1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // Zone AmSud
  4. // Argentine/Colombie

Teo Gutiérrez, la folie colombienne

Face à elle, ce soir, au Monumental, l'Argentine retrouvera un trio offensif colombien qu'elle connaît très bien. Falcao, James Rodríguez et Teófilo Gutiérrez ont chacun à leur façon marqué les esprits dans le championnat local. Pour le dernier des trois, plus que son incontestable talent, c'est son incroyable bêtise que personne n'a oublié.

Modififié
11 13
« Le Colombien Teófilo Gutiérrez a laissé derrière lui ses problèmes d'indiscipline et est content de rejoindre Cruz Azul. » C'est par cette phrase d'introduction que le site Terra Mexico a annoncé au mois de décembre dernier l'arrivée au Mexique de l'attaquant des Cafeteros, troisième homme du secteur offensif de la bande à Pékerman avec les néo-Monégasques Falcao et James Rodríguez. « Les mauvaises choses que j'ai pu faire sont celles qui ont le plus vendu, mais je suis un grand professionnel, et le plus important est ce que j'ai obtenu jusqu'à présent » , a dû se défendre Teo face aux interrogations des journalistes et supporters mexicains. Car au-delà de la centaine de pions qu'il a marqués au cours de sa carrière entre la Colombie, la Turquie et l'Argentine, ce que Gutiérrez a obtenu ces dernières années, c'est avant tout une solide réputation de petit con.

La fuite, épisode 1


Le décollage date de l'année 2009. Après deux premières saisons correctes à Junior, en première division colombienne, Teófilo Gutiérrez explose, inscrivant 30 buts en championnat. Suffisant pour devancer un certain Jackson Martínez, porter son club jusqu'à la finale du championnat (perdue face à Once Caldas), rejoindre la sélection colombienne et traverser l'Atlantique. Direction la Turquie et le Trabzonspor de Rigobert Song et d'Umut Bulut. Les premiers mois sont durs mais la saison 2010-2011 commence tambours battant. Teo cale un triplé face au Bursaspor lors de la Supercoupe de Turquie, puis un doublé lors de la première journée. Viennent la Ligue Europa et Liverpool, et bim, encore un but. Les fans de Trabzonspor commencent juste à comprendre pourquoi le club a lâché 4 millions d'euros pour le Colombien quand le joueur leur fait à l'envers. Teófilo ne s'acclimate pas et rentre à Barranquilla un an à peine après son arrivée, sans prévenir personne, prétextant des « problèmes familiaux et de communication » . On ne le reverra plus fouler le sol turc.

Provocations, bagarres et fausse arme à feu


Les Turcs lâchent rapidement l'affaire et revendent illico le joueur au Racing d'Avellaneda, en Argentine, contre environ 2,5 millions d'euros. Dans la banlieue sud de Buenos Aires, Teo alterne le très bon et le grand n'importe quoi. Les buts (22 en un an), les dribbles et les fantaisies plaisent aux hinchas de la Academia. Ses expulsions à répétition un peu moins. Provocateur, égoïste, imbécile, il rend fou les joueurs de Lanus en allant frotter le crâne du gardien adverse après l'égalisation des siens, il chambre les bouillants fans de Boca en sortant du terrain après une nouvelle expulsion, puis se bagarre à l'entraînement avec Dobler, le gardien remplaçant. Vient alors le meilleur, le Clásico d'Avellaneda contre Independiente. Après avoir fait mumuse avec Milito et ouvert le score, il laisse son cerveau de côté, provoque l'arbitre et prend son rouge, laissant ses compagnons à 9. Après le match (finalement perdu 4-1), dans le vestiaire, capitaine Saja vient lui faire la leçon, et Teo réagit en le menaçant avec un gun de paintball. Viré, il part pour Lanus, qu'il quittera après un seul match, refaisant le coup de la Turquie. La fuite pour Barranquilla. Cruz Azul est prévenu, il tient dans ses rangs un sacré phénomène.

Youtube


Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bah dis donc, je ne connaissais pas, ça m'a l'air d'être un sacré prix nobel celui là. Sinon c'est quoi ses qualités footbalistiques, Est ce qu'il est bon à l'impact ?
Chriswillow Niveau : Loisir
Lire à 2 lignes d'intervalles "je suis un grand professionnel" et "il menace son entraineur avec un gun à paintball" c'est tout de même prodigieux !
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Voilà pourquoi je ne calcule pas Balotelli, bien que très malin,

Dans la même catégorie, y a beaucoup, plus fort, bien évidemment en AmSud !!

Pepèrearnaud Niveau : CFA2
Message posté par ozymandias
Bah dis donc, je ne connaissais pas, ça m'a l'air d'être un sacré prix nobel celui là. Sinon c'est quoi ses qualités footbalistiques, Est ce qu'il est bon à l'impact ?


Disons que c'est le profil qui convient le plus à la "tour colombienne" de Pékerman, le 4-2-2-2, jusqu'à ce que les jeunes soient complètement prêts. Lui, Macnelly et Abel Aguilar sont les joueurs plus oubliés (ou sous-estimés comme on aime autant dire) de la Tri. Teo, c'est un attaquant avec une qualité de passe acceptable et un bon registre tecnhique. Surtout, son principal atout c'est qu'il expoite parfaitement les espaces. Il bouge beaucoup et se propose toujours. Grosso modo, le partenaire idoine à Falcao (aux yeux de Pékerman, bien évidemment). Il vendange un peu (ce n'est pas un serial killer quoi) mais, bon, avec la qualité de jeu que propose cette sélection, il arrive quand même à être un attaquant dangereux, :).
Note : 1
Je me souviens d'un clasico contre le Racing ou le Teo pété un cable tout seul , le style de joueur que t'a pas forcément envie d'avoir comme équipier !
pourtant ce Cafetero est pas mauvais , juste un peu seul dans sa tete .
un loquito !
Marek Hamsik Niveau : National
Putain, quand je pense qu'en France, dès qu'un joueur pète de travers, on lui fait un procès... Celui la il aurait tôt fait d'être traite de racaille, d'être cité par les politiques, et d'être blacklisté ! Il doit quand même avoir un certain talent pour que, malgré sa débilité, il soit en équipe nationale.
Jack Facial Niveau : CFA
Marek, ne compare pas ce qui n'est pas comparable. Les mentalités et cultures sud-américaines sont très différentes de la culture française...
Tous nos branleurs made in France se fondraient dans le décor en Amérique du Sud.
L histoire du gun de painball c est la versión du communique officiel du club. D apres les temoins dont les adjoins de Coco Basile il s agissait d un vrai pistolet. Enfin quelque soit L arme le mec a completement pete les plombs pour braquer son capitaine parceque il lui rerochait son expulsion !!!
BaB_KiLLeR2 Niveau : DHR
Il en a un coup dans la Cafeter celui là !
BaB_KiLLeR2 Niveau : DHR
Message posté par Pimousse
L histoire du gun de painball c est la versión du communique officiel du club. D apres les temoins dont les adjoins de Coco Basile il s agissait d un vrai pistolet. Enfin quelque soit L arme le mec a completement pete les plombs pour braquer son capitaine parceque il lui rerochait son expulsion !!!


Et on se plaint de nos Menez et Nasri qui font des doigts...
Faut tout d'abord tenir compte du contexte où ce talentueux joueur a grandi, afin de comprendre et pas justifier sa personalité . Teo est né au sein d'un des cartiers les plus dangereux de Barranquilla où la violence est malhereusement qqch de quotidienne et ses habitants sont stigmatisés comme "des racailles".
L'histoire du pistolet à eau (et pas l'un de painball) sert à chercher comprendre la réaction d'un homme qui a poussé parmi des vols, des violations sexuelles, des bagarres et d'autres genres de violence. Je me demande donc si c'est normal d'essayer de se défendre dans une situatuon où tous ses co-équipiers ne voulaient que lui casser sa gueule en riposte pour se faire expulser face à Independiente. Oui je pense.
Finalement, sa qualité en tant que joueur ne doit pas être mise en question.
Message posté par Pimousse
L histoire du gun de painball c est la versión du communique officiel du club. D apres les temoins dont les adjoins de Coco Basile il s agissait d un vrai pistolet. Enfin quelque soit L arme le mec a completement pete les plombs pour braquer son capitaine parceque il lui rerochait son expulsion !!!


Il faut écouter donc la version de Teo avant de juger. Il a dit à ses proches qu'il n'a pas trouvé d'autre moyen pour s'en sortir car le gang de co-équipiers en colère voulait lui casser sa gueule.
Bonne idée quand on est en claire désavantage, je pense.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
11 13