The Riot Klopp

L’histoire s’écrit depuis maintenant treize mois. 396 jours. 66 matchs. Il y a quelques semaines encore, certaines voix se demandaient pendant combien de temps pourrait résister Jürgen Klopp face à l’impatience d’Anfield. L’Allemand voulait du temps pour trouver la constance, il l’a eu et voilà son Liverpool au sommet du Royaume. Pour y rester ?

Modififié
3k 40
Ce soir-là, Jürgen Klopp est seul. Il ne lui aura finalement fallu que quelques semaines pour prendre les problèmes de Liverpool en pleine tête. Du coin d’Anfield Road, les supporters de Crystal Palace hurlent leur plaisir. Pour la première fois depuis son exil à Los Angeles, Steven Gerrard est revenu chez lui et repense certainement à sa dernière représentation à Anfield où les Eagles avaient gâché ce qui devait être sa fête. Ce 8 novembre 2015, Scott Dann a décidé de salir le début de mandat de Klopp de la tête et de replonger Anfield dans le doute, déjà. Liverpool s’est bien imposé à Londres face à Chelsea une semaine plus tôt, mais cette déroute à domicile dessine parfaitement ce que va être la première saison version Klopp. Soit un oscilloscope qui laisse apparaître de belles éclaircies – à Manchester face à City (4-1), à Birmingham face à Villa (6-0) ou pendant une mi-temps face à Dortmund (4-3) – et des rechutes qui posent l’inconstance des premiers mois malgré une finale de Ligue Europa et une autre de League Cup. Dès le premier jour, Jürgen Klopp avait demandé du temps pour installer un football qu’il rêve « sauvage » . Le cas de Liverpool pose des questions que l’approche moderne a bousculé : combien de temps faut-il pour perdre confiance en un entraîneur ? En combien de temps un changement d’approche peut-il être visible ? Dans le cas de Klopp, quelques mois, tout au plus. Il y a un an, il se sentait seul face à son chantier. Aujourd’hui, ils sont un peu plus de 53 000 à le chanter. Dimanche, lors de la nouvelle démonstration offerte face à Watford, il n’y avait qu’à tendre l’oreille pour entendre Anfield danser : « Liverpool, Liverpool, top of the league » . Sans contestation et avec un sourire assuré.

La violence facile, la pression totale


396 jours. 66 matchs. Voilà le temps qu’il aura fallu à Klopp pour poser de nouveau Liverpool en haut du Royaume, et ce, pour la première fois depuis mai 2014. Au cours des vingt-quatre premières années de l’ère Premier League, les Reds ont connu ça trois ou quatre fois. Mais aucun groupe, que ce soit celui de 2014 ou celui de 2009, n’a dégagé autant de puissance, de confiance, de facilité, à cette période de la saison. Novembre est souvent le temps des premières conclusions, non définitives. Ce Liverpool dégage pourtant un sentiment nouveau, un sentiment différent. Complètement différent. Pourquoi ? Car ceux qui étaient hier des artisans occupés à œuvrer à la construction d’un projet exigeant sont devenus des artistes. Les hommes de Klopp maîtrisent désormais leur sujet, les idées de l’entraîneur allemand et cette culture folle de la conquête de l’espace. L’approche est violente, sans pitié, explosive et démolit doucement tout sur son passage. Il n’y qu’à s’arrêter sur ce qu’a fait Liverpool dimanche contre Watford avec un succès autoritaire (6-1) et plein de sens. Depuis ses débuts sur un banc, Jürgen Klopp voit son football comme un son de heavy metal plutôt que comme une « symphonie silencieuse » . Alors voilà comment il a réussi à la mettre définitivement en musique : un pressing fort, constant ; des mouvements permanents organisés par un quatuor Mané-Firmino-Coutinho-Lallana insolent de facilité ; un Henderson arrivé au niveau auquel on l’attendait ; et une profondeur de banc permettant d’exercer une pression totale. Dimanche, Liverpool a tabassé la défense des Hornets pendant une grosse heure, alignant cinq buts magnifiques contre un Watford désarticulé par des erreurs qu’on ne peut commettre lorsqu’on se déplace à Anfield, et a ensuite lâché un peu jusqu’au nouveau souffle apporté par Sturridge et un sixième but collectivement parfait.

Youtube

Le haka des Néo-Zélandais devant l’équipe de Liverpool

Au point que le peuple rouge se mette à chanter ceci : « If we still had Suárez, he’d be on the bench. » La prestation d’hier a déjà permis d’expliquer pourquoi Sturridge est sur le banc et pourquoi Firmino est indiscutable, tant il bosse comme un chien, ouvre des espaces et joue par ses mouvements. Face à Watford, il a probablement été le meilleur sur le terrain, bien accompagné par Coutinho et Mané, dans la continuité de ce qui avait été fait face à Crystal Palace (4-2). « Si quelqu’un pense qu’avoir un point d’avance après onze matchs est déjà décisif pour la suite du championnat, je ne peux pas aider cette personne. On reste tranquille. (...) Le seul truc que l’on peut faire est de bosser et de rester concentré. (...) Pour le moment, il n’y a aucune pression et nos concurrents sont encore très forts. Ici, vous pouvez faire une bonne saison et terminer cinquième ou sixième, et personne ne serait vraiment content » , a coupé Klopp après la rencontre. Il ne faut pas tirer de conclusions sur l’instant, mais ce Liverpool a une sérieuse gueule de prétendant, surtout sans campagne européenne et après n’avoir perdu qu’une rencontre cette saison (à Burnley 0-2, ndlr). Tout simplement car il n’a jamais paru aussi affamé.

Youtube

La faille défensive


Si Klopp tient aujourd’hui à éteindre tout type d’extase, c’est qu’il connaît aussi les limites d’un effectif qui en a quand même quelques-unes. Le déplacement à Londres face à Palace ou la gifle donnée à Watford l’ont une nouvelle fois montré. La défense des Reds ne rassure pas encore complètement, même si Milner impressionne sur son côté gauche, et l’Allemand cherche encore la bonne association pour gagner en solidité (neuvième défense de Premier League). Cette faille n’a pas encore coûté trop de points à Liverpool, à l’exception de la déroute collective à Burnley, mais l’explosion offensive ne pourra pas toujours masquer le problème. L’histoire veut que quand une équipe est fébrile défensivement, on solidifie le milieu de terrain, mais, une fois encore, Klopp a décidé de prendre une approche différente : vivre avec ses idées, continuer de jouer et marquer toujours plus que l’adversaire. C’est ce que les Reds ont toujours fait, à Norwich la saison dernière (5-4), contre Dortmund (4-3), à Arsenal (4-3) ou face à Palace (4-2). Mais Jürgen Klopp sait qu’il perdra des points en route malgré la magie qu’il a réussi à créer et les sourires qu’il est parvenu à dessiner dans son effectif. Il n’y a qu’à regarder le niveau auquel il a amené Coutinho. Quelques minutes de son jeu suffisent à montrer à quel point une première prise de balle peut être dévastatrice. Liverpool a encore du chemin, comme le Chelsea de Conte, mais au bout de celui-ci peut-être trouvera-t-il la fin d’une attente de vingt-six ans. Plus que jamais.




Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Dirkdiggler Niveau : CFA2
Ça me fait mal de le dire mais super equipe de Liverpool cette saison. Meilleure attaque de PL dans tous les sens du terme.

Cependant, en ce moment Chelsea me semble plus complet. Je suis peut être pas objectif.
Les combinaisons des 4 devant sont absolument incroyables, ca joue dans un mouchoir de poche... Coutinho est fantastique surtout...

Hier, ils auraient pu gagner 10-1 sans souci sans un tres bon Gomes dans les 20 premieres minutes...

Par contre Milner c'est la premeire ou deuxieme fois qu'il commence ARG non? Je pense que alberto moreno reprendra sa place des quil reviendra (meme si il est tres moyen pr rester poli)
Milner est titulaire depuis le début de saison à gauche, moreno a joué en cup et quand milner était suspendu, d'ailleurs contre palace on a vu toute ses limites: passe décisive de volée en première intention magnifique sur le but de can, puis fébrilité défensive et manque de concentration, comme sur le centre qui amène le 2ème but de palace, où il est attentiste et manque d'agressivité.
Effectivement, javais pas remarqué
2 réponses à ce commentaire.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : -1
C'est vrai que le fait qu'un club historique comme Liverpool n'ait jamais remporté la Premier League peut paraître, d'où l'attente générée auprès des supporters..

Après, comme on dit chez les anglois, "wait & see" : on ne gagne pas un titre durant le Boxing Day mais on peut le perdre..
Bixente Lizarazu Niveau : Loisir
Liverpool est l'uns des clubs les plus titrés d'Angleterre avec 18 Premier League au compteur. Mais le dernier titre de champion remonte à 1990. Donc si, ils ont déjà remporté la Premier League l'ami
Non.
La Premiere league n'existe que depuis 92. Avant c'etait la first division
90 etant avant 92, ils n'ont jamais gagne la PL.
Bixente Lizarazu Niveau : Loisir
Tu chipotes, je pense que tu avais compris le contenu général de mon propos. Je faisais référence au titre de champion d'Angleterre
3 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Le pire serait de se faire à nouveau sécher par Chelsea...
Emile Louis la tournante Niveau : DHR
L'année où ils ratent le titre c'est City qui est champion
Certes la défaite Chelsea a fait mal mais ils étaient encore en course après le match ave le même nombre de points que City (bon certes la différence de but pouvait compter comme un point de plus pour City). Pour moi la où ils perdent vraiment le titre c'est le match suivant contre Palace où ils menennent 3-0 et se font rejoindre à 3-3 en 10 minutes, à un match de la fin et 2 points de retards c'était foutus.

Je me dis aussi ça pour ne pas mettre cet échec sur le dos de Gerrard parce que putain c'était cruel !
Emile Louis la tournante Niveau : DHR
Comme tu dis le goal average leur étaient défavorable donc pour moi ils perdent le titre bien avant Crystal Palace. Ils font quelques nuls qui coûtent cher à la fin
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Pour moi, on le perd contre Chelsea, c'est à ce moment là qu'on a plus notre destin entre les mains. Si on perd pas contre Chelsea je pense qu'on se fait pas remonter 3 buts contre Palace
Ce commentaire a été modifié.
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Les deux nuls qui me restent en travers de la gorge lors de cette saison c'est le 3-3 contre Everton, où Allen rate un face à face qui aurait pu faire 1-3 pour nous. Le deuxième c'est contre West Brom (1-1) lorsque Kolo Touré leur offre le but.
Ce commentaire a été modifié.
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Sans oublier les décisions en notre défaveur contre Chelsea et City lors du boxing day durant lequel on perd les 2 matchs
LIV4EVERMEN Niveau : Loisir
on as perdu ce championnat lors de la victoire contre city ou a la fin henderson a eu son rouge. C'est le joueur qui devait manquer pour que le plan de mourinho marche car c'était lui qui dicté le tempo de nos match quand les attaques devenaient incessantes et que les joueurs montaient d'un cran sur la partie de terrain adverse. mais bon c'est du passé un ne peut que s'en servir comme experience pour nos futur conquetes et SLVP laisser leurs le temps on a en encor bcp pour se parfaire cette equipe est jeune lentrainneur aussi supportons les et ils accompliron de grandes choses.
7 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Meilleure attaque des "5 grands championnats"...sans disputer de coupe d'Europe, cette stat dit tout de la saison en cours des soldats de Klopp! Le Liverpool-Chelsea à venir sera probablement déja décisif pour le titre et répondra d'ailleurs à la question: peut on etre champion avec une défense en carton?
T'enflamme pas garçon on est en Novembre, on est loin des matchs décisifs pour le titre
Lis bien garcon, "probablement" apporte de la mesure à mon propos!
peut on être champion en étant idéaliste et romantique face au cynisme d'un Chelsea?
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : -1
Le Chelsea actuel en 3-4-3 n'a pas grand chose à voir avec le cynisme.

Cependant, à l'approche des matchs couperets, les Blues pourraient subitement revenir à leur vieille devise : "qui s'y frotte cynique" !
Justement l'avantage quand comme Chelsea tu as une solidité défensive, c'est que dans les matchs couperets, si ca tousse devant (quoique avec le Hazard de cette saison t'as un sacré sirop pour la toux bien sucré), t'es sur de prendre au moins un point!
5 réponses à ce commentaire.
Boxe-to-Bosse Niveau : District
Le meilleur entraîneur au monde. Tout simplement.

Ils sont quasiment tous dans la même ligue cette saison, donc sur un championnat, on peut juger. Liverpool, c'est moins armé financièrement que City, United ou Chelsea, mais quand t'as Klopp, tu peux remonter de 10M€ la valeur de tous tes joueurs.

J'aurais tellement aimé qu'il vienne à Marseille. Après, connaissant le bonhomme, le fait qu'il veut battre les meilleurs et non les entraîner, c'est pas complètement incongru de penser qu'un jour, il pourrait profiter d'une région appréciée des Allemands.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : -4
Zizou..
Emile Louis la tournante Niveau : DHR
Bonne vanne , t'as mon +1 fictif
Gilberto Gil Rui Barros Niveau : DHR
J'ai mis mon +1 pas fictif…
MaxChampagne Niveau : DHR
Hahahahhaha
5 réponses à ce commentaire.
"combien de temps faut-il pour perdre confiance en un entraîneur ?"
Je peux répondre à ça de façon super simple :

- Louis Van Gaal est désigné le 19 mai 2014 comme le futur manager de Manchester United

- Le 19 août 2014, Marcos Rojo signe à Manchester United

Il faut donc 3 mois.

Sinon, un grand bravo à Klopp qui est en passe de refaire de Liverpool un club qui compte, avec un football attractif et chatoyant.
Et puis, sincèrement, comment ne pas aimer l'homme ? Détester l'homme Klopp, c'est comme aimer l'homme Van Gaal : c'est impossible.
Gilberto Gil Rui Barros Niveau : DHR
J'ai failli essayer la fonctionnalité de modification, mais ça ne marche pas pour le titre… Peut-être tant mieux, ça aurait pu être une connerie.
Mais j'ai pas compris le jeu de mots "riz au clopes", j'en ai déduit que c'était un titre en anglais pour faire genre "premier league" (j'ai réfléchi, hein ?). Et ben dans ce cas là, soit c'est une revendication franchouillarde de "je parle l'anglais comme une vache espagnole et je vous emmerde", soit c'est une erreur. En anglais, on dira “the klopp riot”… 
misugi-27 Niveau : CFA2
La Premier League l'année dernière était une grosse daube, avec le Chelsea de Mourinho, le Man U de Van Gaal...
Mais cette année elle s'est quand même améliorée notamment avec des génies comme Klopp et Conte, en ce moment c'est un régal de voir jouer leurs 2 équipes. Sans oublier les équipes constantes, Arsenal et Spurs et le renouveau de City, bien que pas encore régulier.
Et si on attendait calmement la fin de l'année civile (et l'après Boxing Day) pour faire un point?

Vous me faites penser à un de mes potes qui s'enflamme pas possible, et qui insultera toute l'Allemagne si le vent tourne
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Tout à fait d'accord avec toi. On est la 11ème journée et ça s'enflamme déjà sur les différentes pages que je vois par ci par là. Ok c'est un régal de les voir jouer et tout roule pour nous en ce moment mais on est encore loin du titre donc du calme haha ! Même si je le souhaite du plus profond de mon coeur.
1 réponse à ce commentaire.
Jemincruste1 Niveau : CFA
Pour un entraîneur du calibre de Klopp, la perspective de remporter un premier titre de Premier League avec le LFC doit être incroyablement motivante.

Nous en sommes encore très très loin, mais je pense que cette éventualité doit trotter dans la tête de Jurgen et doit même faire office de fil rouge à son travail.

Je dois l'avouer, en tant que suiveur des Reds, je crois n'être toujours pas arrivé à faire le deuil de cette saison 2012-2013...
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
2013-2014 plutôt non ? Si oui, moi non plus. Depuis 2014 j'essaye de regarder le moins de vidéos possible en rapport avec cette saison, et si j'en tombe sur une par hasard (comme l'autre fois je suis tombé sur Suarez en train de pleurer après le match contre Palace) les regrets et la tristesse refont surface.
1 réponse à ce commentaire.
Si Liverpool est champion,zinc zinc va se suicider!Avec toutes les conneries qu'il dit en meme temps....

Karius m'a bien plu hier,il a enfin démontré ses qualités c'est bon pour l'avenir!
LesKarottesontKuyt Niveau : District
Je crois que Klopp a définitivement décidé de privilégier son très gros point fort qu'est l'attaque et en particulier la complicité propre à son quatuor offensif, au détriment de la défense, qu'il ampute, hier encore, d'un défenseur central au profit d'un joueur apte à relancer propre avant tout, en titularisant Lucas, à la place duquel il aurait pu privilégier Klavan.(Allez, courage Mamadou au passage, ça me fait chier pour lui mais je crois qu'il va falloir garder le sourire vraiment longtemps afin de pouvoir repasser sa tête...)

Tout ça marche du tonnerre pour l'instant, les blessures qui tombent ne durent pas longtemps pour le moment, mais n'aurait-il pas intérêt à davantage alterner devant, tout en récompensant les récentes bonnes entrées de Sturridge et Origi en les titularisant de temps en temps?

Comment les mecs peuvent ils rester autant mobilisés en ayant que des ptites minutes à grappiller ça et là en championnat alors qu'ils sont performants chaque fois qu'ils rentrent?
P'tit Filet Niveau : CFA
Enflammade de novembre...
Ricky Van Werewolfswinkel Niveau : District
"Mais aucun groupe, que ce soit celui de 2014 ou celui de 2009, n’a dégagé autant de puissance, de confiance, de facilité, à cette période de la saison."
Pas trop d'accord avec ça, juste le poids des années qui atténue l'impact des prestations. Sur le plan comptable c'était sans doute un peu moins bon, mais niveau puissance, confiance et facilité, c'était comme cette année : hallucinant.
Mais si ce Liverpool ne gagne pas de titre important cette saison, on classera cette équipe au même niveau que celles de 2009 et 2014.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 40