En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31e journée
  3. // Inter Milan/Milan AC

The Grand Milan Hotel

L'équipe ne domine plus, le prestige se volatilise au fil des saisons, et la salle des trophées ressemble de plus en plus à un musée. Non, l'AC Milan n'est pas en train de mourir. Mais il est en train de dire adieu à une immense partie de son histoire : le Grande Milan de Silvio Berlusconi, dont la décadence fait curieusement penser à un film de Wes Anderson, en mieux évidemment. Profitons donc des derniers moments d'un club au fonctionnement unique, en attendant la suite…

Modififié
Il faut imaginer un paysage merveilleux, fait de shorts courts, de football écouté à la radio et d'accent lombard. Nous sommes dans les années 80 au royaume fantastique du grand championnat italien. Sur ces terres aux multiples monts de toutes les couleurs – le Rossonero, le Nerazzurro, le Bianconero, l'Azzurro, le Biancoceleste, le Giallorosso… - l'altitude grandit chaque saison et fait de l'ombre au reste de l'Europe, surtout depuis que l'Angleterre a été bannie par le ciel européen en 1985. Au milieu de cette croissance qui semble alors éternelle, Silvio Berlusconi arrive à la tête du mont rouge et noir pour tenter de le faire grandir plus vite que les autres. Le 24 mars 1986, aux pieds de la montagne, Silvio est aux micros : « Le Milan doit devenir l'équipe la plus prestigieuse au monde en gagnant les trophées internationaux les plus importants, par la force d'un jeu spectaculaire par rapport à ses adversaires. Je veux un Milan courageux, en Italie et à l'étranger, patron du terrain et patron du jeu. Le beau jeu doit être notre objectif principal » .

Il Grande Milan


Même les grands clubs suivent des courbes incontrôlables. C'est Shevchenko qui le dit : « Vous avez déjà vu un électrocardiogramme ? Les battements du cœur font comme ça : au-dessus, en dessous, etc. La vie est faite ainsi, et celle des clubs de football aussi » . C'est le miracle du Grande Milan créé par Berlusconi : donner l'impression d'être au-dessus des tendances durant deux décennies. Du premier Scudetto de Sacchi en 1988 au dernier de Capello en 1996, tout s'explique logiquement par les résultats (5 finales de C1 dont 3 gagnées, 5 Scudetti). Mais depuis 1996, il y a une part de mythe : le Milan de Berlusconi n'a remporté que 3 fois le championnat italien en 18 ans (bientôt 19) : 1999, 2004 et 2011. Pourtant, le Milan n'a jamais cessé d'être le Milan. « Il Milan è il Milan » , disait-on. Une équipe qui pouvait se retrouver dans des situations difficiles en championnat, et ressurgir en Coupe d'Europe, comme en 2003, 2005 et 2007. Le Milan survit au départ en larmes du capitano Franco Baresi en octobre 1997, remplace les Hollandais par Savićević, Boban, Weah et Baggio, puis Bierhoff et Leonardo pour le titre du centenaire en 1999. Et comme il l'avait prédit, Berlusconi bâtit une machine à impressionner.


Parce que les images comptent plus que les chiffres, en football comme en politique, le Presidente crée des impressions. Peut-être est-ce le visage angélique de Paolo Maldini, ou alors la connotation du beau football des Hollandais, la révolution positive de Sacchi ou encore les talents commerciaux de Silvio, mais malgré le surnom de Diavoli, le Milan ne se trouve jamais du côté des méchants (ce qui n'était pas évident à l'international pour une équipe italienne). Le rouge et le noir, couleurs de l'enfer, du diable et de la mort, ou encore du taureau et de son sang, s'associent au triomphe et à la gloire. Avant les Bulls de Jordan, Berlusconi construit un club qui sait vendre du rêve. C'est « l'équipe des Ballons d'or » avant les Galactiques. C'est l'esthétisme de Sacchi, puis le charisme de Capello. Du tableau noir, des belles gueules et des grands sourires. Et ça n'en finit plus. En 1999, Shevchenko et Gattuso arrivent. En 2001, ce sont Rui Costa, Inzaghi et Pirlo, mais surtout le retour d'Ancelotti. Le Milan se découvre une sorte d'énergie renouvelable, et rêve d'éternité. Le succès d'Ancelotti à Milanello, qui donne un cachet familial à un club très doué en marketing, est une recette de Berlusconi, qui a déjà tenté le mélange avec Tassotti, et le tentera à nouveau avec Leonardo, Seedorf et Inzaghi. En 2002, Galliani fait venir Nesta, Seedorf, Rivaldo et Dida. Viendront ensuite Cafu, Kaká, Stam et Crespo. Une équipe du présent et du futur. Et puis…

Décadence et lifting


Encore aujourd'hui, la décadence de l'empire romain fait débat. Certains estiment que l'empire est devenu décadent à une date précise. D'autres déclarent que le système était corrompu depuis le début. Enfin, les derniers pensent qu'il n'y a pas eu de début ni de fin, estimant qu'il y a une continuité avant et après l'empire. Concernant la décadence du Grande Milan, les discussions sont aussi endiablées. Mais le fait est que le 23 mai 2007, l'équipe alignée par Ancelotti à Athènes en finale de C1 comporte neuf joueurs arrivés avant 2003 : Dida, Nesta, Maldini, Gattuso, Pirlo, Ambrosini, Seedorf, Kaká, Inzaghi. Seuls les latéraux Jankulovski et Oddo ont débarqué en 2005 et janvier 2007. Le Milan n'a plus gagné sur la scène nationale depuis trois saisons, et il ne gagnera pas jusqu'à 2011, mais il est bien sur le toit du monde. Le problème, c'est qu'il ne se renouvelle plus. Des différentes défaites loin de la Botte aux sacs de Rome, l'empire romain aura pris des siècles pour arriver à 476. Ce Milan prend quelques saisons seulement. Berlusconi se désintéresse des « jeux » et le Milan fait des erreurs. De 2005 à 2009, aucun avant-centre recruté ne devient légendaire pour la Curva sud : Gilardino (25 millions d'euros), Oliveira (17 millions d'euros), Ronaldo (7,5 millions d'euros), Pato (22 millions d'euros), Huntelaar (15 millions d'euros), Borriello (7 millions d'euros la copropriété). D'échec en échec, le robinet doré se ferme petit à petit.


Vice de Berlusconi ou stratégie marketing foireuse, les Rossoneri font plus d'efforts pour attirer les vieilles gloires que pour en créer de nouvelles : Vieri en 2005, Ronaldo et Emerson en 2007, Ronaldinho et Zambrotta en 2008 (30 millions d'euros pour les deux), Beckham et Mancini en 2009. C'est la crise partout, et il devient difficile de faire les bons choix. Entre 2009 et 2010, le club parvient tout de même à faire venir Thiago Silva (10 millions d'euros) et profite des soldes sur Zlatan (24 millions d'euros) et Robinho (18 millions d'euros) pour compléter une équipe faite de « coups » plus ou moins gratuits : Boateng, Mexès, Yepes, Van Bommel, Cassano. C'est le dernier miracle de Galliani. À l'été 2012, après deux nouvelles grandes saisons en Italie, mais deux échecs européens, c'est la chute. Le navire rouge et noir perd Ibra, Thiago Silva, Nesta, Inzaghi, Gattuso, Seedorf, Van Bommel, Cassano et Zambrotta. Le Milan a alors deux chemins possibles. Tirer sa révérence, décrocher son étiquette de « club grandissime » et travailler avec humilité à partir d'un projet de jeu basé sur la jeunesse et un entraîneur compétent. Ou insister sur ses apparences de grandeur. Et il insiste, quitte à crever pauvre dans des draps en or. Mais évidemment, l'urgence et les liftings ne fonctionnent plus. Ménez, Torres, Kaká, Essien, Taarabt, Diego López, Alex, Armero, Silvestre, Poli, Zapata, Rami, Muntari, Zaccardo, Niang, Bojan... Même Balotelli ne change rien. Destro et Cerci n'y arrivent pas. Seule la science de Nigel de Jong semble gagner en prestige au centre d'un milieu de terrain bordélique.

Façade et sonorités


Il faut dire que le royaume du championnat italien n'est plus le même paysage merveilleux. Les nuages ont fini par avoir le meilleur sur les sommets, et les monts se sont tassés au point de devenir des plateaux. Le Rossonero n'est plus aussi haut que les autres, et devrait être refusé par le ciel européen pour la deuxième saison consécutive. Alors, aujourd'hui, qu'est-ce que le Milan ? La façade est identique : il joue encore à San Siro, le maillot est toujours aussi rouge et noir, Berlusconi est président (d'honneur), Galliani occupe ce poste énigmatique d'administrateur délégué, le club peut compter sur de riches sponsors, et son entraîneur est toujours aussi bien habillé. Même les noms des joueurs ont encore des sonorités de fuoriclasse, parce que Diego López et Nigel de Jong, ça sonne bien, quand même. Mais ce n'est que du son.

Ce Milan n'est que vestiges charmants, donc, mais il n'est pas mort. Après tout, ce n'est pas le premier déclin qu'il traverse : au début des années 80, le club lombard avait fait deux séjours en Serie B, puis avait terminé 11e et 10e en 97 et 98. La mort, elle, rôde plutôt autour de l'idée du Milan de Berlusconi, allongée sur un lit aux draps blancs depuis 2012, et peut-être enfin prête à jouer son ultime derby ce dimanche soir. Profitons donc des derniers souffles de vie de cette ère unique qui, autrefois, vendait du rêve. Et attendons le réveil, ou la résurrection. Parce qu'un rêve qui tourne mal n'est pas forcément un cauchemar : ça peut être un mauvais rêve, ou simplement un rêve de mauvaise qualité. Tout comme Sulley Muntari et Jérémy Ménez sont de mauvais Frank Rijkaard et Marco van Basten.


Par Markus Kaufmann À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:47 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC il y a 1 heure Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 10 Hier à 14:52 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1
il y a 2 heures Un joueur de Majorque sauvé en plein match 3 il y a 2 heures Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 6 il y a 4 heures Rafael Márquez reprend l'entraînement 5 il y a 5 heures Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:08 Un joueur assassiné à l'entraînement 22 Hier à 16:02 Lyon-Duchère : club recherche supporters 16 Hier à 14:11 Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4
Hier à 11:51 Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 19 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27 mardi 29 août Abdennour débarque à l'OM 92 mardi 29 août Des enfants malades dessinent des crampons à Philadelphie 15 mardi 29 août Matt Pokora buteur en Coupe de France 34 lundi 28 août Quand Lukaku dessine la nouvelle mascotte des Diables 16