En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Tatouages, Twitter et Totti : bienvenue en Serie A, Ciciretti

Amato Ciciretti a inscrit ce dimanche le premier but de Benevento en Serie A. Formé à la Lazio, puis à la Roma, ce joueur de 23 ans est un fan absolu de tatouages, et surtout de Francesco Totti.

Modififié

Sampdoria 2-1 Benevento

Buts : Quagliarella (38e, 54e) pour la Samp / Ciciretti (15e) pour Benevento

Le 28 mars 1993, Francesco Totti fait ses grands débuts en Serie A. Le 16 décembre de la même année, le petit Francesco dispute son premier match en tant que titulaire avec le maillot de la Roma, à l'Olimpico, en Coupe d'Italie. Quinze jours plus tard, dans cette même ville de Rome, Amato Ciciretti voit le jour. Le gamin va ainsi grandir dans la Ville Éternelle avec le mythe de Totti. Il a 7 ans et demi quand, en juin 2001, la Roma remporte le troisième Scudetto de son histoire, avec Totti en superstar. Pourtant, c'est bien la Lazio qui le repère en premier et le fait venir chez ses jeunes. Il aurait pu être l'un de ces gamins contrariés, qui évoluent dans le club qu'ils ne supportent pas (comme Romagnoli, tifoso laziale formé à la Roma). Heureusement pour lui, Bruno Conti vient le récupérer et le ramène dans le camp romanista. C'est là-bas qu'Amato Ciciretti va grandir, au milieu d'une superbe génération.

Des Giallorossi aux Giallorossi


Les adeptes de la Serie A vont le découvrir cette saison. Et vont s'en délecter. Déjà, il y a un nom. Amato Ciciretti. Un blase de film. Ensuite, il y a une teinture blonde tout droit sortie des années 2000, et un corps couvert de tatouages. Le 31 décembre dernier, pour fêter ses 23 ans et son arrivée sur Twitter, il balançait une vidéo dans laquelle il annonce qu'il se tatouerait le logo Twitter si la vidéo en question atteignait 500 retweets.


Évidemment, elle les a atteints (1034 très exactement), et le joueur a tenu promesse en février. Il a ainsi tatoué le petit oiseau bleu et son pseudo Twitter, juste en dessous d'un Scudetto tricolore qu'il s'était tatoué après avoir remporté le titre chez les jeunes de la Roma, en 2010. L'année suivante, en 2011, il avait gagné, sous les ordres d'Alberto De Rossi (père de Daniele), le Scudetto Primavera.


Dans cette équipe, on retrouve notamment Alessandro Florenzi (Roma), Federico Viviani (SPAL), Gianluca Caprari et Valerio Verre (Sampdoria), Luca Antei et Matteo Politano (Sassuolo). Ciciretti est alors l'un des plus talentueux et l'un de ceux en qui l'on fonde le plus d'espoirs.


Pourtant, il ne va pas réussir à passer en équipe première comme son idole Totti, malgré une patte gauche soyeuse. Il va enchaîner les prêts dans les divisions inférieures, à la Carrarese, L'Aquila, la Pistoiese et Messina. Lui aimerait revenir à Rome, mais aucun directeur sportif du club giallorosso ne lui offre cette chance. Alors, à l'été 2015, il signe chez un autre club giallorosso : Benevento. Le déclic. Pour sa première saison là-bas, en Lega Pro, il est l'un des fers de lance de l'équipe campana qui, au terme de la saison, obtient la première montée en Serie B de son histoire. Et le 27 août 2016, face à la SPAL, Amato Ciciretti entre dans l'histoire en inscrivant, sur penalty, le tout premier but de Benevento en Serie B.

Vidéo

Après le premier but en Serie B, le premier but en Serie A


La saison 2016-2017 de Benevento est triomphale. Ciciretti, numéro 10 de Totti sur les épaules, régale le stadio Ciro Vigorito. Outre le premier but de la saison, il plante des pions décisifs contre le Hellas (2-0), Cesena (2-1) ou Latina (2-1). À la fin de l'année, Benevento, cinquième de Serie B, remporte les play-offs et décroche son billet pour la Serie A. Une Serie A à laquelle le club n'avait jamais goûté dans son histoire.


Et ce dimanche 20 août 2017, sur la pelouse de la Sampdoria, qui est venu inscrire le premier but de Benevento dans l'élite, d'un amour d'enroulé du pied gauche ? Amato Ciciretti. Qui, symboliquement, a donc lui aussi inscrit son premier but en Serie A, le jour où Francesco Totti assistait à son premier match de la Roma en tant que dirigeant. Certains y verront un signe. D'autres se contenteront de voir là l'arrivée d'un nouveau joueur frisson en Serie A. Ou, comme les Italiens adorent les appeler, d'un « numero 10 da campetto di periferia » (un numéro 10 de terrain de banlieue).

Vidéo


Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165