1. //
  2. // 1/4
  3. // Argentine/Allemagne

Tevez, c'est fort Apache

L'attaquant de l'équipe d'Argentine reste le chouchou de Diego Maradona à l'heure de défier l'Allemagne en quart de finale. Parce qu'il est un buteur hors pair. Parce qu'il est aussi l'enfant du peuple argentin.

Modififié
Le 17 juin 2004, on a tout compris. Alors que l'Europe découvre un jeune prodige nommé Wayne Rooney, plus jeune buteur d'un Euro face à la Suisse, l'Amérique du Sud tombe le même jour sous le charme d'un autre jeune crack. Les cheveux en vrac, des dents qui partent en quenouille et une cicatrice gigantesque à vous faire passer Rooney pour un mannequin : Carlos Tevez est une gueule, une vraie. Mais surtout, au-delà de ce physique digne du musée des horreurs, Tevez est un fou capable de tout. Ce jour-là, dans l'arène de River Plate, le jeune attaquant de Boca Juniors va chauffer les Barras locaux après avoir marqué un pion en mimant une poule mouillée, le sobriquet préféré de Boca quand on évoque River. Les gros bras de Los Borrachos del tablon (Les ivrognes de la table) menacent d'envahir le terrain pour lui faire la peau et l'émeute est seulement évitée parce que Tevez est expulsé, sourire au coin des lèvres. Oui, Carlitos n'a peur de rien car il se sent le représentant absolu de son peuple. Hier, celui de la Bombonera, aujourd'hui celui de toute l'Argentine. Et c'est peut-être ce qui en fait un joueur définitivement à part.

Un Adriano qui ne serait pas alcoolique


Au sein d'une attaque argentine d'une richesse inégalée actuellement, Tevez joue à fond cette carte de l'homme du peuple. Diego Maradona, qui en connaît un rayon sur le sujet, ne peut ignorer la popularité quasi équivalente à la sienne de l'avant-centre de Manchester City. Et tant pis pour Diego Milito, artisan principal du triplé historique de l'Inter Milan cette saison, et Sergio Agüero tout simplement le gendre de Maradona lui-même. Dans une Albiceleste attendue comme jamais depuis plus de vingt ans, l'Apache est un catalyseur unique pour délester ses partenaires, Lionel Messi en tête, et leur permettre de donner le meilleur d'eux-mêmes, avec le moins de pression possible. Il faut dire aussi que si Tevez est une star absolue de sa patrie, c'est qu'il ressemble terriblement aux Argentins, du moins à l'image qu'ils se font d'eux-mêmes. Batailleur, agressif, sanguin et le petit soupçon de vice qui va bien, la fameuse viveza, que d'aucuns appelleraient “l'acuité oblique”, cette intelligence instinctive façonnée dans la rue. Celle d'où vient Carlitos. Mieux : celle dont il se réclame. Au fond, Tevez figure une sorte d'Adriano argentin qui n'aurait pas fait de l'alcool son compagnon le plus fidèle.

Une intensité folle qui compense tout le reste


Mais réduire le champion olympique 2004 à un simple étendard vivant du peuple argentin serait une méprise profonde. Si “Scarface” est un incontournable des Ciel et Blanc, c'est aussi (surtout ?) parce qu'il est un véritable tueur devant les buts adverses. Cette saison, chez les Citizens, le natif de Buenos Aires a encore facturé 26 pions en 36 apparitions. Son secret ? Ah, voilà une vraie bonne question. Car un premier regard nous indique de prime abord que ce gars n'est pas exceptionnellement rapide, pas formidablement puissant, pas extraordinairement technique. Mais quelle intensité ! Rarement, on aura vu un attaquant sublimer les différents compartiments de son jeu sur sa seule intensité. Intensité dans les courses (qui lui permettent toujours d'avoir un léger temps d'avance sur l'adversaire), intensité dans les contacts (même face à des monstres, il ne tombe que très rarement), intensité dans ses initiatives (qui compense une technique pas toujours hyper fluide). Résultat : une capacité à marquer de toutes les façons imaginables, des golazos les plus pétaradants comme sur son second but en huitièmes de finale face au Mexique, aux buts les plus roublards comme sur son ouverture du score contre les Aztèques avec un hors-jeu d'au moins un mètre. Fort de ce doublé essentiel, Tevez devrait donc encore guider le trident offensif argentin avec Messi et Higuain. Et à la place de la charnière Friedrich-Mertesacker, on se ferait du mouron. A cause de Tevez. A cause aussi des 40 millions d'Argentins qui semblent l'accompagner partout où il se trouve.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 18
Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 4 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 18 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 11 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14
À lire ensuite
Le sacrifice de Suarez