus tôt, disait qu’il était pleinement satisfait de son employé... En droit français, un licenciement doit être motivé, or quand un président réitère publiquement sa confiance deux semaines avant de virer quelqu’un, et que derrière il cherche une faute grave, c’est compliqué.

Quel est le cas le plus passionnant que vous ayez eu à traiter ?
L’un des cas les plus marquants que j’ai eu à traiter, c’était à Saint-Étienne il y a quelques années. Quand le club avait licencié l’entraîneur, les adjoints et le préparateur physique. Le préparateur physique avait déjà signé dans un autre club. Il l’avait fait avant la fin de la procédure. Dans l’ensemble de l’équipe, tout le monde a gagné, sauf lui. Le juge a estimé qu’il n’avait pas le droit à des dommages et intérêts. À un jour près, il aurait pu empocher 250 000 euros de plus d’indemnités. D’où l’importance du respect de la chronologie voulu par le droit.

Au fait, comment en êtes-vous venu à ces problématiques ?
Je suis un ancien stagiaire professionnel. Je suis passé par le centre de formation de l’OL. Quand j’ai arrêté, parce que Raymond Domenech, qui coachait l’OL à l’époque, m’a demandé de choisir entre ma carrière de footballeur et mes études de droit, mes premiers dossiers ont été ceux de collègues. Mon premier dossier a été celui d’Alain Caveglia. Avec l’âge sont venus les dossiers des coachs. Plus que les joueurs, les entraîneurs français forment un tout petit milieu, donc le bouche-à-oreille s’opère très vite. Des avocats avec une connaissance des réseaux du foot et une sensibilité du vestiaire, il n’y en a pas énormément. J’ai enfilé les crampons bien avant d’enfiler ma robe d’avocat. Et ça change tout.

Propos recueillis par Marc Hervez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 28 minutes OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! 1 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC
Hier à 16:32 Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 7 Hier à 16:06 Qui es-tu, UEFA League Nations ? 31 Hier à 15:21 Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 35
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:20 Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 Hier à 13:51 Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 Hier à 12:01 Rafael Márquez reprend l'entraînement 5 Hier à 11:36 Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2
lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 20 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27 mardi 29 août Abdennour débarque à l'OM 92 mardi 29 août Des enfants malades dessinent des crampons à Philadelphie 15 mardi 29 août Matt Pokora buteur en Coupe de France 34