En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e retour
  3. // Dortmund/Juventus Turin
  4. // Les notes

Tévez et Morata, le chef et l'élève

La nette victoire de la Juventus est avant tout celle de Carlos Tévez. Même si toute l'équipe italienne a surclassé les joueurs de Dortmund.

Modififié

Borussia Dortmund


Weidenfeller (5) : Jusqu'ici, il était passé entre les gouttes. Mais Tévez a fait tomber le masque avec deux frappes qui ont fait mouche alors qu'elles n'étaient pas loin du portier. La FIFA va lui envoyer un courrier pour qu'il rende au plus vite sa médaille de champion du monde.

Schmelzer (4) : Il ne peut y avoir qu'un Marcel sur un terrain de football. Comme Desailly était en bord de pelouse en consultant, l'arrière gauche allemand s'est fait discret. Et a été remplacé à la mi-temps.

Hummels (5) : C'est le coup de l'Allemand dans L'Auberge espagnole. Au départ, on se dit qu'il est moderne, qu'il est cool. Mais au final, on se rend compte qu'il est ennuyeux et qu'on peut faire sans lui.

Subotić (5) : Les dirigeants doivent se mordre les doigts de ne pas l'avoir refourgué à Barcelone comme un Vermaelen ou un Jérémy Mathieu.

Papastathopoulos (6) : Un beau bourrin, qui pourrait avoir sa place à l'AS Roma. Mais pas à ce niveau.

Gündoğan (6) : Il ne retrouve plus ses transversales de 2013. À moins que ce ne soient ses coéquipiers qui ne le comprennent plus.

Bender (5) : Ce n'était pas un match de foot pour lui, c'était un toro géant. Qu'est-ce que ça sera le jour où il croisera la route du Barça ?

Reus (6) : Avec son physique à faire partie de la bande des Ch'tis sur W9, ce duel, c'était le sien. Il l'a perdu, mais c'est plus de la faute des autres.

Mkhitaryan (4) : Il a de la chance qu'Özil soit passé par Schalke. Parce que tout le mur jaune réclamerait le joueur d'Arsenal à la place de l'Arménien sinon. Quoique, encore une poignée de matchs comme ça et ça sera le cas.

Kampl (7) : Le petit nouveau sera certainement le Dortmund de demain. S'il est encore perfectible, il n'a pas peur de demander les ballons, de tenter des choses, pour son premier match de Ligue des champions.

Aubameyang (4) : En hommage à la qualification de l'AS Monaco, « Aubame » a joué comme lors de son passage en Principauté. Gentil fantôme.

Kirch (-) : Il est entré pour mettre des coups un peu dans tout le monde et faire comme si ce n'était pas volontaire. On ne sait toujours pas à quoi ça sert.

Ramos (-) : Le coup du noir figurant dans les films d'étudiants américains, mais à la sauce Jürgen Klopp.

Blaszcykowski (5) : Il est entré pour glisser et permettre à Tévez de ne pas être hors-jeu sur le second but. Sa hype est bel et bien terminée.

Juventus Turin


Buffon (6) : Avec son physique à faire partie de la bande des Marseillais sur W9, ce duel, c'était le sien. Il l'a gagné, mais c'est plus grâce aux autres.

Évra (7) : Il a fait parler son expérience tout au long du match, n'apparaissant jamais dépassé, tout en donnant l'impression de gérer.

Chiellini (-) : Il n'a même pas eu besoin d'utiliser son vice. Il n'a limite pas envie de le compter, ce match.

Bonucci (7) : Un patron. Il n'y a qu'à voir comment il est allé soulever Vidal lorsque ce dernier commençait à parler à l'arbitre après une faute.

Lichsteiner (6) : À l'occasion de ce match, il a fêté son 78e coup en douce filé en Ligue des champions. Enfin un record que Messi ne pourra jamais taper.

Marchisio (6) : Dans le football, il y a des règles. Par exemple, le mec le plus adorable de l'équipe qui gagne se ramasse toujours une grosse semelle jalouse d'un mec de l'équipe qui perd alors qu'il n'a rien demandé.


Vidal (7) : Solide prestation au milieu du Chilien qui a toujours montré la même envie.

Pereyra (6) : Bon, l'Argentin est cependant un peu comme Cáceres : un excellent dépanneur, mais pas au niveau des titulaires non plus.

Pogba (-) : Sorti pour une rechute à la cuisse avant la demi-heure. Quelle idée aussi d'aller jouer dans la zone d'un défenseur grec...

Tévez (10) : Quel kiff ! Un doublé et un but offert sur un plateau, le jour où Manchester City, le club où il était un paria, sort une nouvelle fois de la Ligue des champions avant les quarts.

Morata (8) : Deux occases croquées. Mais une grosse envie d'apprendre et une complémentarité parfaite avec l'Apache. Un but tout fait, mais aussi de belles percées balle au pied, droit devant. Un vrai attaquant.

Barzagli (-) : Un match tranquille pour le champion du monde (et oui, lui aussi).

Matri (-) : Il est entré, alors que Llorente non. De quoi lui donner le sourire pour la semaine.

Pepe (-) : Premier match en Ligue des champions avec la Juve. Pour sa cinquième année au club, on va dire qu'il était temps.

À lire : le compte-rendu du match

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 5 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 6 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27