Angleterrre - Premier League - Chelsea

Terry et Benitez démentent les frictions

Note
1 votes
1 vote pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Terry et Benitez démentent les frictions
Terry et Benitez démentent les frictions
Chelsea FC les billets pour le prochain match à partir 295 €
La mèche allumée par le tabloïd The Sun n’a manifestement pas été appréciée du côté de Stamford Bridge. Hier, le quotidien anglais, qui titrait « War », affirmait que la tension était palpable entre John Terry et Rafael Benitez.

En cause, une dispute houleuse entre les deux hommes, après une prestation terne du capitaine des Blues lors de la défaite à Newcastle (3-2), le 2 février. Après la qualification de Chelsea hier en 8e de finale de la Cup, l’ex international des Three Lions a fermement nié avoir eu une vive dispute avec son coach. « J'ai lu ces histoires dans les journaux mais ce ne sont que des foutaises, a-t-il balancé. L'entraîneur me connaît et sait que je veux jouer, mais les deux autres centraux jouent bien en ce moment ».

Même maniement de la brosse à reluire de la part de Benitez. « J'ai été surpris par tous ces commentaires. C'est n'importe quoi ! Nous n'avons aucun problème. Nous avons eu une discussion tout ce qu’il y a plus de normale. Aujourd’hui, Ivanovic, Cahill et Terry sont en compétition et c’est bon pour nous. Nous parlons simplement de football ».

La jurisprudence Villas-Boas est encore visiblement bien présente dans les têtes.



RD

Parier sur les matchs de Chelsea FC

 





Votre compte sur SOFOOT.com

3 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par MaxMaga le 18/02/2013 à 15:23
      Note : 1 

    ça sent vraiment l'interim pour Bénitez

  • Message posté par Faïçal le 18/02/2013 à 17:58
      Note : 2 

    Frictions ?
    Benitez veut surtout pas qu'on s'imagine qu'il se frotte avec Terry ...

  • Message posté par JacK B le 19/02/2013 à 11:22
      

    enfin une allusion au sexe!
    le titre était assez explicite. merci à toi pr cette bandrille.


3 réactions :
Poster un commentaire