1. //
  2. // Sociologie
  3. // Interview

T. Sorek : « Le foot est, pour les Arabes d'Israël, un terrain contesté entre deux tendances »

C'est un phénomène peu connu. À coté du rôle du football dans la reconnaissance de l'embryon d'État palestinien, les Arabes d'Israël, marginalisés et discriminés, se sont emparés de ce sport pour manifester leur présence et leur singularité. Par ailleurs, de plus en plus de joueurs arabes intègrent les meilleurs clubs israéliens ou, comble de la réussite, l’équipe nationale. Le sociologue Tamir Sorek a mené une étude poussée sur ce sujet, où le ballon rond oscille entre champ de protestation sociale, nationalisme de substitution et voie d’intégration sociale ou politique.

Modififié
Qu'est-ce qui vous a conduit à vous pencher sur la question des footballeurs arabes en Israël ?
Adolescent dans un kibboutz en Galilée occidentale au début des années 1980, le joueur médiocre que j'étais a parfois participé à des compétitions régionales contre des équipes représentant des villes et villages arabes. Ces compétitions constituaient l'une des rares occasions pour nous, jeunes juifs du kibboutz, de rencontrer des jeunes arabes qui, malgré leur prédominance démographique en Galilée, étaient presque invisibles pour nous.

Quels sont vos souvenirs de ces rencontres ?
Un mélange entre des sentiments d'alerte et d'inquiétude. J'ai toujours pensé que, pour nos rivaux arabes, c'était beaucoup plus qu'un jeu, comme s'ils tentaient de nous prouver quelque chose, peut-être aussi à eux-mêmes. Ne disposant alors que d'une connaissance très superficielle et sélective de l'histoire sociale de l'environnement de mon enfance, ainsi que de la dynamique politique des relations arabo-juives en Israël, je n'avais pas encore les outils pour déchiffrer la complexité politique de ces rencontres.


Quand les avez-vous eus ?
En 1996, j'étais désormais étudiant en sociologie à l'université hébraïque de Jérusalem, pour la première fois cette année-là, une équipe arabe, Ha-Po'el Taybeh, a grimpé en première ligue et a attiré énormément l'attention du public. Mes instincts sociologiques m'ont poussé à vérifier si Taybeh représentait un phénomène plus large. J'ai donc entrepris de compter basiquement combien d'équipes arabes étaient inscrites à la Fédération israélienne et j'ai été stupéfait du résultat : 42% (contre seulement 17% de citoyens israéliens qui sont arabes). À ce moment-là, j'ai su qu'il y avait quelque chose de très important à scruter. Par conséquent, armé de bien davantage de connaissances historiques et politiques, ainsi que des perspectives théoriques et des outils méthodologiques, j'ai eu l'occasion d'étudier de manière savante la dialectique du football arabo-juif et de la sorte élucider la tension que j'avais éprouvée à l'adolescence. Mon principal intérêt et ma priorité de recherche ne concernaient pas les footballeurs, mais les fans et supporters de football. J'ai étudié les implications politiques de la visibilité croissante des footballeurs arabes dans la sphère publique israélienne, principalement à travers les yeux des fans, des médias et des politiciens locaux. L'expérience des joueurs de football eux-mêmes avait une place secondaire.

Nous connaissons bien désormais le football palestinien et ses enjeux, quelle est la différence avec celui des arabes d'Israël ?
Depuis le début de l'occupation militaire en 1967, plus de la moitié des Palestiniens dans le monde vivent sous les divers « segments » du « système de contrôle israélien » . Le territoire sous ce système de contrôle, entre la Méditerranée et le Jourdain, est gouverné par des principes ethnocratiques qui préservent la domination juive tout en divisant les Palestiniens entre divers sous-groupes avec divers niveaux de droits civils, de droits politiques et d'opportunités économiques. Cette hiérarchie interne place les citoyens arabes israëliens dans un statut politique intermédiaire entre Israéliens juifs et les non-citoyens palestiniens et assure leurs avantages relatifs (et j'insiste sur la relativité) vis-à-vis de leurs compatriotes palestiniens. Comparés aux Palestiniens des camps de réfugiés des pays voisins, de la Cisjordanie occupée militairement ou de la bande de Gaza assiégée, ils sont beaucoup moins vulnérables aux violations arbitraires de leurs droits et ont généralement plus de possibilités économiques.


Et donc ?
Donc, ces conditions d'existence disparates entre les différentes communautés palestiniennes ont conduit à une divergence croissante dans l'image de soi collective des deux groupes. Toutefois, en tant que citoyens arabes dans un État qui se définit comme juif, ils souffrent malgré tout de diverses formes de politiques discriminatoires prolongées dans divers domaines. Ils sont systématiquement exclus des principaux centres politiques, économiques et sociaux du pouvoir dans l'État, leur culture et leur langue demeurent « inférieures  » dans la vie publique israélienne et ils sont aliénés des symboles exclusivistes juifs-sionistes de l'État. En même temps, ils ne voient aucune alternative politique réaliste à la situation actuelle. Par conséquent, alors que pour les Palestiniens des territoires occupés ou exilés, le football est confortablement entrelacé avec la fierté nationale, pour les Arabes israéliens, ce sport a été un terrain contesté entre deux tendances concurrentes : une opportunité d'intégration dans la société juive-israélienne et d'acceptation par la majorité juive contre et une forme de protestation politique et de fierté nationale.

Pensez-vous vraiment que le football israélien intègre mieux les Arabes que le reste de la société ?
Je pense en effet qu'il y parvient davantage, dans une certaine mesure, mais cette intégration est limitée dans l'espace et le temps. Alors que dans la plupart des sphères de la vie publique israélienne, l'ethnicité juive est un critère majeur pour l'inclusion et l'allocation des ressources, dans le stade de football, un certain discours « libéral » , aveugle au paramètre ethnique, s'impose davantage au nom de la seule validité de la performance. La commercialisation croissante du foot depuis les années 1980 et l'émergence d'un marché capitaliste de joueurs ont encore renforcé cette tendance. En même temps, nous n'avons encore aucune preuve que l'intégration dans le domaine du football contribue à la reconnaissance par le public juif israélien des Arabes en tant que citoyens ayant des droits égaux.


Justement, en face, comment expliquer la naissance de la ligue de football islamique et sa disparition ?
Le football est finalement une institution quasi-religieuse qui implique des orientations très terrestres comme le simple divertissement. Il produit également des comportement matérialistes évidents tels que la célébration des performances physiques, servir de modèle pour la réussite professionnelle et mêmes des potentialités commerciales. Tous considérés par le Mouvement islamique comme corrompant le croyant. En outre, le foot est culturellement hégémonisé par les juifs israéliens, dont la langue, l'hébreu, est utilisé y compris par les fans arabes. En raison de ce potentiel du ballon rond à séculariser et « israélieniser » les jeunes musulmans arabes, le mouvement islamique le percevait comme une menace certaine. Cependant, en raison de la popularité écrasante du football, il n'a pas pu le boycotter totalement. Il l'a intégré partiellement dans ses activités. Il a même tenté d'islamiser le jeu et de l'utiliser pour ses propres fins. C'est l'arrière-plan de la création de la Ligue en 1986. En 2013, cependant, la Ligue islamique a cessé d'exister. En 27 années d'existence, le Mouvement islamique s'était développé à partir d'un réseau d'associations locales pour devenir un acteur puissant de la politique et de la culture des citoyens palestiniens d'Israël, doté d'une infrastructure organisationnelle impressionnante. Il est possible que cette autonomisation et cette force accrue aient offert la liberté aux dirigeants du mouvement, qui ont toujours été ambivalents quant à leur position face au football, d'abandonner la Ligue islamique.

Vous consacrez une partie de votre étude aux supporters arabes, que ce soit dans les clubs, par exemple le Maccabi Haifa, ou même l'équipe de football israélienne, vous parlez d'un moment où des Juifs et des Arabes peuvent dire « Nous » dans les gradins. Toutefois, certains groupes d'ultras affirment au contraire un nationalisme anti-arabe virulent. Comment ces deux logiques coexistent-elles ?
Il existe une lutte de pouvoir entre différentes forces. Les fans juifs ont des orientations politiques diverses. À l'extrême droite, nous pouvons identifier « la Familia » du Beitar Jérusalem qui voit le football comme un front du conflit arabo-juif et utilise une rhétorique raciste d'extrême exclusion. De l'autre côté du spectre, vous avez « Ultras Ha-Poel » de l'Hapoël Tel Aviv, qui promeuvent activement le symbolisme socialiste et un agenda inclusif envers les citoyens arabes. La plupart des fans de football sont politisés moins explicitement. Il est important de comprendre que les deux factions existent côte à côte et qu'une lutte constante entre les différents acteurs s'agitent pour assurer leur domination idéologique.

Propos recueillis par Nicolas Kssis-Martov Tamir Sorek, Un terrain contesté. Les dilemmes d'un football arabe dans un État juif (Albin Michel) sorti le 8 mars
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Coucou, tu veux voir ma... Niveau : District
Un magnifique article à partager aux extrémistes des deux bords. (Oui des DEUX bords) et à tous ceux (Pro Israélien, Pro Palestinien et politiques) qui importent le conflit régulièrement (Crif , Licra, Dieudo, Soral, Rappeurs, Bruel etc..)

En tout cas ce qui est sur, c'est que tant qu Israel continuera sa colonisation, et que le Hamas aura pour objectif de détruire Israel, sous le regard collaborateur des Russes , Americains et chinois (tiens des vendeurs d'armes) la paix ne sera pas atteinte.

Sachant que l'Israélien moyen (donc pas le gouvernement) et le palestinien moyen (donc pas un mec du hamas) ne veulent que vivre en paix

PS: ce message est subventionné par la Suisse et est purement neutre sur le conflit, je ne suis -contrairement à la majeure partie d'internet- pas expert en géopolitique.
Le problème du point de vue israélien, c'est avec qui faire la paix ? Le Hamas? Le Fatah? Tant que les Palestiniens n'auront pas un gouvernement unique à proposer, il sera illusoire de vouloir revenir à des négociations.
Coucou, tu veux voir ma... Niveau : District
Tout à fait, mais d'un autre côté, tant que le gouvernement Netanyahu continuera son processus colonial, les palestiniens rétorquerons qu'ils ne pourront élire qui que ce soit sans territoire.

De plus, Netanyahu demande aux Juifs du monde entier d'émigrer en Israel, il compte les caser ou ?

Bref, au moins l'incompétence politicienne est un truc commun à toutes les cultures.
Oui mais d'un autre côté... ah mais y'a que 2 côtés en fait.... ça va être compliqué cette histoire...
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Le problème serait réglé f s facilement si ils les laissaient organiser une élection librement et sans emprisonner les politiciens qui ont pour seul tort de les gêner. Ça aidera sûrement beaucoup pour qu'un seul gouvernement puisse représenter la Palestine et faciliter les négociations.
Il serait aussi réglé si on avait pas modifié les équilibres démographiques avant d'établir une " démocratie" en Israel.
Israel, c'est une démocratie, une vraie, à la grecque où les esclaves sont chassés de l'Agora.

Aaaah le Hamas, une véritable aubaine pour Israel qui lui, a des suprématistes à la tête de son état, ce qui est au moins aussi grave.
6 réponses à ce commentaire.

اللهم اغفر لي وللمؤمنين و المؤمنات والمسلمين و المسلمات الاحياء منهم و الاموات واشهد ان لا اله الا الله وحده لاشريك له له الملك وله الحمد وهو على كل شيء قدير !
اللهم انت ربي لا اله الا انت خلقتني وانا عبدك وانا على عهدك ووعدك ما استطعت اعوذبك من شر ما صنعت وابوء لك بنعمتك علي وابوء لك بذنبي فاغفر لي فإنه لا يغفر الذنوب الا انت
اللهم صلي و سلم على سيدنا محمد ..
שיעור תורה (זוהר) של הרב יוסף חי שניידר שליטא בקהילת סתרי חיים רעננה !
Kit Fisteur Niveau : Loisir
En français ça donne quoi ? Ton premier message comme ton deuxième.
C'est à peu près comme le " pardonne nous nos offenses comme nous aussi nous pardonnons .. " plus un rappel à l'amour d'Allah et du prophète.
T'en sais plus que moi .
Respect^
5 réponses à ce commentaire.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Oui oui et encore oui!!!

Il y a pleins de thèses récemment soutenues ou en cours sur le foot du côté des sociologues et des historiens.

On veut plus d'articles comme ça!!!
On veut surtout moins de commentaires comme le tien...
Par chez moi, on dit que est un con.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
J aurais du employer la première personne: je souhaiterais plus d'articles comme celui là. Ce n est pas pour faire le malin mais j avais aussi beaucoup apprécié les articles sur Alfred wahl.

Donc je fais amende honorable

Sur le fond libre à vous de préférer les articles de plus en plus nombreux sur sofoot sur pourquoi l affaire penelope va permettre à lo celso d être titulaire ou quel bastiais serait expulsé au prochain match ou encore un énième article sur mourinho ou le psg
4 réponses à ce commentaire.
Je crois qu'on ne verra jamais la fin de ce conflit. L'un comme l'autre auront du mal à oublier et aller de l'avant.
HS mais est-il aussi le sosie officiel de Canteloup ?
Bolek03
<iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5dqzb5_bardzo-zaradne-sily-specjalne_tech?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
fou
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 1
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 16 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 24 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24 vendredi 30 juin Benayoun offre la victoire au Beitar en barrage de Ligue Europa 21