1. // Sélection d'Angleterre
  2. // Retraite internationale de John Terry

Terry, le lion se retire

En annonçant sa retraite internationale, John Terry laisse l’équipe d’Angleterre orpheline d’un vrai leader, de 78 sélections, mais aussi de bien des casseroles qui auront sacrément plombé la vie de la sélection aux Trois Lions.

Modififié
28 22
Si on était tordu, on dirait bien que c’est une communication rondement menée. Par toutes les parties concernées. Ce n’est qu’une hypothèse, bien sûr, mais enfin, on ne serait pas étonné qu’il y ait hippopotame sous caillou. Oui, l’annonce de la retraite internationale de John Terry intrigue un peu. Roy Hogson, parfait dans son rôle de comédien, a même fait mine de s’en attrister. «  Je suis bien sûr déçu de perdre un joueur doté d'une telle expérience internationale et de qualités exceptionnelles. J'ai entretenu de bonnes relations avec John depuis que je m'occupe de la sélection.  » Et une petite larme à l’œil avec ça. Si on est aussi cynique, c’est qu’on a comme l’impression que cette décision arrange pas mal de monde. À commencer par Terry lui-même. On sous-estime parfois en France l’importance du capitaine des Blues dans le football anglais. C’est simple, le Londonien est un monstre sacré. Un type qui aura été de tous les combats, que ce soit en club ou en sélection. Avec des fortunes diverses. Une manière de Nesta à l’anglaise, moins élégante, plus virile. Soit un défenseur sans beaucoup d’équivalents dans le monde, mais qui aura été un peu chat noir dans certaines grandes occasions.

N’empêche, il en imposait le Terry. Le genre de gars avec qui on peut partir à la guerre. Et pas seulement dans la tenue du soldat ultime. Mais surtout dans la peau d’un chef, avec ou sans brassard. Autant un Hugo Lloris peut prendre le capitanat de l’équipe de France faute de candidats crédibles, autant John Terry aura été le leader d’une sélection anglaise qui comptait pléthore d’autres capitaines en puissance, ici Gerrard, là Ferdinand, ou encore Lampard. Un taulier capable d’aller voir Capello en plein Mondial 2010 pour lui dire qu’il avait une tactique de merde (ce qui n’était pas faux). Et pour aller dire ça à un entraîneur qui ferait passer de l’italien pour de l’allemand, il faut en avoir de sacrément bien accrochées. En ce sens, du haut de ses trente et un printemps et de ses soixante-dix-huit sélections, il y avait comme une certaine élégance à le laisser annoncer lui-même son retrait de la compétition internationale avant de devoir prendre les décisions qui font mal au regard de ses performances en baisse. Mais au-delà de son inévitable déclin, le natif de Barking aura foutu un sale bazar chez les Three Lions.

Bridge et Ferdinand, ses victimes en sélection

Au fond, Terry est un mec nature. Un gars qui collectionne les casseroles dans sa vie de tous les jours et qui ne voit pas pourquoi il changerait de braquet pour la simple raison qu’il représente son pays. Parce qu’exactement dans la lignée de ses filouteries l’impliquant dans la visite monnayée au black des structures de Chelsea pour des touristes en quête de coulisses interdites, ce brave Terry sous-louait sa loge privée à Wembley avec toutes les prestations d’usage pour quelques milliers de livres. Seulement on a envie de dire, quand on connaît les émoluments de millionnaire du lascar... Mais bon, quand on sait que le papa dealait tranquillou dans un pub il y a encore quelques années et que sa maman s’était fait choper en train de chourer ses courses au supermarché il y a deux ans, il faut bien admettre que les chiens ne font pas des chats et qu’en ce sens, John est un bon fils. Mais ça, c’est pour le côté canaille plutôt marrant quand on y songe. Non, les vraies zones d’ombre de Terry auront davantage tenu à deux faits divers un peu puants. L’un pour une histoire de cul, l’autre pour une histoire de QI. Deux sorties de piste qui auront fait quelques dommages collatéraux.

À commencer par Wayne Bridge, ancien partenaire à Chelsea et surtout très ami avec son ex-capitaine. Et les amis, ça partage tout. Parfois sans même le savoir. Comme quand Terry est allé consoler l’ex de son pote, une certaine Vanessa Perroncel. Une trahison pour Bridge qui ne remettra jamais les pieds en équipe nationale suite aux révélations scabreuses des tabloïds. L’autre victime par la bande des bêtises de Terry est Rio Ferdinand, le grand frère d’Anton, cible de supposées insultes raciste du boss des Blues lors d’un QPR-Chelsea la saison dernière. Fou de rage contre son acolyte habituel de la défense centrale en équipe nationale et contre Ashley Cole, témoin en faveur de Terry lors des auditions de l’enquête, le Mancunien sera laissé sur le bas-côté lors du dernier Euro par Hodgson. Bien sûr, si Terry aura toujours survécu à ses frasques, quand d’autres ont plongé pour ses âneries, c’est que le gaillard était sans doute le plus fort de tous. Un peu lent certes, mais toujours impeccablement placé, sûr dans sa relance, capable de foutre sa tronche là où d’autres ne glisseront même pas un bout de crampons, dur au mal, dur aux coups. Et surtout un chef de guerre sans égal. Avec ses conquêtes… et ses cadavres. Et aujourd’hui, pas grand monde ne pleurera John Terry chez les Three Lions. Triste. Comme le destin de l’équipe d’Angleterre finalement.

Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

John Terry, un sacré défenseur, un sacré meneur d'hommes, il a été de tous les gros matches de Chelsea, sur ces matches, les médias parlaient de Drogba ou Lampard, même Cech, mais Terry, on en parlait trop peu, en France, il est perçu comme le bourrin de base, le mec qui se dégomme la face pour le bien collectif, surtout pour CJP( grand footix du Barça, il faut dire). L'Angleterre perd un joueur de cette qualité, Chelsea le garde a plein temps, en tant que fan, je m'en réjouis, ça en fait un de moins susceptible de se blesser en matches amicaux ou éliminatoires inutiles.

Après, ses frasques, d'autres en ont fait des plus gratinées que lui, personne n'est parfait.
Note : 2
Que dire de plus que JT et Dave Apadoo. Retenons ça : "Le plus fort de tous".

Tiens, je me souvient de la fois ou Puyol lui montrait qu'il c'était fait mal au poignet, et le bon Terry qui lui choppe et lui sert avec Puyol qui lâche un magnifique "Aooh"
reggie miller Niveau : District
Terry dans la digne lignée des zozo que le foot anglais nous sort régulierement ( best , fowler gascogne)et j'en passe . C'est vrai que se mec a un don pour se foutre dans la merde ,est a mon avis on entendra encore parler de lui cet saison . Mais niveau sportif c'est certainement l'un des plus grand défenseurs centrale des années 2000.
Aaah la la... Terry met un terme à sa carrière d'international... Quelle tristesse... Car comme il est dit dans ce beau portrait, John, c'était "le genre de mec avec qui on peut partir à la guerre"! Et en fait, t'as plutôt intérêt à l'emmener avec toi, sans ça, il serait bien "capable de foutre sa tronche là où d'autres..." S'abstiendraient? Au nom de, je sais pas moi, l'amitié? La décence? La loyauté? L'honneur? Le respect?

Autant de concepts que ce grand "chef de guerre" semble ne pas avoir intégré...

Mais ce n'est pas de sa faute, car, "au fond, Terry est un mec nature"...

Moi, perso, je le regretterai pas ce gros c..

A côté, l'équipe de France de 2006 me paraît sympa!
Ah, il se retire de la femme à qui cette fois ?
Même si clairement pour moi c'est une très grande perte pour le football international, y'a quand même quelque chose qui me chiffone quand on parle de Terry, et c'est présent encore dans cet article.

Comment pouvez-vous dire que Terry est le mec avec qui on peut partir à la guerre ? Moi le mec avec qui je veux bien y aller c'est celui en qui j'ai une confiance totale, celui qui jamais ne sera en mesure de me planter un couteau dans le dos, avant d'aller chercher Rambo je me contente d'un mec de confiance, surtout si je dois placer ma vie entre ses mains.

Bref, pas celui qui, en étant un de mes super pote se tapera ma femme / mon ex ou autres.

Ceci étant rien à redire sur ses qualités de défenseurs, si Chelsea a connu du succès ces dernières années il y a beaucoup participé, mais le faite pas passer pour un capitaine idéal, le capitaine idéal n'aurait pas prit le risque d'affaiblir son équipe nationale sur l'autel de ses appétits sexuels ou de son présumé racisme.
forzalazio
Le plus fort de tous fo y aller doucement sur la boisson
jamais compris ce type qui se faisait un petit peu d'argent au black alors qu'il gagne des millions, peu etre un reste de sa jeunesse de voyou..
@a Bluebrother

Les coups bas sont légions sur un terrain de foot, un arbitre ne peut tout voir, faut stopper la naïveté un coup.
Ragondinho Niveau : CFA
Le plus fort de tous...

Qui a osé sortir une connerie aussi énorme et vaseuse que cela ?

Il est clair que c'est l'un des plus grand défenseurs des 2000's, mais niveau régularité / efficacité y'a mieux...
@JT26 fan

Terry est LE défenseur des années 2000 avec Puyol selon moi, décennie où les monstres de vitesse à la Kompany, Sergio Ramos etc n'était pas encore le prototype du défenseur star et où les stoppeurs à l'ancienne avaient leurs places.

Par contre qualifier le fait d'organiser des visites payantes du centre d'entrainement dans le dos de son club, se moquer de citoyens US au lendemain de 9/11, baiser régulièrement la femme de son meilleur pote, ne se sortir d'une affaire de racisme car ton pote black lui aussi modèle de vertu te sauve la mise (loin d émoi l'idée de remettre en question une décision de justice), se faire sucer par une gamine de 16 ans dans ta Bentley à une semaine de tes noces, non ce n'est pas des conneries. Le mélange de tous ses faits d'armes donnent la gerbe et Terry, aussi fort soit il sur le terrain, est une petite frappe sans éducation et sans valeur en dehors qui aurait fini alcool et/ou en taule comme son père le dealer de coke ou a shoplifter comme sa mère.
Note : 1
Encore une fois, les gens confondent joueur de club et joueur de sélection. Le londonien a été un très grand défenseur, l'anglais a été très moyen, très irrégulier et tout sauf indispensable, comme l'ensemble de la génération dorée qui est censée tout casser à chaque compétition internationale.

Quand aux casseroles, c'est drôle de voir certains les minimiser. Entre le cocufiage du coéquipier, les magouilles financières et les accusations de racisme, pour ne citer que les principales, on est quand même en présence d'un beau fumier!
Un sale type avant tout et la majorité du football anglais (cf les réactions après l'histoire avec Bridge) le sait depuis toujours.

Sinon, il a eu ses bonnes années en Premier League et basta. On l'oubliera dès qu'il aura raccroché.
Non on ne l'oubliera pas, c'est un putain de joueur de Chelsea. Après niveau sélection, rien de transcendant.
Sinon, dans la vie, c'est juste un gros connard*.
Travis Bickle Niveau : Ligue 1
Faudrait lui dresser une épitaphe aussi ?
Putain# ! qu'est ce qu'il ne faut pas lire.

Déjà le comparer à Nesta, quelle bonne blague.
Reste un bon défenseur, vicelard dans le mauvais sens du terme sur le pré.
Pas besoin d'énumérer ses dérapages extra-footballistiques, même s'ils reflètent assez bien le dramatique manque d'intelligence du bonhomme.
Je co-signe ton post Travis.

Un décalage entre sa "réputation" et son niveau sur le terrain. Et comme dis plus haut, encore plus flagrant avec ses performances en sélection.
@ JT26fan : de "tous" les gros matches de Chelsea ?
Je me souviens surtout du carton rouge débile qu'il prend contre Barcelone en demi-finale de ligue des champions cette année, match ultra-important.

Il laisse son équipe à 10 dès la 37ème minute, heureusement qu'ils font le boulot derrière...

Bref, pas un modèle de confiance ni de maîtrise de soi, il m'a assez souvent insupporté par son comportement sur le terrain d'ailleurs.
"un type qui aura été de tous les combats, que ce soit en club ou en sélection avec des fortunes diverses. Une manière de nesta à l'anglaise"

Je vois pas ce que fout ici l'analogie avec nesta...
certes ts les deux couraient pas très vite et compensaient notamment par un bon sens du placement, un sacré jeu de tête et une excellente vision du jeu. Mais bon..

Cette phrase me pique les yeux. l'un a un palmares assez démentiel, la classe et toujours fait preuve de fair play. Quant à l'autre...bah tout a été dit plus haut.
Apres ca reste un tres bon joueur mais faut pas déconner non plus.
Et pourtant le jour on anoncera son deces les memes reviendront poster pleins d'eloges au défunt Terry.
Le fameux Terry qui n'a pas joué la finale de LDC mais qui enfilé son maillot, son short, ses crampons et ses proteges-tibias (si vous n'avez pas vu les photos c'est ENORME) à la fin du match pour célébrer avec les copains et surtout pour nous faire croire sur les photos qu'il aura participé à cette finale !
Mais quel escroc ce mec sérieux aucune décence, en plus il part car il va être condamné pour racisme ca résume bien le personnage: IMBUVABLE. Allez bon vent tu nous auras bien fait rire
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
28 22