En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Fukushima, 5 ans après

Takata tout quitté, ou presque

Toyoharu Takata était le numéro 2 du Clairefontaine japonais, situé à 20 bornes de la centrale de Fukushima. Sa vie a pris une autre tournure à partir du 11 mars 2011.

Modififié
Il faut parfois savoir prendre les choses avec philosophie. Dans un trafic pas très fluide, Toyoharu Takata observe depuis sa Mazda : « Quand je vois le nombre de voitures, d’engins de chantier, de camions, je me dis vraiment que c’est bon signe, que la région redémarre. » Car il y a 5 ans, tout s’est arrêté. Le 11 mars 2011, à 14h46, le plus gros séisme de l’histoire du Japon frappe à 150 kilomètres au large de la région de Tohoku (8,9 sur l’échelle de Richter) et provoque ensuite un tsunami dévastateur sur toute la côte est de l’île principale du Japon, celle de Honshu. Le cauchemar prendra fin 4 jours plus tard, après les explosions de 3 des 6 réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima, qui n’a pas résisté au séisme et au tsunami, au nord-est de l’île. À l’époque, M. Takata travaille à 20 bornes au sud de la centrale, au J-Village, qui n’est autre que le Clairefontaine nippon (accueil des académies et des sélections nationales). Vice-directeur du centre technique national, il doit dès le 14 mars laisser ses 50 hectares d’installation à Tepco - l’équivalent de l’EDF japonais - qui transforme alors le J-Village en base arrière des nettoyeurs-liquidateurs de la centrale. Mais fait aussi de M. Takata un chômeur, de 63 ans.

Son beau-père et lui


Cinq ans plus tard, Toyoharu semble avoir repris du service. Il vient de garer sa Mazda sur le parking d’un lycée d’Iwaki, à 30 kilomètres de son ancien lieu de travail. En contrebas, les projecteurs percent l’obscurité et éclairent un terrain synthétique, où les crânes des joueurs fument. Il fait froid. « Je vais me changer en entraîneur » , sourit-il. Après avoir ouvert une salle de gym à Iwaki, après avoir digéré son éviction de J-Village, M. Takata a accepté de prendre le poste de prof de sport et d’entraîneur de l’équipe de foot du lycée-université d’Iwaki, dévolu initialement à un de ses anciens disciples éducateurs de J-Village. « J’ai poussé mon poulain, mais il n’a pas réussi l’examen et j’ai dû reprendre la chose » , s’excuse-t-il. Des 50 hectares de J-Village, M. Takata est passé à un terrain synthétique, deux cabines de toilettes et une modeste cabane d’entraîneur, d’où il ressort, cahier en mains, en bas de jogging Mizuno, fine doudoune Puma et baskets Asics. Pas de crampons : « Je jouais jusqu'à l'année dernière, mais j'ai des problèmes d'adducteurs. » Il s’est d’ailleurs mis au vélo, inspiré par son beau-père âgé de 98 ans : « Il a travaillé jusqu’à ses 80 ans, en y allant toujours à vélo. Moi, 3 fois par semaine, je fais mes 35 minutes de vélo depuis le centre-ville jusqu’à l’université, même en hiver. Ça finit par une belle côte et ça me met en nage un peu. »

« Les bouquins tombaient des étagères... »


Face à lui, des jeunes majeurs en sueur justement. 10 exactement, soit deux de moins que quand M. Takata a repris l’équipe en mains, à la fin de l’hiver 2014. « Là, c’est la fin de l’année, et les 4es années sont partis chercher du travail, explique l’entraîneur. Les cours reprennent en avril, et 16 nouveaux joueurs vont arriver. » Les 10, en arc de cercle autour de Takata, écoutent attentivement le coach qui se projette déjà sur la saison à venir : « À mon sens, vous avez deux questions à vous poser. La première, c’est quel est votre projet commun, l’objectif que vous, entre vous, vous voulez avoir ? La seconde, c’est comment améliorer vos transitions offensives et défensives, quel est mon rôle dans chaque situation ? » Le 4-2-3-1 de l’équipe universitaire évolue en deuxième division de la région de Tohoku et, de l’aveu des joueurs, espère bien remporter la couronne pour 2016. Dans ses rangs, Suzuki Masami est présenté comme le franchise player, ayant fait un passage au J-Village aussi, de 13 à 15 ans. Takata dresse le CV : « C’est un joueur très rapide et technique, mais il n’était pas au point physiquement, en manque de confiance, jusqu’à ses 14-15 ans. Et puis il a fait une super action, je l’ai complimenté pour la première fois et ça l’a complètement libéré, encouragé. » Ses rêves de devenir Shinsuke Nakamura, son modèle, ont pourtant pris un gros coup de frein quand la catastrophe naturelle - nucléaire ensuite - a frappé le Japon. Masami est alors dans une librairie, à lire le manga qui casse tout chez les Nippons, One Piece. « Là, le premier principe, c’est de ne pas rester à l’intérieur, de se tirer en faisant attention aux choses qui tombent, ici en l’occurrence tous les bouquins des étagères. Mais bon, on a beau nous apprendre les bons gestes, on n’est jamais préparé à un séisme d’une telle intensité… J’étais un peu sous le choc. »


Entraînements à 6h30 du mat'


Lui aussi « dépossédé » des douze terrains potentiels de J-Village, le foot devient alors une affaire plutôt compliquée, à jongler entre le peu de terrains restants dans la région. « Ça s’est stabilisé à partir de mai 2011 » , informe le jeune espoir. Mais il lui faudra attendre l’arrivée de M. Takata pour que son avenir football s’éclaircisse un peu, du côté d’Iwaki. « Je le connaissais déjà un peu, puisqu’il était aussi à J-Village, détaille Masami. Je connaissais très bien son importance dans le milieu du foot japonais et la chance qu’on avait de l’avoir pour notre équipe scolaire. Ce que M. Takata ne dit pas trop, c'est que c'est grâce à lui que le terrain pourri de l'école est devenu un synthétique. » Une nécessité selon l’ancien n°2 du Clairefontaine japonais, qui programme 4 entraînements par semaine pour les universitaires, 5 ou 6 pour les lycéens : « J’avais dit au patron de la fac que s’il voulait attirer de nouveaux joueurs, il fallait absolument changer le terrain. L’autre bon terrain disponible, un peu loin, aurait entraîné un coût supplémentaire pour que chacun s’y rende. Et ça aurait pu faire manquer le premier cours du matin aux élèves, à cause des embouteillages. Oui, parce qu’on fait un entraînement matinal par semaine, de 6h30 à 7h45, ce qui les fait déjà se lever à 5h30... » Si Takata n’hésite pas à considérer les matinées, c’est aussi par nécessité. Loin de ses grandes heures de croissance, la situation économique japonaise affecte le train de vie des étudiants nippons, « surtout ici, à la campagne, précise celui qui est désormais prof de sport. Ils sont obligés de faire des petits boulots 4 fois par semaine. Et ça, ça se passe le soir, après l’université. »

Contrôles de la semelle


Sur le bord du terrain, ce vendredi 8 janvier au soir, tranquille à 68 printemps dans ses Asics et imperturbable aux lames de froid, Toyoharu joue une partition sérieuse, faisant enchaîner les exercices de vitesse navette, de jeu à trois touches de balles, de supériorité numérique, ou le classique « seules les volées et les têtes sont acceptées comme buts » . Il se retourne avec un sourire discret. Ses joueurs se donnent bien, ne jouent qu’en contrôles orientés et ont les joues rouges : « Si ça n’avait été qu’un boulot de prof de sport, je me serais sans doute mis à la retraite. Mais ces joueurs, qui avaient la réputation d’être des durs, avaient un bon niveau, du talent, adoraient le foot. Et là, avec le tsunami et la centrale de Fukushima, tout foutait le camp pour eux. Il fallait ranimer la flamme du foot dans cette région sinistrée. Et moi, j’ai trouvé des jeunes super motivés. Je me suis dit que je pouvais apporter dans ce rôle-là, que ça ne me déplaisait pas. » Il sourit aussi quand il voit le nombre de contrôles de la semelle, rendus difficiles par l’humidité nocturne sur le synthétique et le cuir très lisse des nouveaux ballons. « Les joueurs brésiliens ont appris ça aux Japonais, surtout ceux issus du futsal, raconte Takata. Ça donne une bonne vision du jeu parce que tu peux lever la tête plus longtemps, en arrêtant la balle comme ça. C’était aussi la technique favorite d'Endo, un des meilleurs joueurs japonais, peut-être bien le meilleur du point de vue de la vista, un modèle ici. »


Nouilles et cerisiers


Autre modèle, la fidèle Mazda de M. Takata, ancien employé de la marque dans les usines d’Hiroshima, avant de monter à la fin des années 90 sur J-Village. Sur la route qui est devenue quotidienne pour lui, l’ancien vice-directeur du Clairefontaine japonais roule comme le gars qui a bien retrouvé ses marques dans cette nouvelle vie. Cette nouvelle ville aussi qu’est Iwaki. Les souvenirs de son ancien port d’attache, Tomioka, lui sont rappelés par une allée d’illuminations aux formes et couleurs de cerisiers, « typiques de là-bas » , précise-t-il. Il y a 5 ans, il a dû évacuer non seulement J-Village, mais aussi « là-bas » , Tomioka, laissant derrière lui sa maison. « Depuis que la ville est rouverte, j’y suis allé tous les deux mois pour vérifier mes meubles. Mais je n’y reviendrai pas. » Évacué d’abord vers une école élémentaire d’Iwaki au lendemain du tsunami, ensuite chez sa belle-famille à Tokyo, M. Takata s’est définitivement ré-installé, à Iwaki. « J’ai enfin trouvé mon appartement ici, en location, dit-il, soulagé, arrêté dans le restaurant à soupes et nouilles de la gare d’Iwaki. C’était la bataille hein, vu le nombre de personnes cherchant un logement stable depuis la catastrophe. » Ce qui reste stable à coup sûr, c'est bien l'heure du dernier service de ce restaurant, annoncée en douceur et en musique, à 20h15, laissant deviner la ritournelle de « Ce n'est qu'un au revoir » . Là encore, une question de philosophie.

Par Ronan Boscher, entre Iwaki et J-Village // Photos : Jérémie Souteyrat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Un jeune stadier trolle les téléspectateurs d’Everton-Arsenal 16
il y a 3 heures Un joueur du Fenerbahçe protège l’arbitre de touche 2
Partenaires
Olive & Tom
Hier à 17:26 David Neres claque un geste « à la Berbatov » 5 Hier à 13:07 Raiola balance sur le racisme dans le monde du foot 69 Hier à 08:44 Pronostic OM PSG : 500€ à gagner sur le Classico ! samedi 21 octobre Le président de la FA sous pression 7 samedi 21 octobre Course-poursuite entre un entraîneur et des supporters en colère 7 samedi 21 octobre Près de cinq mille agressions d’arbitres en France en 2016-2017 17 samedi 21 octobre 408€ à gagner avec PSG, Lazio & Fiorentina samedi 21 octobre Golden Boy : Mbappé et Dembélé finalistes 46 vendredi 20 octobre Le Récap "Ligue des champions" de la #SOFOOTLIGUE vendredi 20 octobre Un U17 suspendu trente ans pour avoir frappé un arbitre 52 vendredi 20 octobre Bastian Schweinsteiger : « Je suis ouvert à toutes propositions » 25 vendredi 20 octobre OFFRE SPÉCIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 10 vendredi 20 octobre Ils ont joué à Marseille ET au PSG (via Brut Sport) vendredi 20 octobre Luiz Felipe Scolari va quitter Guangzhou Evergrande 20 jeudi 19 octobre Le très joli but d'Olivier Giroud 37 jeudi 19 octobre Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 27 jeudi 19 octobre Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 30 mercredi 18 octobre Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11 mercredi 18 octobre Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 8 mercredi 18 octobre La roulette insolente de JK Augustin 34 mercredi 18 octobre À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32