The Horrors : « Je me suis senti mal d’avoir menti à Mark Bosnich »

Rencontrer des fans de Blackburn n’arrive plus si souvent. Alors quand ce supporter s’appelle Faris Badwan et qu’il s’apprête à sortir un fabuleux quatrième album (Luminous) avec son groupe, The Horrors, on ne peut s’empêcher de lui poser quelques questions. Colin Hendry, Kevin Gallagher, Mark Bosnich et Roy Hogdson : rencontre avec un passionné.

0 18
Il paraît que tu es un grand fan de foot ?
Ouais, je suis supporter de Blackburn et le serai éternellement. Depuis tout petit, j’adore regarder le foot, que ce soit à la télé ou au stade. Ma mère, qui est une grande fan de Hull City, m’a sans doute transmis cet amour pour le foot.

Comment est née cette passion ?
Quand j’étais petit, il y avait un joueur qui s’appelait Colin Hendry, un défenseur central écossais. C’était inconditionnellement mon joueur préféré, son charisme m’impressionait, même s’il y avait aussi Tim Flowers, le gardien de Blackburn à l’époque. Je pense que j’adore simplement le Blackburn des années 90.

Tu te souviens du titre en 1995 ?
J’étais très jeune, mais le titre est ancré dans l’histoire de la ville. On en parle comme quelque chose d’incroyable. Il faut dire que c’est un peu l’un des moments les plus historiques de la Premier League car, pour la première fois, des outsiders gagnaient le championnat. Ce n’était jamais arrivé avant, ou alors très rarement.

Ton premier souvenir de Blackburn, c’est quoi ?
À vrai dire, c’est plutôt un mauvais. Ça remonte à la saison 1998/1999 où, malgré Kevin Gallacher et Kevin Davies en attaque, on termine 19es du championnat. Si la descente en Championhip a été plutôt dure à encaisser, j’ai encore eu plus de mal à accepter le départ de ces deux joueurs. Avec le recul, on peut toutefois dire que la relégation fut bénéfique.

Blackburn peine pourtant à retrouver la Premier League et son statut d’outsider. Comment analyses-tu les difficultés actuelles ?
Ça peut paraître paradoxal, mais je pense que c’est bénéfique. Cette saison, on voit déjà qu’il y a du mieux par rapport à l’année dernière. On a d’ailleurs quelques joueurs très bons, comme Jordan Rhodes, qui est l’un des meilleurs attaquants de Championship. Je pense que le mieux est de viser les huits premières places cette année (Blackburn est actuellement dixième, ndr) et d’espèrer un recrutement intelligent cet été pour jouer les play-offs l’année prochaine. Le mieux est de reconstruire tranquillement et solidement l’équipe. Ça ne sert à rien de remonter si c’est pour redescendre l’année d’après.

Que manque-t-il à Blackburn pour se stabiliser ?
Je pense que le problème vient de la défense. On a un très bon gardien, Paul Robinson, qui est au club depuis plusieurs années, mais il est bien le seul à être au niveau dans le secteur défensif. Je ne dis pas que c’est le seul point à régler, mais recruter un bon défenseur central, d’expérience ou non, pourraît être très utile au club.

Tu as déjà assisté à un match contre Burnley ? Il paraît que l’atmosphère y est très tendue…
Je n’ai jamais assisté à un match au stade contre Burnley, mais je les regarde toujours. Ce sont généralement de très beaux matchs, plutôt rudes, mais les supporters ont l’air si violents à chaque fois (rires).

Tu préfères voir le match à la télé ou au pub ?
Ça dépend, mais j’aime aussi beaucoup aller au stade. Cette saison, par exemple, j’ai assisté au match contre QPR. Malheureusement, ce fut l’un des pires matchs que j’ai vu de ma vie (rires). Mais bon, c’est toujours plus intense de le voir au stade ou en ville plutôt que chez soi.

Tu as déjà rencontré des footballeurs ?
Je me souviens avoir rencontré Mark Bosnich quand j’avais dix ans. Je suis allé vers lui pour lui demander s’il était bien Mark Bosnich et il m’a répondu « Oui, et vous, vous devez être un fan ? » Sous le stress, j’ai simplement répondu « Oui ! » , même si c’était faux. Le lendemain, je me suis d’ailleurs senti mal de lui avoir menti. J’ai donc essayé de le retrouver, mais je devais repartir sur Blackburn.

Comment expliques-tu les difficultés récurrentes de l’équipe nationale ? Roy Hogdson est-il l’homme de la situation ?
Oui, je l’aime vraiment. Sa personnalité est vraiment très intéressante. On sent qu’il a beaucoup d’expérience, dans sa manière de manager et de gérer les joueurs. Malheureusement, les gens semblent ignorer ça parce qu’il n’a jamais vraiment rien gagné en tant qu’entraîneur. Mais ça viendra !


Maxime Delcourt
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Note : 2
Ce groupe est absolument trop bon.
Pourquoi je connais jamais les artistes de culture foot? Ca vient de moi ou...
Sur les 2 1ers albums, rarement un groupe avait aussi bien porté son nom, quelle violence et quel charisme Faris Badwan.
Par contre, depuis on dirait Simple Mind. Bof.
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Ahh Colin Hendry. Y a bien qu'ici qu'on peut avoir des séquences "nostalgie" pareilles.
ValCurvaFiesole Niveau : DHR
Première album très différent du reste, mais le deuxième est juste un chef d'oeuvre !
George Haggis Niveau : CFA2
Primary Colours est un putain de bijou.

la suite de leur carriere est quand meme en deca des attentes
bergkamp-laudrup Niveau : CFA2
Message posté par ValCurvaFiesole
Première album très différent du reste, mais le deuxième est juste un chef d'oeuvre !


Strange House? C'est une tuerie pourtant!
Message posté par George Haggis
Primary Colours est un putain de bijou.

la suite de leur carriere est quand meme en deca des attentes


tout pareil
Message posté par adriga
Pourquoi je connais jamais les artistes de culture foot? Ca vient de moi ou...


Nan t'inquietes, on est au moins deux...
Pareillement... La culture musicale que j'ai ne comprenant pas ce genre de groupe, c'est normal que je ne connaissent quasiment jamais les groupes interviewés.
Bah c'est l'occase de découvrir.


Comme vous pour Primary Colours. Par contre, je n'ai pas suivi la suite...

Je me rappelle aussi que le mec avait un un groupe en parallèle, en duo avec une meuf, et c'était pas mal non plus.
Message posté par hmiller
Bah c'est l'occase de découvrir.


Pas faux, maintenant on va pas se mentir la majeure partie des gars interviewés semblent sortir tout droit du "même moule", si bien que quand t'as été plutôt hip hop et ska/oi! comme moi, t'es un peu dérouté par tes propres préjugés vis à vis des groupes les plus souvent interviewés par SF, groupes que j'ai tendance à assimiler à des groupes pour petits bourges, ça y est, bam j'ai dit le fond de ma pensée (pas taper trop sur moi les gars).
Message posté par one_of_the_amoks


Pas faux, maintenant on va pas se mentir la majeure partie des gars interviewés semblent sortir tout droit du "même moule", si bien que quand t'as été plutôt hip hop et ska/oi! comme moi, t'es un peu dérouté par tes propres préjugés vis à vis des groupes les plus souvent interviewés par SF, groupes que j'ai tendance à assimiler à des groupes pour petits bourges, ça y est, bam j'ai dit le fond de ma pensée (pas taper trop sur moi les gars).


So Foot est un magazine pour petits bourges, de toute façon.

Les pauvres the Horrors avaient enregistrés une chanson avec Gorillaz et avaient annoncés à tous les magazines qu'ils avaient fait une collab' avec eux...Et finalement, le morceau a été écarté de l'album...triste.
Bah, de facto, c'est le cas et c'est ce qui a tjs rebuté certains de mes potes, perso je trouve ça plus que dommage à partir du moment où c'est le seul mag sur la culture foot (et donc il aura fallu attendre le 21ème siècle pour qu'on en ait au moins 1...merci tout de même à SF donc), ils pourraient peut etre lacher un peu leur côté les "inrocks du foot" mais bon...
Message posté par one_of_the_amoks
Bah, de facto, c'est le cas et c'est ce qui a tjs rebuté certains de mes potes, perso je trouve ça plus que dommage à partir du moment où c'est le seul mag sur la culture foot (et donc il aura fallu attendre le 21ème siècle pour qu'on en ait au moins 1...merci tout de même à SF donc), ils pourraient peut etre lacher un peu leur côté les "inrocks du foot" mais bon...


Attends, ça s'est quand même pas mal amélioré depuis le départ de Bégaudeau...avant c'était VRAIMENT les inrocks du foot, mêlant foot avec politique ("selon F Begaudeau, le FC Nantes de 2001 est l'idéal d'un foot de gauche, il nous explique pourquoi" AU SECOURS) et musique hype à toutes les sauces. Maintenant au moins, ils parlent principalement de foot et de culture foot, c'est pas plus mal.
Florence Foresti et son groupe.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les pronos de Dagui Bakari
0 18