Thierry Braillard : « Furiani, plus jamais ça »

Modififié
0 4
Thierry Braillard n'oublie pas le drame de Furiani.

Le secrétaire d'État chargé des Sports va se rendre aux commémorations qui débutent ce mercredi en Haute Corse. Le 5 mai 1992, une tribune du stade Armand-Cesari s'effondrait, causant la mort de 18 personnes et faisant 2357 blessés. Ce déplacement s'inscrit « dans le prolongement de l’accord conclu entre l’État, les instances du football français, et le collectif des victimes de Furiani en juillet 2015. Il vise à assurer une reconnaissance nationale de cette tragédie du sport français, et prévoit, notamment, qu’aucun match de football ne pourra désormais se jouer les samedis 5 mai » , indique le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, dans un communiqué.

Une étape supplémentaire dans la reconnaissance de la catastrophe.


GD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

GhjuvanFilippu Niveau : CFA2
Espérons que ça aille jusqu'au bout.

N'empêche, je sens comme un peu d'indifférence vis à vis de cette catastrophe en France. Thiriez nous avait promis que le jour des matchs se déroulant à l'approche du 5 mai il y aurait minutes de silence et lecture d'un texte avant le coup d'envoi... Perso jamais rien entendu de tel.
Franck Nausée Niveau : DHR
Ce fut une catastrophe terrible certes. Mais cette manie de commemorationnite sur fond de clientélisme finit par fatiguer. Pas sur que cela honore vraiment davantage la mémoire des victimes non plus.
dobbystereo Niveau : DHR
Message posté par GhjuvanFilippu
Espérons que ça aille jusqu'au bout.

N'empêche, je sens comme un peu d'indifférence vis à vis de cette catastrophe en France. Thiriez nous avait promis que le jour des matchs se déroulant à l'approche du 5 mai il y aurait minutes de silence et lecture d'un texte avant le coup d'envoi... Perso jamais rien entendu de tel.


Le problème c'est que les corses ne se remettent jamais en question. Je suis sur que si la Corse devient indépendante ils demanderont quand même à la France réparation alors que la France n'est pas concernée.

Ce sont des corses qui ont tué d'autres corses avec leur sport national : la cupidité.

Reste que, le 5 mai devrait être une journée noire en effet.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4