Taxe à 75 % : pressions sur l'État

Modififié
0 31
À quelques jours d'une rencontre avec le président de la République, au sujet de la taxe à 75 %, le football français a décidé de mettre la pression au gouvernement.

Dans une déclaration lue par Frédéric Thiriez, mercredi, en ouverture de la Commission « football durable » , les acteurs du foot pro (LFP et les syndicats UCPF, UNFP, UNECATEF et UAF) ont annoncé leur décision de quitter ce groupe de travail mis en place à l'été 2013 par le ministère des Sports.

« Depuis 18 mois, le football professionnel français se bat, sans être entendu, contre le projet de taxation à 75%, qui est non seulement injuste et discriminatoire, mais aussi qui met en péril sa compétitivité et la survie de ses clubs. Les conséquences de cette mesure seront dramatiques » , peut-on lire dans le communiqué publié sur le site de la LFP.

« Le gouvernement refuse de nous écouter, lance le foot pro. Nous n’avons donc aucune raison de continuer à participer à une commission censée réfléchir à l’amélioration de la compétitivité du football français. En conséquence, nous suspendons, jusqu’à nouvel ordre, notre participation au groupe de travail "football durable" installé par la ministre le 25 septembre. »

Le même jour, lors du lancement des Journées de l'arbitrage et avant cette déclaration, Valérie Fourneyron, ministre des Sports, s'était « réjouie que le dialogue soit rétabli » .

Mauvais timing. AB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

A force de déclarations tapageuses, les 2 parties ont réussi à faire en sorte que céder serait une humiliation... Tout ça pour une mesure plus symbolique qu'efficace

On se dirige vers un beau conflit comme on aime, et les litanies sur l'effort collectif et les salaires trop élevés des footballeurs vont recommencer...
Tout ça pour 3 francs 6 sous, qui ne serviront à rien pour combler les déficits!
faudrait surtout qu'ils la ferment un peu ces dirigeants (5 clubs et moustache) qui nous les brisent pour des joueurs qui gagnent plus d'un million, pendant que d'autres font grève de la faim juste pour garder leur smic ...

à gerber
@apatride

Je ne pense pas que l'idee soit de sauver des footballeurs trop payes comme tu dis qui, de toute facon, sont proteges contractuellement mais d'eviter que certains clubs ne mettent la cle sous la porte oui doivent se separer d'employes administratifs ou en impactant certains emplois indirects.

Aux dernieres nouvelles, il ne s'agissait pas supprimer cette taxe mais de la rendre non retroactive (ce qui serait plus juste) ou d'en exempter les clubs deficitaires.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 31