Sylvain Distin est un joueur de football professionnel né le 16/12/1977 à Bagnolet, France. Il appartient actuellement à l'équipe d'Everton.
Sylvain Distin Everton FC
France
37 ans
Né le 16/12/1977 à Bagnolet
Joueur

Photos de Sylvain Distin

Divock Origi prend le dessus sur Sylvain Distin Sylvain Distin (Everton) Sylvain Distin (Everton)

Statistiques de Sylvain Distin

Palmarès

Titres

Débuts
1994/1995, Paris S-G (France, )

Carrière de Sylvain Distin

Saison
 
Club
Div.
Championnat
Champ.
Matchs
M.
Buts
B.
Europe
Eur.
Matchs
M.
Buts
B.
Sélection
Sel.
Matchs
M.
Buts
B.
  Everton
2014/15
Premier League 
2013/14
Premier League 
33 
2012/13
Premier League 
34 
2011/12
Premier League 
27 
2010/11
Premier League 
38 
2 
2009/10
Premier League 
29 
2 
Portsmouth
2008/09
 
Portsmouth
Premier League 
38 
2007/08
 
Portsmouth
Premier League 
36 
  Manchester City
2006/07
Premier League 
37 
2 
2005/06
Premier League 
31 
2004/05
Premier League 
38 
1 
2003/04
Premier League 
38 
2 
2002/03
Premier League 
34 
  Newcastle United
2001/02
Premier League 
28 
  Paris S-G
2000/01
Division 1 
28 
10 
Gueugnon
1999/00
 
Gueugnon
Division 2 
33 
1 
  Tours
1998/1999
CFA Groupe D 
Joué-lès-Tours
1997/1998
 
Joué-lès-Tours
 
Paris S-G
1997/1998
 
Paris S-G
 
1996/1997
 
Paris S-G
 
1995/1996
 
Paris S-G
 
1994/1995
 
Paris S-G
 

Articles sur Sylvain Distin

La coupe à cœur

France - Coupe de la Ligue - Finale - PSG/Bastia

La coupe à cœur

es Parisiens retrouvent une équipe de Ligue 2, Gueugnon, en finale. Un cadeau. Ouais… Le match : Sylvain Distin qui ressemble à Sisqó, Amara Traoré et son sourire Yannick Noah, Richar 12
Pourquoi faut-il regarder la Ligue Europa ?

Europa - Ligue Europa

Pourquoi faut-il regarder la Ligue Europa ?

ore qui rafle la timbale : Josuha Guilavogui (Wolfsburg), Mapou Yanga-M'Biwa et Rudi Garcia (Roma), Sylvain Distin (Everton), Kalidou Koulibaly (Naples), Mathieu Valbuena (Dinamo Moscou) 19
Deux missiles et Liverpool tape City

Angleterre - Premier League - 27e journée - Liverpool/Man City (2-1)

Deux missiles et Liverpool tape City

pas encore mis la mis la main sur les Citizens. C'était en mai 2003, à une époque où David Sommeil, Sylvain Distin et Ali Benarbia portaient la liquette mancunienne et où Nicolas Anelka 23
Newcastle et l'ère des « entertainers »

Angleterre - Premier League - 22e journée - Newcastle/Southampton

Newcastle et l'ère des « entertainers »

by dessine les contours de son groupe à l'été 2001 avec notamment les arrivées de Laurent Robert et Sylvain Distin - prêt avec option d'achat - du PSG, de Jermaine Jenas et Craig Bellamy 13
Quand Everton marchait sur City

Angleterre - Premier League - 15e journée - City/Everton

Quand Everton marchait sur City

me par les supporters locaux. Menés, les Toffees renversent le score en 7 minutes grâce notamment à Sylvain Distin – qui marque pourtant moins d'un but par an - et ridiculisent encore la 1
Liverpool revit, Benteke en sauveur

Angleterre - Premier League - Ce qu'il faut retenir de la 14e journée

Liverpool revit, Benteke en sauveur

en jeu à la 53e, la petite bombe nigériane a égalisé d'un superbe but en solo, après s'être joué de Sylvain Distin d'un beau dribble dans la surface. Tout simplement superbe. La polé 14
Bradley Wright-Phillips, un prince à New York

MLS - Finale retour de Conférence Est - New England/New York Red Bulls

Bradley Wright-Phillips, un prince à New York

mière pré-pétrodollars d'Abu Dhabi qui végète dans le ventre mou de la Premier League. Au milieu de Sylvain Distin, Joey Barton et Andy Cole, Wright-Phillips joue une trentaine de matchs 3
David James, enchères et en os

SO FOOT #121 - Les footballeurs fauchés - Angleterre

David James, enchères et en os

nt tenter l'aventure plutôt curieuse du championnat d'Islande dans le club de l'ÍBV Vestmannaeyjar. Sylvain Distin, coéquipier à Portsmouth, en parle dans les colonnes de So Foot comme d 15
Chelsea en est venu à bout

Angleterre - Premier League - 3e journée - Everton/Chelsea (3-6)

Chelsea en est venu à bout

é, lançait Diego Costa dans la profondeur. La sanction se faisait immédiate pour les partenaires de Sylvain Distin : glissée entre les jambes d'Howard, la frappe de l'Espagnol finissait 46