Thiago Silva ne comprend toujours pas sa non-sélection

Modififié
4 40
Thiago Silva est certainement l'un des meilleurs.

Mais ça ne suffit pas pour jouer sous les ordres de Dunga en sélection. Visiblement, il faut aussi savoir être très apprécié du coach pour pouvoir filer un coup de main à son pays. Car depuis quelques mois, le défenseur parisien ne figure pas dans les listes. Une incompréhension totale pour le principal concerné, comme il l'a évoqué sur Canal+ : « Je ne sais pas ce qui se passe exactement. Je dis la vérité. Tout le monde a oublié que, même si je pense que j'étais coupable, je n'ai pas joué contre l'Allemagne (lors de l'humiliant 7-1 en Coupe du monde). Tout le monde pense que c'était ma faute... Ce n'est pas de ma faute, ça.  »

Celle de Luiz un peu plus.
FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Il a évoqué ça après le match d'hier? Good idea...
KeepTraining Niveau : District
C'est plutôt son attitude en tant que capitaine qui a déçu pendant la coupe du monde.

Il y a perdu sa place de titulaire mais pas sa place en sélection.

C'est surtout le pénalty qu'il concède sur une main stupide contre le Paraguay en copa l'été dernier qui lui coûte sa place.
Frenchies Niveau : CFA
"il faut aussi savoir être très apprécié du coach pour pouvoir filer un coup de main à son pays."

... putin quel scoop !!
Mais qu'il ne s'inquiète pas, Deschamps le supervise pour l'EDF.
Savonarolle Niveau : Loisir
Darder lui expliquera
Note : 1
Faut lui rappeler les raisons de sa non-présence contre la mannschaft?

Parce que son carton jaune contre la Colombie est ridicule.
Dunga aime les guerriers et Thiago Silva n'en est pas un, malgré toutes ses qualités ! Il s'est caché dans les moments critiques pendant la coupe du monde et il est une pleureuse. Je me rappelle d'une interview de lui dans So Foot (le magazine), il y a un an ou deux, dans le souvenir que j'en ai, il n'arrêtait pas de se plaindre...
Pour moi, le plus marquant, c’est quand il se met à chialer comme un poussin avant la séance de tir au but contre le Chili.

T’es le leader, le capitaine, t’as pas le droit de craquer comme ça. Tu portes tes cojones et tu vas tirer.
Etre bon face aux attaquants de Reims, Guingamp & Troyes ne suffit pas pour une sélection en équipe nationale du Brésil.

Sérieux?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Génésio ne s'emballe pas
4 40