Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. //
  2. // Barcelone-Real Madrid

Ter Stegen/Bravo, le nouveau Casillas/López

Les deux derniers vainqueurs de la C1, qui s'affrontent ce soir, ont remporté la coupe aux grandes oreilles avec un gardien titulaire en LDC, mais remplaçant en championnat. Une alternance toujours présente au Barça qui ne s'explique pas par des raisons sportives. Et qui ne plaît à personne.

Modififié
« Je veux passer à l’étape supérieure et jouer plus. La situation est claire : si rien ne change, il faudra parler. Au terme de la saison, je vais avoir joué 25 matchs. Ce n’est pas rien, mais quand je reviendrai de la sélection, probablement pour le Clásico contre le Real Madrid, je serai sur le banc. » En s’excitant de la sorte dans Marca, Ter Stegen a bien fait comprendre que son statut de faux numéro un ne lui convenait pas. Et, par la même occasion, mis en lumière une situation peu banale dans le monde du foot. Car si l’Allemand fera bien banquette contre le Real ce samedi, il n’en sera pas de même contre l’Atlético dans quelques jours. La raison ? L’Allemand est actuellement le remplaçant de Bravo… en championnat seulement. En Ligue des champions, les rôles s’inversent. Et ce fonctionnement date maintenant de plus d’un an. Avec une franche réussite, en témoignent le fabuleux triplé des Catalans en 2015 et les bons résultats qui ont suivi en 2016.

Quand Zidane illuminait le Camp Nou

Alternance utile pour l'avenir de Barcelone


Dès lors, la question se pose : le staff technique du Barça fait-il preuve d’une intelligence supérieure à la moyenne ? En d’autres termes, estime-t-il que la C1 et le championnat ne réclament pas tout à fait les mêmes aptitudes pour un portier, en considérant les caractéristiques de l’un plus adaptées à la Liga et celles de l’autre plus efficaces en LDC ? À la manière d’un latéral choisi par l’entraîneur pour ses attributs plus offensifs ou plus défensifs, la titularisation de l'ultime rempart dans une compétition donnée serait alors décidée en fonction de son meilleur jeu au pied, de son aisance dans les airs ou encore de son agilité sur sa ligne. « Effectivement, cette alternance pourrait être due à un choix sportif. Sauf que Ter Stegen et Bravo ont des qualités semblables, écarte d'emblée Thierry Debès, entraîneur des gardiens d’Ajaccio. Aucun n’a le profil du « petit explosif » , ils sont très proches dans le jeu avec des caractéristiques identiques. » Les mensurations des gardiens lui donnent plutôt raison : le premier mesure 1,87 m pour 85 kg, le deuxième 1,84 m pour 84 kg.


« Ils ont le même niveau, et le club fait jouer les deux pour éviter les problèmes, c’est tout » , ajoute le spécialiste. Un avis que Gilles Bourges, coach des gardiens du PSG entre 2010 et 2013, partage : « Que ce soit en Liga en ou C1, le portier doit avoir toutes les qualités imaginables et être très complet. Surtout au Barça. Si c’était l’inverse (Ter Stegen en Liga et Bravo en LDC, ndlr), ça ne changerait rien. Et s’il fallait des qualités différentes pour jouer en championnat ou en Coupe d'Europe, ça se saurait. » Avant de faire part de son incompréhension : « Franchement, cette situation est un cas isolé. Pour moi, c’est un non-choix, qui s'explique notamment par le fait qu'ils aient été recrutés par des personnes différentes. Ter Stegen a été acheté cher (environ 15 millions, ndlr), sûrement pour préparer l’avenir. Donc peut-être qu’ils le trouvent moins bon, mais qu’ils veulent lui donner de l’expérience. Raison pour laquelle il doit se contenter de la C1. C’est vraiment un cas particulier. »

Alternance nécessaire pour digérer le passé à Madrid


Une option qu’on observe effectivement très rarement, mais qui avait eu lieu au Real Madrid il y a deux ans, lors de la saison de la Décima avec Ancelotti. À l’époque, Casillas et López se livrent un combat acharné pour défendre les cages des Merengues. Après avoir été écarté du onze par Mourinho pour des raisons autant personnelles que sportives, le champion du monde, sur le déclin, a perdu confiance, mais garde son statut de symbole du club. Carlo a beau voir la supériorité de López, il refuse de se mettre à dos San Iker et ses soutiens. En manager d’hommes intelligent, le technicien décide ainsi de faire jouer Casillas en C1, objectif premier de Madrid, et López en championnat. Avec au bout la coupe aux grandes oreilles dans la poche. « Encore une fois, c’est plus un choix stratégique que technique, corrobore Gilles Bourges. Ce choix était avant tout lié à la personnalité de Casillas, qui était un monument du vestiaire, dans l’intérêt d’une cohésion d’équipe optimale. » Même son de cloche chez son confrère d’Ajaccio : « Ça n’a rien à voir avec le domaine sportif. Casillas était inférieur à son concurrent, mais il était impossible de le mettre de côté. C’était une séparation progressive. » Vrai, même si le capitaine a ensuite réalisé une saison pleine avant de rallier Porto.



Les deux experts sont donc unanimes sur un point : ce genre d’organisation inhabituelle n’est jamais utilisé pour un aspect strictement sportif. « On ne change pas un gardien en fonction de l’adversaire et des attributs du gardien, témoigne celui qui a travaillé avec Sirigu à Paris. Ça dévalorise le portier titulaire, qui va penser qu’il ne possède pas les capacités pour tel match. Ça n’existe pas, sauf dans un cas, encore une fois exceptionnel : quand on remplace un portier avant une séance de tirs au but pour déstabiliser psychologiquement l’équipe d’en face, comme Van Gaal l’a fait en quarts de finale de la dernière Coupe du monde. » Thierry Debès conclut : « Un gardien a besoin d’enchaîner les matchs pour être bon. Ce poste nécessite de la stabilité et de la confiance. Dans le cas Ter Stegen / Bravo, ce n’est pas le top à ce niveau-là. Surtout qu’aucun des deux n’est satisfait : Bravo fait le championnat, mais ne goûte pas aux grosses affiches européennes, pendant que son coéquipier joue peu tout en disputant la plus grande compétition européenne. » Quand deux numéros un deviennent des numéros deux.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 43 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises