1. //
  2. //
  3. // Salzbourg-Nice (0-1)

Symphonie en Pléa majeur

Nice gagne ses premiers points dans cette phase de poules de la Ligue Europa grâce à une petite victoire sur la pelouse de Salzbourg. Alassane Pléa redonne espoir au Gym, mais il va falloir réaliser une phase retour de folie. Et afficher un visage plus séduisant que ce soir.

Modififié
1k 12

RB Salzbourg 0-0 OGC Nice

But : Pléa (13e) pour Nice

Nice n'a pas dominé, Nice n'a pas séduit, mais Nice a gagné. C'est tout ce qu'on attendait. Mario Balotelli absent, c'est Pléa qui enfile le costume de super-héros. Sur cette rencontre, les Azuréens méritaient peut-être moins qu'à Krasnodar, mais le foot n'est pas une science exacte. Une petite victoire sur la pelouse de Salzbourg qui redonne espoir aux Aiglons. Ça va être compliqué de chercher une qualification en seizièmes, mais y a-t-il quelque chose d'impossible avec cette équipe niçoise ? Pas si sûr. Le 15 août, pas grand monde n'aurait imaginé qu'un Gym bis batte le Red Bull chez lui.

Pléa, supercombatif


Sur le papier, Eysseric-Pléa, c'est moins sexy que Balotelli-Belhanda. Sur le terrain pourtant, c'est tout aussi efficace. Comme un symbole du nombre impressionnant de cartouches offensives dont dispose Lucien Favre. Les Aiglons n'ont pas eu beaucoup d'occasions. Mais ça a suffi. Avant le quart d'heure de jeu, Alassane Pléa chipe un ballon dans les pieds de Paulo Miranda. L'ancien Lyonnais finit l'action en glissant le ballon entre les jambes de Walcke. Tout seul, comme un grand. Une ouverture du score qui fait du bien. Le plus dur est fait, Nice s'en contente. Les Rouge et Noir semblent au-dessus, mais ils se mettent en danger par suffisance. Ou par naïveté. Pas un gage de sérénité pour les 1 500 supporters ayant fait le déplacement en Autriche. Dès que les protégés de Lucien Favre accélèrent, ils font la différence. Mais branchés sur courant alternatif, ils n'en profitent pas.

De la chance et des tripes


Les défenses sont friables, les occasions pour enflammer une Red Bull Arena presque vide peu nombreuses. Le danger, quand il y en a un, est sur les buts de Cardinale. Le portier doit s'employer à plusieurs reprises pour garder les siens dans le bon sens. Quand il est trop court, son poteau le supplée. Soriano et sa vista font beaucoup de mal entre les lignes. Lazaro, Rzatkowski et Laimer s'illustrent. En vain. Nice fait le boulot. Pas plus. Pas moins. C'est culotté mais suffisant. Une victoire remportée grâce à l'état d'esprit combatif du leader de la Ligue 1. L'OGCN aurait pu craquer durant un long temps faible au début de la deuxième mi-temps, mais faire le dos rond a suffi. À l'image de Pléa, qui est allé au charbon 90 minutes durant, c'est la victoire du cœur. L'attaquant, avec plus de réussite, aurait pu tuer le match. Mais les coéquipiers de Koziello préfèrent jouer avec les nerfs de tout le monde jusqu'au bout. Minamino essaye d'en profiter. Le Japonais entré en jeu pour les dix dernières minutes met le feu dans la défense niçoise. Mais rien ne peut leur arriver ce soir. Et si la bonne étoile nissart s'exportait enfin ?

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Nicolas Kohlhuber
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Note : 3
    Voilà une équipe du sud qui à du cœur et qui n'a pas besoin de de vendre son âme à un milliardaire américain pour être en tete du championnat de France et gagner un match en Europe.

    Bravo Nice !

    Ne vous inquiétez pas l'américain s'y connais autant en football que les marseillais, dans trois ans c'est la cfa2.

    Pendant ce temps la les aiglons continuerons à affiner leurs griffes et envoyer du rêve aux vrais amateurs de football.
    cHris wAddle Niveau : CFA2
    C'est bien le troll le plus ridicule que j'ai vu depuis bien longtemps!
    cHris wAddle Niveau : CFA2
    Ou alors c'était du 10 000ème degré? Ou c'est l'approche du classico qui te rend fébrile? T'inquiète vous allez le gagner le match dimanche!
    Note : 2
    Non je voulais faire de la provoque anti marseillaise gratuite mais comme il reste 3 jours avant le match, j'en garde sous la semelle.

    Maintenant que vous avez un nouveau repreneur, vous allez de nouveau pouvoir venir répondre aux provocations diverses et variées. (enfin bon avec un petit mercato d'hiver tout de même)
    Note : 1
    Le but d'un troll est de faire parler, tu lâches deux commentaires quand même :D
    cHris wAddle Niveau : CFA2
    Ah ah! On vous a manqué, hein?! Enfin bon, on part de loin quand même, soyez un peu patient!
    PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
    Non revenez vite! Les Lyonnais sont carrément plus relous que vous. Vivement que vous les remettiez à leur place.
    6 réponses à ce commentaire.
    Bouzzigouloum Niveau : District
    Quel match de schizophrène de Nice ! Alternance incessante entre d'un côté du jeu à une touche dans des petits espaces suivis par des transversales millimétrées, et de l'autre une bande de u15 qui mettent pas un pied devant l'autre et qui joue comme St Etienne.
    Contrairement à ce que dit l'article j'ai trouvé que les niçois avaient plutôt dominé le match d'aujourd'hui.
    Mais bon, contre des équipes comme Fenerbahçe, avec des moments d'errance comme ça, ils vont se faire violer.
    GustavoBouBou Niveau : Loisir
    Alassane Plea, je le voyais jouer en U16 nationaux quand il était encore U15, à Wasquehal dans ch'nord. Il déchirait tout. Lyon est venu le chercher, l'a (post)formé et l'a laissé filer, comme d'autres joueurs qui valent aujourd'hui un sacré paquet de brouzoufs. Comme quoi l'école lyonnaise a parfois de la m**de dans les yeux. Car au-delà du foot, ce garçon est cool et intelligent. Je suis content pour lui. Comme on, Mister Plea !
    Je veux bien, mais niveau jeunes attaquants Lyon était pas mal pourvu à l'époque, alors autant le vendre à Nice que le faire jouer en u19 à 30 buts par saison.
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Il y'avait N'jier, Benzia, Laca, Fekir et d'autres....

    On peut pas faire jouer tout le monde
    2 réponses à ce commentaire.
    Comme souvent ces derniers temps s'est passé mais on sait pas vraiment comment. Dans l'ensemble aucune des deux équipes n'a fait honneur au football. Reste que les victoires s'enchaînent et que la possibilité de se qualifier existe toujours. Sinon rien à retenir, c'était pauvre, très très pauvre.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    1k 12