Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Taxe à 75% : la FFF lâche les clubs

Modififié
La rencontre en François Hollande et certains dirigeants de club jeudi dernier n'aura pas débloqué la situation. Opposés à l'instauration de la taxe à 75%, les membres de l'élite et de Ligue 2 ont décidé de maintenir la grève prévue pour le week-end du 30 novembre.

Un choix incompris par une majeure partie de la population et qui a poussé Noël Le Graët, président de la FFF, à s'exprimer aujourd'hui dans les colonnes du Figaro. Le patron du foot français regrette notamment le moyen choisi par les clubs pour contester la mesure :

« Oui, je suis opposé à cette grève. Certes, il est injuste de faire peser sur des sociétés en récession une taxe qui ne fera qu'aggraver leur situation financière. Et ce, alors que l'État a l'habitude d'aider les entreprises en difficulté. Mais il y a d'autres manières d'exprimer sa colère. Ce n'est pas sérieux comparativement aux difficultés quotidiennes des Français. Comment voulez-vous qu'ils comprennent que le football fasse grève? Je pense qu'il eût été plus adapté de dialoguer avant d'imposer un ultimatum au président de la République. »

Le Breton a également tenu a rappeler que la menace de faillite n'était qu'illusoire :

« Aucun dépôt de bilan n'est à craindre. Il n'y a pas de quoi désespérer. Le football français a un très bel avenir devant lui. Il se reconstruit de manière considérable. Les présidents de club doivent en prendre conscience. Il ne faut pas tout confondre. »


Jean-Michel Aulas et sa clique apprécieront.

RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25