1. // Euro 2016
  2. // Gr. D
  3. // Tchéquie-Turquie

Terim s'en prend aux médias

Modififié
0 13
« Je suis frustré, contrarié parce que je suis un être humain. »

Voilà les premiers mots de Fatih Terim en conférence de presse. La raison de sa colère ? L'attitude des médias, qui sont selon lui malhonnêtes avec sa sélection : « J’espère que ceux qui parlent sur notre équipe auront un jour leur propre effectif à gérer. Toutes ces rumeurs, ces critiques sur notre tactique devraient me faire rire, mais je n’en suis pas capable. »


Un exemple ? « Un professeur d’histoire a critiqué la sélection sur la chaîne nationale, dans une émission qui n’a rien à voir avec le foot. Un professeur d’histoire ! J’ai des amis professeurs et quand je leur parle de foot, ils me disent qu’ils n’ont rien à m’apprendre sur le sujet… Voici la raison pour laquelle je suis triste. Les circonstances dans notre pays nous rendent la situation difficile. Les médias sont au courant de trop de détails sur plusieurs dossiers. »

Néanmoins, le coach croit encore dur comme fer à la qualification des siens, alors qu'ils possèdent zéro point : « On va battre la Tchéquie, on va rester dans la compétition.  »

Osé. FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Demon Alburne Niveau : DHR
Que ce type ait encore le droit d'entraîner me rend malade.

En 2005, il avait tout organisé pour que le barrage retour Turquie - Suisse qualificatif pour la coupe du monde allemande se dispute dans une ambiance nauséabonde, mêlée de nationalisme extrême.

Les turcs avaient placés les joueurs suisse dans les pires conditions, des heures d'attente à la douane, bus caillassé sur le trajet, 1er entraînement dans le jardin de l'hôtel (personne ne les laissait s'entraîner ailleurs).

A la fin du match, qualification des suisses et Grichting agressé par un officiel, Terim qui nie être impliqué.

Les turcs seront sanctionnés minablement, sanction revue à la baisse en appel.

Je me demande ce qu'il se serait produit si l'équipe adverse n'avait pas été la Suisse mais un grand nom, genre France, Allemagne, Angleterre ou Italie...

J'aime la passion de turcs pour ce sport, mais là c'était allé trop loin. Ce type est la lie du foot.
Note : -1
Message posté par Demon Alburne
Que ce type ait encore le droit d'entraîner me rend malade.

En 2005, il avait tout organisé pour que le barrage retour Turquie - Suisse qualificatif pour la coupe du monde allemande se dispute dans une ambiance nauséabonde, mêlée de nationalisme extrême.

Les turcs avaient placés les joueurs suisse dans les pires conditions, des heures d'attente à la douane, bus caillassé sur le trajet, 1er entraînement dans le jardin de l'hôtel (personne ne les laissait s'entraîner ailleurs).

A la fin du match, qualification des suisses et Grichting agressé par un officiel, Terim qui nie être impliqué.

Les turcs seront sanctionnés minablement, sanction revue à la baisse en appel.

Je me demande ce qu'il se serait produit si l'équipe adverse n'avait pas été la Suisse mais un grand nom, genre France, Allemagne, Angleterre ou Italie...

J'aime la passion de turcs pour ce sport, mais là c'était allé trop loin. Ce type est la lie du foot.

en turquie au delà de la dérive islamiste, il ya un gros soucis avec les nationalistes...autant vous dire que c'est pas la teuf pour les democrates...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 13