En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Tevez provoque United

À Manchester, Carlos Tevez a ses amis et ses ennemis.



À 24 heures du derby de Manchester, entre United, 1er, et City, 3ème, « l'Apache » a tenu à mettre un peu de piment dans un choc qui n'en a déjà pas besoin. Après deux saisons moyennement bonnes chez les Red Devils, Tevez a rejoint City lors de l'été 2009. Une trahison payante, puisque l'Argentin y a déjà inscrit 41 buts en 57 matches de Premier League. «  Je sais que je vais me faire siffler et insulter mais je m'en fous royalement. Les supporters font leur métier, c'est-à-dire, défendre leur club. Moi, je suis un professionnel, et je fais mon métier à moi » a-t-il déclaré dans le Daily Mirror.



Le peuple d'Old Trafford ne lui a pas pardonné son passage chez les ennemis jurés. Mais Tevez, qui devra l'affronter tête haute demain, se défend. « Les supporters de United peuvent m'accuser de beaucoup de choses, mais pas de ne pas avoir toujours donné le maximum. Peut-être que certains d'entre eux n'ont pas encore compris pourquoi je suis parti » a-t-il affirmé.



Dans tous les cas, Tevez aura l'occasion de mettre tout le monde d'accord demain midi (13h45). Mais attention, ce début d'année 2011 ne porte pas vraiment chance aux anciens « traîtres » . N'est-ce pas, Fernando ?



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 20 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8