Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Tannane arrive !

Après avoir joué avec les nerfs de fans de l'ASSE, Oussama Tannane s'est engagé pour quatre ans en faveur des Verts. Un transfert qui a tout de la bonne pioche, pour ne pas dire mieux, et on vous explique pourquoi.

Modififié
Roland Romeyer, le président de l'ASSE, a failli jinxer le bordel au micro de beIN Sports dimanche dernier : « Oussama Tannane sera à Saint-Étienne lundi. Nous sommes en train de terminer les discussions et j'espère que ce sera notre milieu gauche bientôt. » Sauf qu'au même moment, les médias néerlandais annonçaient que le Maroco-Néerlandais avait donné sa priorité à Málaga, autre formation intéressée, tandis que son club du Heracles Almelo finalisait les discussions avec les Verts. Comment ne pas le comprendre : un climat plus clément, un championnat plus compétitif et une indubitable proximité avec le Maroc, même si les Boquerones sont dans le ventre mou de la Liga. En réalité, Oussama Tannane était bel et bien en train de visiter les structures de l'ASSE, bien entouré par Christophe Galtier et Dominique Rocheteau, avant de signer aujourd'hui un contrat de quatre ans en faveur des Verts. 1,5 million d'euros pour l'ailier de 21 ans, auteur de sept buts et trois passes décisives en onze matchs d'Eredivisie durant la saison 2015/2016. Autrement dit, une bouchée de pain, bien aidé par un contrat qui prenait fin en juin prochain du côté d'Almelo. D'ailleurs, Málaga proposait 3 millions d'euros pour acquérir la patte gauche marocaine. Supporters verts, réjouissez-vous, car Oussama Tannane est – enfin – là. Mais au fait, il vaut quoi le futur ex-joueur du Heracles ?

Un homme qui va vite. Très vite.


Lors de la saison 2015/2016, Oussama Tannane a donné une drôle d'impression en Eredivisie : celle d'un homme qui n'avait pas le temps. Après une timide entrée lors de la défaite des siens face au Roda JC en première journée, le natif de Tétouan a déboulé dans le championnat néerlandais comme une tornade. Lors de la deuxième journée contre le NEC Nijmegen, Tannane a inscrit un coup franc « juninhesque » de trente mètres. Lucarne. Le match suivant, contre le Cambuur de Batho Ogbeche, le Maroco-Néerlandais inscrit quatre des six buts de son équipe, tous en première période. Si Tannane est par la suite rentré dans les rangs en matière d'efficacité, il a néanmoins pesé sur le jeu du Heracles Almelo en compagnie de son BFF d'attaque Iliass Bel Hassani, avant de se blesser au genou et d'être indisponible deux mois. Sans trop spéculer, si les Heraclieden sont quatrièmes d'Eredivisie, c'est en grande partie grâce à lui. Puissant et explosif, capable de frapper très fort devant comme loin du but, Tannane est le genre de mecs à manger n'importe quel défenseur à la course avant d'envoyer une sacoche dans le petit filet. Mais tout avantage a son inconvénient comme disait l'autre, et le gaucher peut parfois croquer quelques judicieux ballons sur son aile ou en repiquant à l'intérieur. En revanche, il est sûr que les Verts apprécieront la polyvalence du bonhomme qui est capable d'évoluer sur les deux ailes et, donc, de proposer un pendant crédible à Romain Hamouma, jusqu'ici bien mal accompagné par Nolan Roux ou Kévin Monnet-Paquet.

Vidéo

Un colérique repenti


Si Oussama Tannane n'a pas le temps cette saison, c'est aussi parce qu'il en a beaucoup perdu lors des précédentes. En dépit de cinquante matchs en trois exercices d'Eredivisie, l'homme a plus brillé dans les rubriques chiens écrasés des canards sportifs hollandais qu'au classement des topscoorders. Passé par les équipes de jeunes de l'Ajax, du FC Utrecht et du PSV, l'ailier gauche n'a jamais été gardé en raison d'un comportement loin d'être irréprochable. Idem lorsque Heerenveen ne renouvelle pas sa première année de contrat pro. Il atterrit finalement au « petit » club de Heracles Almelo, sa « dernière chance » selon les médias néerlandais. Mais Tannane retombe dans ses travers : titulaire indiscutable lors de la première partie de saison 2014/2015, l'entraîneur John Stegeman l'envoie se refroidir la tête en équipe B à partir de février, et ce, jusqu'à la fin du championnat. La cause ? À l'entraînement, Tannane s'est une nouvelle fois embrouillé avec un coéquipier en l'espace de quelques semaines, et ce, malgré une suspension de six jours qui aurait déjà dû le calmer. Suivi par un psychologue pour apprendre à gérer ses problèmes d'humeur, Tannane revient finalement dans le groupe en mai 2015 pour ne plus jamais le quitter. Et rouler sur tout le monde lors de la saison suivante. Sans oublier de se prendre quelques cartons jaunes dispensables au passage (cinq, quand même), notamment lors de son accrochage sur Kelvin Leerdam du Vitesse Arnhem. Pierre-Yves Polomat est prévenu : faut pas trop « faire le fou » avec Tannane.

Un futur Lion de l'Atlas


Né à Tétouan, mais ayant passé la majeure partie de sa vie aux Pays-Bas, Oussama Tannane a la double nationalité. Après avoir honoré deux sélections en Jong Oranje (les U21 néerlandais) en septembre dernier, l'ailier s'est finalement décidé : ce sera l'équipe nationale du Maroc. Comme Hakim Ziyech (Twente), pas comme Anwar El Ghazi (Ajax Amsterdam). Tannane aurait d'ailleurs pu débuter sous la tunique vert et rouge en novembre dernier contre la Guinée Équatoriale, mais son genou en a finalement décidé autrement. Un choix tout à fait défendable. D'une part, le nouveau joueur des Verts est né au Maroc et justifie de facto sa présence dans le groupe de Badou Zaki. D'autre part, l'équipe des Pays-Bas n'est plus la sélection attractive qu'elle fut par le passé. Tannane a donc choisi de marcher dans les pas de Mohamed Chaouch plutôt que ceux de Johnny Rep du côté de Saint-Étienne. Pas de chanson de Mickey 3D pour toi, Oussama. En même temps, est-ce vraiment un problème ?

Vidéo


Par Matthieu Rostac, à Amsterdam
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier