Thiago Silva, annus horribilis

2014 aurait dû être l'année du sacre pour Thiago Silva. Avec son Brésil dont il était le capitaine, il était programmé pour être champion du monde. Au lieu de ça, le Parisien aura passé son été à chialer après s'être économisé tout le printemps pour finalement se blesser bêtement à la reprise. Et pour couronner le tout, Dunga vient de lui retirer le brassard du capitaine du Brésil. Tout va bien.

Modififié
23 44
« Féliciations Zlatan Ibrahimović, tu mérites encore mieux !! Meilleur buteur de l'histoire de la Suède !! C'est un plaisir de jouer avec toi… Que Dieu te bénisse mon frère. » Pendant que Zlatan Ibrahimović devenait le meilleur buteur de l'histoire de son pays, Thiago Silva, blessé, se paluchait sur son coéquipier depuis son canapé. En un message, le capitaine officiel du PSG a rendu hommage au patron officieux des champions de France. Drôle quand on sait que la venue des deux joueurs en provenance de l'AC Milan ne s'inscrivait pas dans la même logique à l'été 2012. Zlatan Ibrahimović était là pour faire parler et médiatiser le projet PSG quand le Brésilien devait en être le patron technique et sportif.

Deux ans après, le Z a rempli son cahier des charges ainsi que celui de son pote, pendant que le « Monstro » commence à irriter certaines mauvaises langues. La faute à cette saloperie d'année 2014 qui vient de mettre à mal le CV de celui que l'on osait présenter encore il y a peu comme le « meilleur défenseur du monde » . Aujourd'hui, on évite ce genre de raccourci clavier invérifiable. Mais comment ce merveilleux joueur a-t-il pu arriver au cœur des moqueries ? Le coup de grâce est venu du Brésil. Nouveau sélectionneur, Dunga a déjà mis sa patte sur la sélection auriverde. Thiago Silva n'est plus le capitaine. C'est Neymar. Une page se tourne. En même temps, il fallait absolument passer à autre chose après l'été meurtrier qu'a connu l'équipe cinq fois championne du monde. Tout un pays s'attendait à voir son équipe nationale devenir championne du monde à la maison. Thiago Silva le premier, lui le capitaine si fier et si pieux. « S'il faut mourir pour Neymar, je le ferai » , disait-il dans les colonnes de L'Équipe Magazine en février. À ce moment-là, le stoppeur tenait encore la route. Il avait commencé la saison tranquillement. Son sens du placement et sa vision du jeu suffisaient à museler les attaques de Ligue 1 même si des Hauts-Savoyards s'étaient amusés de lui en décembre. Une alerte ? Un accident plutôt. Mais plus le Mondial approchait, plus le joueur semblait s'économiser. Il jouait sur ses acquis. Facile. Parfois un peu trop.

Chelsea, premier coup de blues


Puis est arrivée la double confrontation face à Chelsea. Là, difficile de faire semblant. À l'aller, il déglingue Oscar et provoque un penalty. Au retour, il n'arrive pas à devenir le patron du PSG en l'absence d'Ibra, blessé à l'aller et laisse Mourinho prendre le chemin du dernier carré. Un dernier carré que lui n'a jamais connu. 120 minutes quelconques et indignes de son talent et de son prix. Mais bon, il a le Mondial pour se rattraper. Cette blague. La Coupe du monde va être la goutte d'eau qui va faire déborder ses yeux. Des larmes. Voilà ce que l'on va retenir des six matchs disputés par le Monstre au pays. C'est simple, Silva a passé sa Coupe du monde à chialer. Avant les hymnes, pendant les hymnes, pendant la séance de tirs au but, pendant la terrible demi-finale qu'il regarde depuis les tribunes puisqu'il a trouvé le moyen de se faire suspendre bêtement. Le Brésil doit même faire appel à des psychologues pour que les joueurs gèrent mieux leur stress. Logiquement, on pense à Silva. Au pays, on parle de capitaine indigne. De pleureuse. Quand il faut mettre les valseuses sur la table, le Parisien est ailleurs. De cadre supposé, il n'en a ni les épaules ni le charisme. C'est juste un bon joueur de football.

Pour vite passer à autre chose, le Brésilien décide d'accélérer son retour à la compétition et s'entraîne au Brésil pendant ses vacances. Il est de la partie à Reims pour la première journée de championnat. Le PSG en prend deux dans le buffet. Silva est encore en rodage. Logiquement, il se claque à Naples, en amical, trois jours plus tard, sur une talonnade dans sa surface. Quelle rigolade. Comme en 2012 et en 2013, ses cuisses ne tiennent pas le coup. Trop fragile. Son absence est un désastre pour le club parisien. Oui mais non. Sans lui, le PSG n'a jamais perdu en Ligue 1 depuis août 2013 (5 victoires, 2 nuls). Car au PSG, il n'y a qu'un seul patron et capitaine, c'est Zlatan Ibrahimović. Thiago Silva ne s'est pas trompé en félicitant son coéquipier. Le taulier, c'est Ibrahimović. À tel point que depuis un mois, l'absence du «  meilleur défenseur du monde » passe inaperçue dans la capitale et au Brésil. Saloperie d'année.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mouai, année compliquée sportivement pour TS par rapport aux attentes placées en lui. C'est clair qu'il n'a pas su se sublimer face à Chelsea et encore moins au Mondial (mais c'était le cas de toute la défense brésilienne). Mais l'article est quand même extrêmement sévère !
Disons qu'on a mis la barre un peu haute. Néanmoins, il restera le capitaine du PSG champion de France et quart de finaliste de la LDC, et du Brésil demi finaliste de la CDM. Le tout avec une assez grande malchance avec son physique...
le redempteur Niveau : Loisir
Hum thiago silva - anus - trou du cul?
Joueur surcoté. Un très bon défenseur. Mais clairement pas le type à tirer son équipe vers le haut en cas de coup dur. Clairement pas le type à faire flipper ses adversaires quand il est moins bien.
Mamad ça Colle Niveau : District
putain d'année 2014 mais sa vas passé c'est un super joueur certes mais surement pas un grand capitaine la faute a son mental assez frileux bon tout ça n'enlève en rien toutes ses qualité allez o monstro allez paris
kris prolls Niveau : CFA2
J'ai une question aux supp parisiens, ne préfériez vous pas que Zlatan reste capitaine même quand Thiago Silva sera de retour ?
Je ne dis même pas sa par rapport à sa saison moyene mais juste sur le leadership j'ai toujours penser que Zlatan ou Thiago Motta captain sa avait + de sens que calimero Thiago.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par kris prolls
J'ai une question aux supp parisiens, ne préfériez vous pas que Zlatan reste capitaine même quand Thiago Silva sera de retour ?
Je ne dis même pas sa par rapport à sa saison moyene mais juste sur le leadership j'ai toujours penser que Zlatan ou Thiago Motta captain sa avait + de sens que calimero Thiago.

Le Silva en confiance et en forme est un taulier de n'importe quelle équipe de foot.
Mais c'est vrai que l'expérience du Mondial a mis en avant une certaine faiblesse de charisme et de leadership.

Après, les circonstances de sa faillite sont uniques et ne se reproduiront jamais (capitaine du Brésil, chez lui, devant un peuple en recherche de repères sur des aspects plus importants que le sportif, avec une équipe que tout le monde sait médiocre).
Au quotidien à Paris (ou en club), il fera jamais face à un tel scénario.

Et quoiqu'on en dise, c'est un mec qui a la gagne dans le sang (cf ses réactions sur les buts parisiens vs Chelsea l'an passé) mais qui doit gommer certains traits peu compatibles avec le capitanat (cette manie de ne jamais vouloir être responsable d'une erreur collective comme son csc contre Nantes l'an passé...).
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par PhoenixLite

Le Silva en confiance et en forme est un taulier de n'importe quelle équipe de foot.
Mais c'est vrai que l'expérience du Mondial a mis en avant une certaine faiblesse de charisme et de leadership.

Après, les circonstances de sa faillite sont uniques et ne se reproduiront jamais (capitaine du Brésil, chez lui, devant un peuple en recherche de repères sur des aspects plus importants que le sportif, avec une équipe que tout le monde sait médiocre).
Au quotidien à Paris (ou en club), il fera jamais face à un tel scénario.

Et quoiqu'on en dise, c'est un mec qui a la gagne dans le sang (cf ses réactions sur les buts parisiens vs Chelsea l'an passé) mais qui doit gommer certains traits peu compatibles avec le capitanat (cette manie de ne jamais vouloir être responsable d'une erreur collective comme son csc contre Nantes l'an passé...).

d'une erreur défensive* ca veut rien dire sinon ><
Master of footix Niveau : Loisir
Bah, c'est juste une grosse lopette surcôté !
Ça m'a toujours fait rire les comparaisons des résultats d'une équipe avec l'absence de joueurs sur un nombre de matchs complétement différents.

Faut pas être fin mathématicien pour comprendre que ça n'a aucun sens statistique de comparer des résultats entre deux échantillons de 5 matchs et 47 matchs.
M.Manatane Niveau : CFA
Note : 1
Après la brève sur Neymar, c'est la journée des pleureuses sur sofoot.com ?
Matthieu Faure, par pitié arrête avec ce style télégraphique, ça en devient ridicule. Théoriquement, une phrase sans verbe, ce n'est PAS français. C'est une saloperie de facilité pour journalistes voulant conserver un ton un peu oral à l'écrit, mais c'est moche. exemple : "Facile. Parfois un peu trop. (...) C'est Neymar. Une page se tourne.(...) Quelle rigolade. Le taulier, c'est Ibrahimovic. Saloperie d'année".
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Le meilleur défenseur du monde, lol... Moi aussi, j'y ai cru mais non... C'est un faux meilleur.

Juste un bon défenseur élégant et technique.

En arrivant au Milan, Nesta avait dit qu'il deviendrait plus fort que lui et Maldini...
shamoidor Niveau : DHR
Il prend petit a petit le niveau ligue 1...
shamoidor Niveau : DHR
Nesta avait dit qu il deviendrait... Sauf si il partait jouer en france .. Il na meme pa eu au marquage falcao..
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Message posté par Sly
Matthieu Faure, par pitié arrête avec ce style télégraphique, ça en devient ridicule. Théoriquement, une phrase sans verbe, ce n'est PAS français. C'est une saloperie de facilité pour journalistes voulant conserver un ton un peu oral à l'écrit, mais c'est moche. exemple : "Facile. Parfois un peu trop. (...) C'est Neymar. Une page se tourne.(...) Quelle rigolade. Le taulier, c'est Ibrahimovic. Saloperie d'année".


"C'est" (2 fois), "se tourne", tu les as tes verbes.

NON, tu te trompes totalement, l'ami. Une phrase sans verbe est tout à fait correcte, ça s'appelle une phrase nominale.

Et en journalisme comme en rédaction, on essaie de varier le rythme des phrases et la longueur de ces dernières.
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Message posté par shamoidor
Nesta avait dit qu il deviendrait... Sauf si il partait jouer en france .. Il na meme pa eu au marquage falcao..
Crois-tu que c'est la Ligue 1 qui a rendu Thiago Silva si frileux, lâche et fébrile ?
"Et j'ai pleuuuuuureeee pleu-reee-ee ALINE! Pour qu'elle revienne!!!
Marek Jenculovski Niveau : Loisir
Toujours entrain de chialer, il peut postuler à la Licra facile.
Il a quel âge thiago silva? 30 ans? Assez pour faire déja un gros état des lieux, après tout pour situer le niveau d'un joueur rien de tel que de poser certaines questions.

A 30 ans, il a disputé combien de demi de C1 thiago silva?

0

A chaque fois qu'il a cotoyé le très haut niveau (vs chelsea, vs CDM, vs Pays Bas en CDM...) il s'en est sorti comment?

Prestations catastrophiques

Et donc c'est ce joueur qui se permet de faire le recrutement du PSG, de décider qui a le droit de jouer à côté de lui et qui n'en a pas le droit? De boycotter sakho, de favoriser alex puis de tout faire pour faire venir Luiz car sa hantise c'est de devoir faire équipe avec un gosse de 10 ans de moins que lui (marqui) et qui est déja quasiment meilleur?

C'est ce mec là qu'on nous vend comme l'un des meilleurs défenseurs du monde?

Ben désolé, non, il en a pas du tout le pédigré, à chaque fois qu'il a approché le très haut niveau il s'est ramassé, pas assez fort mentalement...Ca pour jouer les politiciens dans le club et s'arranger pour écarter sakho ou marqui, pour faire venir luiz...il est très bon, par contre quand il faut répondre sur le terrain dès que le niveau s'élève un peu la ya plus personne...

Si aujourd'hui paris se retrouve dans la merde en passant à côté du plus gros coup de l'étét (di maria), ils le doivent beaucoup à la politique de Nasser de donner trop d'importance à un mec comme Silva qui n'a en réalité rien prouvé et a un melon monstrueux...Quand tu vois que ce mec est plus proche de nasser que ne l'est Blanc lui même, je me demande bien comment peut faire Blanc pour avoir une quelconque autorité sur lui...Si quand silva revient il est moins bon que marqui et luiz, vous pensez que Blanc le foutra sur le banc? Non il peut pas, c'est tout simplement même pas envisageable, il sera obligé de foutre marqui sur le banc et ce même si ce dernier s'avère être le meilleur des 3 (ce qui est bien parti pour être le cas d'ailleurs)...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
23 44