1. //
  2. //
  3. // FC Séville-Lyon

T’as le look, Coco

Il est le meilleur joueur lyonnais depuis le début de saison. Le plus régulier, le plus influent, le plus beau à voir jouer. Lui, c’est Corentin Tolisso. Un milieu de terrain de vingt-deux ans qui pourrait bien être en train de réaliser la plus belle saison de sa jeune carrière. Une carrière qui s’écrira vraisemblablement en lettres majuscules.

Modififié
4k 39
Sonné après un choc à la tête, Maxime Gonalons est obligé de céder sa place à Lucas Toussart après seulement trente minutes de jeu, face à Zagreb, pour la première journée de Ligue des champions. Alexandre Lacazette, sorti sur blessure quelques jours plus tôt face à Bordeaux, n’étant pas sur la pelouse, le brassard se retrouve autour du bras de Corentin Tolisso. Anecdotique ? Pas vraiment, au vu de l’importance prise par le joueur dans l’effectif lyonnais ces derniers mois. Déjà titulaire quasi indiscutable lors des deux dernières saisons, le natif de Tarare semble encore avoir changé de dimension depuis le début de l’été. Pour commencer, le joueur s’est découvert des talents de buteur assez prometteurs. Avec cinq buts inscrits depuis le début de la saison – Trophée des champions, championnat et Ligue des champions confondus – le nouveau meilleur pote de Geoffrey Jourdren n’est plus qu’à deux unités de son meilleur total sur une saison. Un record en sursis, donc. Surtout, le milieu de terrain paraît plus que jamais indispensable au système de jeu de Génésio. Impérial dans les airs, solide à la récupération, doté d’une qualité de passe plus qu’intéressante et d’un instinct de buteur naissant, on imagine mal comment l’OL aurait pu faire sans lui ces dernières semaines. Et pourtant, l’homme n’était pas loin de faire ses valises cet été.

La chance sévillane de Nasri

L’OL, son amour


Au cœur de l’été, donc, attiré par le soleil et le projet sportif de Naples, Corentin Tolisso était à deux doigts de s’envoler vers le sud de l’Italie pour y passer sa visite médicale. Tout était acté, les deux clubs étant tombés d’accord sur un transfert à hauteur de 37 millions d’euros. Un deal qui arrangeait tout le monde, en somme. Sauf qu’au dernier moment, le joueur décide de se rétracter. Un choix orienté par les propos de son coach qui lui a réitéré tout le bien qu’il pensait de lui et l’importance qui serait la sienne au sein de l’équipe pour la saison à venir. Mais, surtout, un choix du cœur, comme l’expliquait le gamin de vingt-deux piges après sa prise de décision : « Je suis très attaché au club et je ne me sentais pas de partir maintenant. J'ai encore de grandes choses à faire avec l'OL avec une belle saison en perspective. » Et la belle saison annoncée n’a pas tardé à pointer le bout de son nez. Dés le Trophée des champions, en fait, où, au milieu d’une équipe lyonnaise complètement apathique, Coco fut le seul joueur entreprenant, jusqu’à sauver le peu d’honneur restant en fin de match (défaite 4-1). Les bases de son nouveau statut étaient alors posées. Car dans les semaines qui suivirent, il fut l’un des principaux artisans des belles performances lyonnaises. Et même si les six buts de Lacazette en trois matchs ont forcément plus attirés l’attention, il ne faut pas s’y tromper, au milieu de terrain, le maître à jouer des Gones a le numéro huit floqué dans le dos.

Un véritable maître à jouer


Déterminant dans le système mis en place par Génésio, Tolisso semble avoir décidé de toujours garder la tête hors de l’eau, même quand l’ensemble de son équipe boit la tasse, comme lors de la déroute dijonnaise (défaite 4-2). Une forme étincelante que le joueur traîne même avec le maillot de l’équipe de France espoirs sur les épaules. À l’image de cette victoire 2-0 face à l’Islande où le milieu de terrain inscrit les deux buts de l’équipe. Une nouvelle prestation de patron pour celui qui s’est vu confier le brassard par Pierre Mankowski en fin d’année dernière. Car malgré son jeune âge, à n’en pas douter, Corentin Tolisso est bel et bien un leader. Ainsi, alors que la plupart des observateurs voyaient l’OL s’écrouler suite aux blessures de Lacazette et Fekir face à Bordeaux, il s’est chargé de rassurer tout le monde. Comment ? Avec trois buts et une passe décisive en quatre matchs, tout simplement. Dont son premier doublé en Ligue 1 face à Montpellier. Mais surtout en respectant à merveille le rôle de leader technique et de vestiaire qui venait de lui tomber sur les bras. Le tout à vingt-deux ans et seulement trois ans après avoir fêté son premier match en professionnel, le 10 août 2013. L’homme respire tellement la confiance, que malgré la contre-performance à Lorient, ce week-end, l’OL arrivera en terres sévillanes sans trembler. Car Coco sera là, prêt à mener les siens vers un deuxième succès européen cette saison. Et sans doute qu’à ce rythme-là, un certain Didier Deschamps devrait finir par réaliser qu’on n’a pas besoin de jouer en Angleterre pour être un putain de milieu de terrain.


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Séville-Lyon



    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    l'hiverpoule Niveau : Loisir
    Il est juste monstrueux. En tant que supporter lyonnais, je peux vous dire qu'il est au dessus du lot. J'étais au parc OL contre Zagreb, il jouait presque sur la même ligne que Cornet, et même à ce poste il était à l'aise. Il est bon partout, en 6,8, à côté de attaquant. Il a une belle frappe, bonne qualité de passe, fort dans les duels et bon de la tête. Un des rares joueurs polyvalents à être très bon de partout
    Quand on y pense, c'est quand même fou l'abondance de milieux de terrains (Def ou Off) très prometteurs qu'on peut avoir en France.
    Entre lui, Rabiot, Lemar, Tousart, Bakayako ..
    anteouane Niveau : DHR
    "L’homme respire tellement la confiance, que malgré la contre performance à Lorient, ce week-end, l’OL arrivera en terres sévillanes sans trembler."

    Ah c'est sûr qu'on ne tremble pas. D'ailleurs pour bien montrer notre confiance boostée du moment, on aligne 3 défenseurs centraux!

    Autre chose hors sujet : "Parc OL", c'est très Disneyland non? Pourquoi on n'a pas appelé ça "Stade des Lumières", tellement plus classe.
    Dennis_Bergkamp Niveau : District
    Message posté par anteouane
    "L’homme respire tellement la confiance, que malgré la contre performance à Lorient, ce week-end, l’OL arrivera en terres sévillanes sans trembler."

    Ah c'est sûr qu'on ne tremble pas. D'ailleurs pour bien montrer notre confiance boostée du moment, on aligne 3 défenseurs centraux!

    Autre chose hors sujet : "Parc OL", c'est très Disneyland non? Pourquoi on n'a pas appelé ça "Stade des Lumières", tellement plus classe.


    Est-ce qu'on peut qualifier la Juve d'équipe en mal de confiance ? Elle joue avec 3 centraux il me semble, et fait partie des 5-6 équipes à prétendre au titre en C1
    Message posté par Dennis_Bergkamp
    Est-ce qu'on peut qualifier la Juve d'équipe en mal de confiance ? Elle joue avec 3 centraux il me semble, et fait partie des 5-6 équipes à prétendre au titre en C1


    Ce ne sont pas les meme centraux déjà et la Juve ne joue en 3 6 1 ou 3 7

    Pour revenir au bonhomme coco il est costaud quand meme.

    Ce milieu Rabiot, Bakayoko, Tolisso envoie du reve.

    Sinon je ne vois pas vraiment l'OL ramener ne serait ce qu'un point ce soir... Dommage pour le coeff mais l'equipe est en manque de confiance totale et surtout, on en parle pas souvent mais le niveau de Lopes depuis le debut de la saison est inquietant non ?
    Message posté par anteouane
    "L’homme respire tellement la confiance, que malgré la contre performance à Lorient, ce week-end, l’OL arrivera en terres sévillanes sans trembler."

    Ah c'est sûr qu'on ne tremble pas. D'ailleurs pour bien montrer notre confiance boostée du moment, on aligne 3 défenseurs centraux!

    Autre chose hors sujet : "Parc OL", c'est très Disneyland non? Pourquoi on n'a pas appelé ça "Stade des Lumières", tellement plus classe.


    Parce qu'Aulas cherche tjrs un sponsor naming et que les gens s'identifient moins à un nom comme Parc OL que Stade des Lumières en attendant..
    Méléagant Niveau : DHR
    @ anteoane : Aulas a peur que l'appellation "Stade des lumières" ne s'imprime trop durablement dans la presse / chez les sups, alors qu'il est en pleine négociation pour le naming.

    Sinon Tolisso est un espoir plus que prometteur, mais comme le disait Jallet il faut régulièrement lui dégonfler le boulard.
    anteouane Niveau : DHR
    Message posté par Dennis_Bergkamp
    Est-ce qu'on peut qualifier la Juve d'équipe en mal de confiance ? Elle joue avec 3 centraux il me semble, et fait partie des 5-6 équipes à prétendre au titre en C1


    La juve (et l'Italie) joue avec 3 centraux parce qu'elle met quelquechose en place de cohérent qui en découle. Nous on joue avec 3 centraux parce que quand on en met que 2, on trouve qu'ils sont trop mauvais.

    @ tout le monde. Il suffit de se faire namer par Phillips ou toute autre entreprise qui vend des ampoules.. Mais c'est vrai que la raison est économiquement valable.
    Si je ne m'abuse c'est pas ferri qui a pris le brassard apres la sortie de gonalons contre zagreb???
    l'hiverpoule Niveau : Loisir
    Oui c'est Ferri qui le portait
    TheGoatKeeper Niveau : National
    Message posté par anteouane
    La juve (et l'Italie) joue avec 3 centraux parce qu'elle met quelquechose en place de cohérent qui en découle. Nous on joue avec 3 centraux parce que quand on en met que 2, on trouve qu'ils sont trop mauvais.

    @ tout le monde. Il suffit de se faire namer par Phillips ou toute autre entreprise qui vend des ampoules.. Mais c'est vrai que la raison est économiquement valable.


    Ce n'est pas entierement vrai; c'est aussi du a la volonte de participation de nos lateraux, qui ont un profil plus offensif, et dont le systeme est plus adapte.

    Par contre, on s'emballe un peu sur Coco-la. Il fait un bon debut de saison, mais nous devons raison garder. Lyon n'est pas au mieux (meme si je ne pense pas qu'on soit si mal, notre classement de L1 a mon avis ne reflete pas notre niveau de jeu), et il surnage. Mais n'en faisons pas un pataques, ca ne ferait que lui mettre la pression, ce dont il na besoin
    Autant je ne peux absolument pas encadrer Ferri que je trouve assez suffisant et trop dur sur l'homme, autant Tolisso c'est vraiment du velours. Il perd peu de ballon, oriente bien le jeu, se bat avec le bon dosage, est bon face aux buts...Bref, il est bien plus indispensable à l'OL au milieu que Gonalons à mes yeux.
    Pourtant pour il y a un mois, pour 20M, on devait l'emmener à Naples!!

    Ahahah c'est comme Umititi, des milieux comme Tolisso, il y en a 50 en Ligue1...
    Message posté par halfcab
    Pourtant pour il y a un mois, pour 20M, on devait l'emmener à Naples!!

    Ahahah c'est comme Umititi, des milieux comme Tolisso, il y en a 50 en Ligue1...


    C'était pas 20 c'était 35 et oui ca aurait été une bonne affaire.
    Il est bon mais ca reste un jeune prometteur, au même titre qu'un rabiot ou qu'un Bakayoko. Le vendre à 35 maintenant permet de se debarasser du risque d'echec derriere avec un gros bonus.

    Nous n'avons pas besoin de tes sarcasmes pour debattre, nous arrivions à discuter correctement sur le niveau du joueur avant ton intervention
    Cafu cremes Niveau : CFA2
    Message posté par halfcab
    Pourtant pour il y a un mois, pour 20M, on devait l'emmener à Naples!!

    Ahahah c'est comme Umititi, des milieux comme Tolisso, il y en a 50 en Ligue1...


    Tu penses qu'il va partir au prix dérisoire d'Umtiti et qu'Aulas fera encore les poubelles marseillaises pour trouver son remplaçant en fait.
    GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
    Message posté par RussMeyer
    Ce ne sont pas les meme centraux déjà et la Juve ne joue en 3 6 1 ou 3 7

    Pour revenir au bonhomme coco il est costaud quand meme.

    Ce milieu Rabiot, Bakayoko, Tolisso envoie du reve.

    Sinon je ne vois pas vraiment l'OL ramener ne serait ce qu'un point ce soir... Dommage pour le coeff mais l'equipe est en manque de confiance totale et surtout, on en parle pas souvent mais le niveau de Lopes depuis le debut de la saison est inquietant non ?


    Mouais pour avoir vu les derniers matchs des espoirs, le milieu Tolisso Rabiot Bakayoko n'envoie pas tant que ça du rêve. peut-être dans quelques années, mais pour l'instant ce n'est pas encore ça.
    Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
    Message posté par halfcab
    Pourtant pour il y a un mois, pour 20M, on devait l'emmener à Naples!!

    Ahahah c'est comme Umititi, des milieux comme Tolisso, il y en a 50 en Ligue1...


    Par contre halfcab, maintenant qu'on a réussi à se débarrasser des 2 abominables trolls anti-lyonnais, ce serait ptetre le moment de passer sur un mode moins "seul contre tous" non ?
    Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
    Message posté par GalateaTêtenjoy
    Mouais pour avoir vu les derniers matchs des espoirs, le milieu Tolisso Rabiot Bakayoko n'envoie pas tant que ça du rêve. peut-être dans quelques années, mais pour l'instant ce n'est pas encore ça.


    Perso Bakayoko me fait pas rêver du tout. Tolisso en pointe basse et Rabiot Koziello autour me paraitrait déjà beaucoup plus fluide !
    Xavlemancunien Niveau : CFA
    Le fier dépositaire du jeu et leader technique du 10ème de Ligue 1, le Iniesta de la Saône et étendard de la masia lyonnaise, on le rappelle deuxième centre de formation en Europe
    Message posté par Le Baldé Vampire
    Par contre halfcab, maintenant qu'on a réussi à se débarrasser des 2 abominables trolls anti-lyonnais, ce serait ptetre le moment de passer sur un mode moins "seul contre tous" non ?


    Mouais...

    Peut etre qu'il est juste aussi malin que les deux dont tu parles aussi non ?
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    Le mur du Son
    4k 39