The Sun fait mumuse

0 14
Pour ceux qui ne connaissent pas encore The Sun, il s'agit d'un sympathique tabloïd anglais vendu à des millions d'exemplaires qui aime (principalement) le football et le sexe. The Sun est tellement sympathique que parfois il reprend les informations ou les interviews de So Foot. Par contre, il choisit le timing comme il veut. Décryptage.



Dans le So Foot numéro 80, sorti le 4 octobre dernier, paraissait un entretien croisé de l'humoriste Thomas Ngigol et du joueur de Tottenham Benoit Assou-Ekotto, dans lequel ce dernier balançait gentiment sur ses collègues footballeurs, parmi lesquels Wayne Rooney.



Pas pressé, The Sun a attendu quelques semaines avant de relayer. En fait, il a bizarrement choisi le jour de la rencontre entre les Spurs et Manchester United pour publier sur son site Internet quelques citations bien senties extraites de l'interview en question, sans oublier de commencer par la tirade d'Assou-Ekotto sur Wayne et les prostituées.



Un bon moyen de lancer une petite polémique qui fait parler en conférence de presse d'avant-match et vendre du papier le lendemain, sans trop se soucier des conséquences pour le joueur. Mais le Sun ne s'est pas arrêté là.



Quelques heures après la mise en ligne de l'article, le « scoop » est repris par le site anglais Tribalfootball, qui croit bon de rajouter, pensant l'interview - réalisée en août - toute fraîche : «  Le timing de la sortie d'Assou-Ekotto – dans une interview donnée au magazine de football français So Foot – avant l'affrontement entre les Spurs et Manchester United ce soir, aurait difficilement pu être pire » .



Ni une, ni deux, The Sun nous sort une superbe mise en abîme en reprenant l'info que Tribalfootball lui avait piquée, dans un second article, signé du même auteur... Auteur qui n'hésite pas à reprendre mot pour mot la phrase sur le mauvais timing de la tirade, dont il est pourtant le responsable (ou du moins dont The Sun est responsable).



En gros, non seulement le tabloïd s'arrange pour lancer des polémiques avec des phrases prononcées il y a plus d'un mois, mais en plus il essaie de faire gober à tout le monde qu'Assou-Ekotto a voulu chauffer un Rooney actuellement ultrasensible juste avant un match qui ne l'est pas moins. On attend le troisième article avec impatience.



TP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
So Foot qui donne des leçons de journalisme... Mouhahahah !

Vous avez jeté un oeil à votre site web ?
Chauffer un Rooney ultrasensible?! Faut-il rappeler que ce joueur est blessé et tjs indisponible pr encore qlq semaines.
@TheFifthBeatle : Tu as tout à fait le droit de ne pas aimer ce qu'on fait. Cependant, je t'invite à aller lire des articles comme (pour prendre un exemple récent) "Leçon de fisc-fucking" et à m'indiquer quel site d'information footballistique français (disons même francophone, allez) t'offre ce genre de choses. Si ça ne te convient pas, tu peux toujours aller poster des commentaires élogieux sur football365.fr, au lieu de nous suivre d'assez prêt pour réagir aux brèves quelques minutes après leur parution.

@Paulie : Au cas où tu n'aurais pas suivi l'affaire, Wayne Rooney a été au cœur d'un certain nombre de polémiques ces derniers temps. D'où l'expression "ultrasensible", car tout ce qui touche à Rooney en ce moment est, qu'on le veuille ou non, ultrasensible.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Santa Cruz libre de partir
0 14