En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus/Udinese (0-1)

Théréau assomme la Vieille Dame

Stupeur au Juventus Stadium : la Juventus s'incline 1-0 face à l'Udinese lors de la première journée de Serie A. But de Cyril Théréau à moins d'un quart d'heure du terme. Début de saison compliqué pour les Bianconeri...

Modififié

Juventus 0-1 Udinese

But : Théréau (78e) pour l'Udinese

Les Turinois s'attendaient sans doute à tous les scénarios possibles pour leurs grands débuts en championnat, sauf à celui-ci. Contre toute attente et alors qu'ils semblaient littéralement contrôler les débats, les hommes de Max Allegri se sont fait surprendre à moins de quinze minutes du terme par un Cyril Théréau parfaitement opportuniste. Sur sa seule et unique occasion du match, l'Udinese crucifie la Vieille Dame et offre aux nombreux tifosi bianconeri leur première douche froide de la saison. Dominateurs du début à la fin, les quadruples champions d'Italie en titre n'ont jamais su trouver la faille dans la défense bien en place des Frioulans. L'Udinese venait dans le Piémont pour faire déjouer la grande Juve et tenter, peut-être, un impossible exploit. Le pari est relevé avec brio. Une semaine avant son déplacement périlleux au Stadio Olimpico, la Vieille Dame est déjà en position inconfortable. La saison s'annonce passionnante.

À trop jouer avec le feu...


Premier acte extrêmement timide au Juventus Stadium. Privé d'au moins deux titulaires (Marchisio et Morata, blessés), Allegri se retrouve contraint d'aligner un milieu de terrain inédit avec Simone Padoin dans le rôle de Claudio Marchisio et une doublette Pereyra/Pogba chargée de créer de l'animation derrière le duo offensif Mandžukić/Coman. Pour ce qui est de l'animation, on repassera. Dominateurs dès les premiers instants du match, les Turinois peinent à trouver des espaces dans la défense resserrée de l'Udinese. Entre centres mal exploités, coup franc contré par le mur, passes imprécises et décalages non faits, le champion italien galère à trouver ses marques. Il faut attendre la demi-heure de jeu et une grosse frappe de Stephan Lichtsteiner pour réveiller des tifosi un poil hypnotisés par le faux rythme de la rencontre. Malheureusement pour eux, le Grec Karnezis veille au grain. Dans le camp d'en face, le spectacle n'est guère plus au rendez-vous, bien au contraire. Hormis une ou deux percées rapidement annihilées par le trio Barzagli/Bonucci/Chiellini, les quelques spectateurs frioulans n'auront strictement rien eu à se mettre sous la dent.

...la Juve se fait piéger


Le public réclamait des occasions et de la folie, la Juve ne mit pas bien longtemps à lui en donner. Sitôt après la reprise, les Bianconeri, emmenés par un remuant Kingsley Coman, passent à l'attaque et multiplient les situations chaudes devant les cages de Karnezis. Par deux fois, Padoin manque de tromper le portier frioulan, avant que Mandžukić et Pogba ne sonnent à leur tour la charge. Toujours aussi stérile offensivement, l'Udinese subit les assauts de plus en plus répétés des hommes d'Allegri sans jamais céder à la pression. Coman est remplacé par Paulo Dybala à l'heure de jeu, qui amène un surplus de nervosité aux avant-postes. Sans être forcément aidé par les centres approximatifs de Patrice Évra, Mandžukić croque la feuille sur chacune de ses tentatives. Tout comme Pogba qui abuse des crochets et finit par se faire avoir par un défenseur juste avant d'armer sa frappe (70e). On vient alors d'entrer dans le dernier quart d'heure quand la Juve, à force d'erreurs techniques et d'imprécisions, se fait cueillir à froid par Cyril Théréau. Le Français profite d'un centre parfait de Koné pour ajuster Buffon d'un plat du pied gauche imparable. Sûre de sa force jusqu'à présent, la Vieille Dame, sonnée, se trouve dans l'incapacité totale de réagir. Les Bianconeri bafouent leur football, s'énervent, cafouillent et finissent par concéder leur première défaite de la saison dans l'incompréhension générale. Et tout cela, une semaine avant d'aller affronter la Roma.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88