Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Tabarez se fait arnaquer

On peut être un vieux briscard du football, amener son équipe en demi-finale du Mondial, et être pourtant très naïf.



Oscar Tabarez, sélectionneur de l'Uruguay, a vécu une drôle d'histoire, qui aura duré, à son insu, plus de deux ans. En effet, depuis 2008, sa femme de ménage lui extorquait de l'argent. Et elle n'a pas utilisé la manière compliquée : elle a tout simplement volé deux cartes de crédit appartenant à l'entraîneur, et a retiré des sommes avoisinant les 1000 dollars chaque jour. En deux ans, la bonne dame aura ainsi amassé un petit pactole de 500 000 dollars, sans que personne ne s'en rende compte.



Mais, à son retour d'Afrique du Sud, Tabarez a commencé à trouver louche que sa femme de ménage rachète une maison, une voiture de collection japonaise et un magasin au centre de Montevideo. Après avoir contacté la police, il a découvert le pot aux roses. La femme a tout avoué et s'est rendu, en présentant ses excuses à son ancien patron. Pas suffisant pour éviter la prison.



Voilà une mésaventure qui n'aurait jamais pu arriver à un as du poker.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25