1. //
  2. // La Duchère/OL

Théveniaux: « Un désavantage de jouer à Gerland »

Sebastien Théveniaux vit sa septième saison au sein de Lyon-Duchère A.S (CFA), le petit frère de l'Olympique Lyonnais qu'il affronte dimanche à Gerland dans un duel fratricide en Coupe de France. Le milieu de terrain de 27 ans n'en est pas à son coup d'essai. Il avait vécu l'aventure de 2005-2006 lorsque son club avait sorti Toulouse puis Strasbourg avant d'être éliminé par le PSG, futur vainqueur de l'épreuve (0-3). Le natif de Vichy, formé à l'OL comme une grande partie du club amateur, ne se gênera pas pour taper le voisin lyonnais afin de revivre une telle expérience.

Modififié
3 0
C'est votre 7e saison à Lyon Duchère. Vous avez connu la belle épopée du club en Coupe de France il y a six ans. Quel souvenir en gardez-vous ?

De cette épopée, et même de la suivante, on en garde tous que de très bons souvenirs. Je sortais du centre de formation de l'Olympique Lyonnais, j'étais jeune, on était une bande de potes. En plus, on avait réussi à aligner deux équipes de Ligue 1, donc on en garde que des bons souvenirs, que des moments de bonheur.

Vous jouez dimanche contre l'Olympique Lyonnais. C'était l'équipe contre laquelle vous vouliez tomber ?

Non, pas spécialement. Après, c'est vrai que tirer Lyon, c'est plus intéressant que de tomber contre un club de CFA ou une équipe de notre valeur. Après, on avait pas plus envie que ça de jouer contre l'OL. Il y a quand même de grosses écuries qui rentrent dans la compétition pour les 32e de finale, comme toutes les équipes de Ligue 1. Mais affronter l'OL est tout de même un plus.

Auriez-vous aimé tomber contre le PSG d'Ancelotti ?

Ah oui, bien sûr ! En plus en ce moment, c'est le gros buzz sur le Paris Saint-Germain. C'est vrai qu'on aurait bien aimé les jouer. Que ce soit l'OL, le PSG ou Marseille, ça reste les plus grosses équipes de Ligue 1. Mais on tire quand même l'Olympique Lyonnais, on ne va pas se plaindre !

Jouer à Gerland est-il un avantage selon vous ?

Je pense que c'est un inconvénient. Les joueurs de l'Olympique Lyonnais auront beaucoup plus de repères que nous, puisqu'ils jouent sur ce terrain tous les weekends. Nous avons plus l'habitude de notre petit stade à 5 000 places, avec notre petit terrain, moins bien tondu que Gerland. Donc oui, c'est un désavantage pour nous. Pour le club, c'est toujours mieux de jouer à domicile, pour les gens qui nous suivent toute l'année. Après, comme on peut lire dans les journaux, c'est la fête du sport lyonnais, donc ça va quand même attirer du monde. Dans ce cas, il est vrai que notre enceinte est un peu petite pour jouer contre Lyon. C'est donc plus intéressant et plus rentable de jouer à Gerland qu'à Balmont.

Comment comptez-vous aborder la rencontre ?

On va rentrer sur le terrain pour essayer de remporter le match. Le coach évoquera un peu plus la tactique, en fin de semaine. Maintenant, on se concentre plus sur nous, sur notre technique. Nous allons essayer de préparer correctement le match et justement essayer de ne pas penser aux médias pour plus se concentrer sur nos entrainements. De toute façon en Coupe de France, on va forcément être surmotivés, à ce niveau-là il n'y a pas de souci. Il n'y aura pas besoin de discours de la part de l'entraineur pour nous motiver.


J'imagine que vous avez un avis sur vos voisins lyonnais. Vous les voyez comment cette année ?

Je les vois comme une grosse écurie de Ligue 1, puisqu'il ne faut pas oublier que c'est quand même cette équipe qui a été championne de France sept fois d'affilée. Ils sont dans les trois, quatre premiers en championnat, ils sont toujours qualifiés en Ligue des champions... Donc oui, ça reste l'Olympique Lyonnais, même s'ils ont depuis deux ou trois ans une baisse de régime par rapport aux autres saisons. Lyon est une belle cylindrée, avec des stars, avec des Gourcuff, des Lisandro, des Cris, des Hugo Lloris... C'est LA grosse équipe de Ligue 1 avec le PSG et l'OM. J'ai été formé là-bas. Je suis toujours supporter de l'OL. Alors même si on est déçu de ne pas avoir réussi à percer là-bas, on reste derrière l'équipe.


Votre avis sur le nouveau PSG made in Qatar ?
Ça fait rêver, oui. Quand on parle de Beckham, Pato, Kaka... même Pastore ! C'est un plus pour le championnat de France !

Votre pronostic pour la rencontre de dimanche ?

Je dirais 1-1. On est à égalité jusqu'à la fin du temps additionnel, au bout du bout, et on se qualifie aux penalties. Je touche du bois !

Propos recueillis par Arthur Scherer
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 0