1. // Top 100
  2. // Entraîneurs
  3. // 3e place
  4. // Télé Santana

Télé Vision

Télé Santana, c'est avant tout une vision du football. Le jeu d'abord, le résultat ensuite, quitte à souvent perdre de la plus belle des façons. Mais à occuper les cœurs pour toujours.

Modififié
72 44
On peut estimer que Télé Santana est un loser. Et que vient faire un loser ici ? Il n'a rien gagné à la tête de la sélection brésilienne à cause, ou malgré le plus beau milieu de terrain que Dieu puisse offrir à une entraîneur. Zico, à la manœuvre, Sócrates, à la manœuvre, Falcao, à la manœuvre, Toninho Cerezo, à la manœuvre. C'était en 1982, à la Coupe du monde en Espagne. Ce tournoi est son chef-d'œuvre, inachevé et en même temps l'aboutissement précoce de sa philosophie suicidaire. Au bout de la logique d'un jeu d'adresse avec les pieds et deux de ses fondamentaux : la passe et le contrôle. Le Brésil de 1982 était la passe et le contrôle. Et cela n'a pas suffi. Pour gagner une Coupe du monde, il faut de la chance et quelqu'un pour la mettre au fond.

Youtube

Son Brésil a été éliminé par l'Italie de Paolo Rossi, en pleine rédemption, de retour en sélection après le scandale du Totonero, une sombre histoire de matchs truqués pendant la saison 79-80 de la Serie A pour laquelle l'attaquant de Pérouse avait été suspendu deux saisons. Une Italie qui, dans la distribution des rôles et jusqu'à cette brûlante journée de juin au stade de Sarria de Barcelone, avance tel un vengeur masqué. L'Italie de Bearzot est tout ce que le Brésil de Santana n'est pas. Peut-être parce que le Brésil a traversé le tournoi sans avant-centre. Il y a bien Serginho, mais à côté des hommes du milieu, il est presque gênant à regarder. Télé Santana le sait mieux que quiconque, qu'il n'a pas d'avant-centre. Il n'a pas encore Careca sous la main, appelé en sélection au lendemain de l'élimination de 82. Cela n'empêche pas Santana II de se faire éliminer par la France en 1986. Pour ces deux coupes du monde, Santana n'a pas non plus vraiment de gardien de but. À croire qu'il se fout des extrémités, cantonnées à trop peu d'espace. La surface de réparation pour le goal, et 30 mètres pour les avants-centres qui, à l'époque, ne défendent pas beaucoup. Avec Santana, tous les autres étaient libres, à commencer par les latéraux, Leandro et Junior qui tirent des bords de 60 mètres. Dix ans avant l'invention du Cafu et du Roberto Carlos.

Les anti-Galactiques


Alors, pourquoi c'est beau, Télé Santana ? Comme toutes les équipes qui marquent l'histoire, c'est beau, parce que c'est simple. Dans ce cas, une question de tempo. À quel moment je fais la passe. Le moment décisif, identique à celui de Henri Cartier-Bresson quand il décide d'appuyer sur son Leica. Pam, maintenant, pas avant, pas après, l'intelligence du footballeur, l'instinct du passeur. Now or never ! Je calcule la vitesse de mon coéquipier, celles des adversaires et celle du ballon. Et pam ! La solution du problème. Trois Écossais dans le vent ! Là ! Pas ailleurs. Le Brésil ne joue pas « dans les pieds » , toujours un mètre devant, dans la course, même s'il peut aussi jouer à une touche de balle. Le contraire du football-torero des années 2000 des Galacticos. Je la reçois dans les pieds, je la garde, je nargue mon adversaire et finalement je la redonne, toujours dans les pieds.

Dans le Brésil de Santana, contrôler la balle est un accompagnement. La balle ne doit pas ralentir, conserver sa vitesse, son mouvement. Le même qui anime les équipes de son contemporain, Lobanovski, mais avec la douceur et l'improvisation en plus. Les Brésiliens courent moins que les Soviétiques, mais courent plus intelligemment, sauf Sócrates qui marche souvent. Comme ses joueurs qui n'ont pas besoin de courir, le Brésil de Santana n'a pas besoin de gagner des compétitions pour donner du bonheur et rester dans l'histoire. Tout est dans les préliminaires : la remontée de balle, la préparation, l'intention sont presque aussi jouissives que le but, même ceux d'Eder, et le score final. Il a fini par gagner des titres, bien plus tard, entre 1990 et 1995, avec le FC São Paulo de Raï et Leonardo. Comme un entraîneur lambda.

Youtube

Youtube

À lire : La suite du top 100 des entraîneurs

Par Joachim Barbier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 3
Un coach assurément visionnaire mais je pense qu'un Cruyff devait être devant lui en toute honnêteté ^^
C'est tout..? Y a vraiment que ça à dire sur Télé Santana?
C'est n'importe quoi ce classement.
Ibrahimosmic Niveau : DHR
C'est du tout bon ! Domenech et ferguson les preums.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Ca se jouerait donc entre Sir Alex et Sacchi. A mon avis la défaite dramatiquement insupportable des Azzuri avec à leur tête le Divino Codino doit faire partie des standards d'election du jury de So Foot. Si en plus t'ajoutes à ça le fait que Sacchi a coaché le plus grand Milan de tous les temps avec des joueurs en avance sur leur temps aussi bien physiquement que psychologiquement, on peut deviner déjà qui sera 1er...
cantor0305 Niveau : CFA
cruyff ne sera pas dans les 2 premiers, il est déja représenté par rinus michel, c'est sachi en 2 et ferguson en 1. santana en 1 ça aurait été la classe,aurait fait un poétique n°1, un beau n°1 de loser...
LaPaillade91 Niveau : Loisir
J'aime beaucoup le choix rédactionnel de finir avec Lobanovskyi, Cruyff, Santana : c'est à dire les années 80's.

Une décennie pas meilleure que les autres, mais plus joueuse ça c'est certain. Avec ses entraîneurs la haine de la défaite n'était plus le premier ressort d'une équipe (ce qui renforce l'aspect de compétition mais diminue l'aspect ludique), et "l'efficacité" tellement recherchée aujourd'hui n'était pas une valeur omniprésente et contraignante.

Comme vous le dites les attaquants défendaient peu (avec Santana), donc ils avaient plus d'énergie pour les appels et contre-appels, qui sont l'une des merveilles du foot car elles donnent à voir les dynamiques offensives et défensives d'un match même quand les actions n'aboutissent pas.

A vrai dire, les coaches de l'époque s'efforçaient d'élargir l'espace, par la suite des coaches comme Sacchi (qui mérite sûrement sa place mais que je n'admire pas) s'occuperont de réduire l'espace et de rendre le terrain plus petit pour l'adversaire.
cantor0305 Niveau : CFA
d'autant plus que cruyff est déjà 6eme, autant pour moi, ferguson en 2, denis troch en 1.
Note : 1
C'est moi qui ai mal vu ou bien Jacquet n'est pas passé ?
(me tapez pas)
benbecker
Son brésil est sans doute un des plus plaisant!
un mélange d'instinct et de romantisme. Surement ce qui les a aussi empêchés d'aller jusqu'au bout.
On parle du beau jeu brésilien mais depuis 86 ce n'est clairement plus ça.

http://www.youtube.com/watch?v=VMgOIRlE4ao
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 2
Sa place n'est pas usurpée quand on a eu la chance comme moi de vivre cette coupe du monde à l'époque, des souvenirs intenses et indélébiles, une sensation de magie à voir jouer cette équipe, des buts fantastiques (celui d'Eder m'avait fracassé).

L'article est très juste lorsqu'il parle de tempo, cette équipe était musicale, chaloupée, fluide avec des gestes techniques sidérants. Cerise sur le gâteau les mecs respirait une joie de vivre communicative, pas de simulations, de coups de p... ou de mauvais esprit, le foot champagne à l'état pur.
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
@Benbecker: Oh putain*! Ta vidéo est magnifique, que d'émotion, que de nostalgie, que d'érection...
benbecker
Message posté par cantor0305
d'autant plus que cruyff est déjà 6eme, autant pour moi, ferguson en 2, denis troch en 1.


Serieusement! Fergusson dans les 2 meilleurs entraineurs de tous les temps?
Qu'on m'explique pourquoi ce type doit être devant Clough, Cruyff, Herrera, Michels, Lipi , Capello, Hiddink...etc!
J'attends de voir mais Ferguson dans le Top 2, ce sera la blague du siecle!
wait and see!!!
benbecker
Message posté par Je_Vous_Aime
@Benbecker: Oh putain*! Ta vidéo est magnifique, que d'émotion, que de nostalgie, que d'érection...


dur de garder son caleçon propre en voyant jouer le brésil de cette période.
Ma religion de jeu à moi c'est l'Ajax mais quand c'est beau, c'est beau.
Je_Vous_Aime Niveau : Loisir
@Benbecker: Je suis tout à fait d'accord avec toi mais tu mettrais qui en 1ère ou 2ème position? Domenech??? Jaquet???
Message posté par cantor0305
cruyff ne sera pas dans les 2 premiers, il est déja représenté par rinus michel, c'est sachi en 2 et ferguson en 1. santana en 1 ça aurait été la classe,aurait fait un poétique n°1, un beau n°1 de loser...


non il ne sera pas dans les 2 premiers .... puisqu'il est déjà 6eme !
Et en même temps, un classement comme ça est obligatoirement subjectif ! Donc ça ne me choque pas de voir cruijf devant ou derrière untel !
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Message posté par benbecker


Serieusement! Fergusson dans les 2 meilleurs entraineurs de tous les temps?
Qu'on m'explique pourquoi ce type doit être devant Clough, Cruyff, Herrera, Michels, Lipi , Capello, Hiddink...etc!
J'attends de voir mais Ferguson dans le Top 2, ce sera la blague du siecle!
wait and see!!!


Selon moi tout simplement parceque l'ecossais fut un formidable avant centre qui a eu le "malheur" d'etre ecossais tout comme Giggs a le "malheur" d'être gallois ou el Cholo Sotil péruvien ^^. Que Sir Alex a débuté comme coach en tirant une équipe sortie de nulle part Aberdeen pour la mettre au sommet de la C2 en tapant le grand Real sans avoir l'effectif des monstres de l'époque en Ecosse, au Royaume Uni ou même en Europe. Par ailleurs je crois qu'il humilie aussi le Barca de Cruyff avec ManU lors d'une de ces coupes d'Europes ne servant à rien.

Par ailleurs si il n'aura rien inventé en termes de style de jeu, de philosophie ou de vision comme de Tele Santana, Michels, Lobanovsky, Sacchi et autres. Il a l'immense crédit d'avoir son nom à jamais associé à un club qui avant lui était derrière Liverpool et qui après lui et 13 titres de PL plus tard avec des Canto, Giggs, Beckham, Scholes, CR7 et autres ribambelle de talents a dominé la PL pendant 2 décennies (bordel !) en ayant toujours aussi faim comme au premier jour et en donnant à ses gars cette envie de se surpasser comme si l'an dernier ils avaient fait de la merde* ! Quand on voit les clubs actuels en premier lieu desquel se trouve un Barca annoncé comme rassasié de sa manne de titre et de sa domination. On prend la mesure du travail de Fergie qui est l'exception confirmant cetteregle en sport => Le plus dur n'est pas d'arriver au sommet mais d'y rester ! Voilà pour ma tirade sur l'écossais qui est la seule chose que j'envie à ManU pour mon Barca ^^
Ah les célébrations de but des brésiliens en 82'.. Ils lèvent les bras en l'air et courent dans tout les sens, simplement heureux.
Alors qu'aujourd'hui certains préfèrent mettre des doigts devant leur bouche au lieu de célébrer le but avec ses coéquipiers..
Message posté par benbecker


Serieusement! Fergusson dans les 2 meilleurs entraineurs de tous les temps?
Qu'on m'explique pourquoi ce type doit être devant Clough, Cruyff, Herrera, Michels, Lipi , Capello, Hiddink...etc!
J'attends de voir mais Ferguson dans le Top 2, ce sera la blague du siecle!
wait and see!!!


La blague du siècle? Tu exagères un peu... Je ne sais pas si il mérite d'être 2ème mais je pense qu'il doit en tout cas être dans le top 5. MU n'avait plus gagné la PL depuis 1967, il vient, il dit aux ennemis jurés que Manchester va les dépasser.
Il en gagne 13, quelques coupes et 2 ligues des champions plus quelques finales... Je pense que l'article qui va sortir résumera le tout mieux que moi c'est sûr! :D

Tu peux ne pas aimer l'homme, ne pas aimer ce qu'il fait en ce moment, mais durant sa carrière il le mérite quand même...
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Sur Sir Alex ce n'est pas mentionné donc je ratoute :

Quand Ferguson effectue un changement, 4 fois sur 5 cela influe sur le cours du match, en bien comme en mal pour son équipe.

Appréciation des circonstances, lecture d'un match, prise de décision rapide et réactivité. A ce point, c'est rare.

"Fergie Time" = prise de risque

Et dans un monde capitalise, le risque doit être rémunéré :)

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'Ange Gabriel
72 44