1. //
  2. //
  3. // Lyon–Montpellier
  4. // Interview

Sylvain Deplace : « Loulou Nicollin a su me convaincre »

Sylvain Deplace, c'est une gueule, une carrière terminée à 30 ans et un trio fou formé avec Gava et Maurice à l'époque où l'OL ne gagnait pas encore. Passé par le MHSC, l'homme qui bosse aujourd'hui chez Tarvel se confie avant le duel entre ses deux équipes.

Modififié
Tu as été formé à Lyon, mais tu as joué pour l’OL et pour Montpellier. Tu supporteras qui vendredi soir pour le match ?
L’Olympique lyonnais évidemment ! C’est mon club de cœur. J’étais encore au stade hier soir d’ailleurs… (L’OL s’est incliné face à La Gantoise ce mardi soir dernier, ndlr)

Lors de ton premier match en pro, vous perdez 0-3 à l’extérieur face à Montpellier… Qu’est-ce qu’on ressent après ça ?
D’après mes souvenirs, j’étais remplaçant. Je suis entré en jeu et j’ai même pris un carton jaune assez rapidement. Après, j’étais jeune et inconscient, donc je n’avais pas trop douté (rires). Mais on se dit quand même que ça va être compliqué de revenir, et ça ne laisse pas de bons souvenirs à l’arrivée. Heureusement, j’en ai eu de meilleurs plus tard !

Tu as repensé à cette défaite lors de ton transfert à Montpellier ?
Non pas du tout ! J’ai même un bon souvenir à Montpellier, puisque j’ai marqué mon premier but en pro là-bas avec Lyon ! Montpellier, c’est plein de symboles pour moi en fait !

Tu formais avec Florian Maurice et Franck Gava un trio magique des années 90 à l’OL. Comme en Coupe d'Europe, face à la Lazio...
Forcément, les matchs de Coupe d’Europe avec l’OL face à la Lazio resteront gravés à jamais dans ma mémoire. D’abord, le premier parce que je marque, même si, bon, ma frappe est contrée (rires). Mais c’est surtout le match retour qui laisse de supers souvenirs. On avait gagné là-bas alors que personne ne nous attendait et on avait un stade olympique acquis à notre cause, au moins pour la moitié, puisque les supporters de l’AS Roma viennent quand même au stade quand la Lazio joue, mais pour supporter l’adversaire ! Du coup, on avait eu une ovation là-bas après la rencontre. On avait parfaitement mené notre partie ce jour-là (l’OL l’avait emporté 0-2, ndlr).

C’est le meilleur souvenir de ta carrière ?
Ouais, clairement. C’est l’un des premiers exploits majeurs dans les campagnes européennes de Lyon, donc on était un peu à l’orée des belles années suivantes du club !

Quand tu quittes l’OL en 1997 après six saisons, c’est Karim Benzema qui t’apporte un bouquet de fleurs et ton maillot. Tu ressens quoi à ce moment-là ?
C’était compliqué à cette période, parce que j’ai failli prolonger pour un bail de sept ans avec Lyon, puisque Jean-Michel Aulas m’avait proposé ça, donc forcément, ça a été un crève-cœur de quitter le club à ce moment-là. En même temps, j’étais aussi en pleine ascension, j’étais en équipe de France A’, je voulais franchir un palier et l’OL d’alors n’était pas encore l’OL des années 2000 que l’on a pu connaître après. Force est de constater que je me suis planté (rires) ! Mais bon, c’était mon choix, donc il ne faut pas le regretter.

Tu rejoins Montpellier dans la foulée. Pourquoi ce choix à l’époque ? Comment s’est passé ton transfert ?
Pourquoi Montpellier ? Parce que Loulou Nicollin, comme il sait le faire avec les Lyonnais, a su me convaincre. Mais une fois arrivé sur place, c’est vrai que l’adaptation n’a pas été celle espérée. Au départ, c’était pas mal, mais ensuite, c’est parti en déconfiture, notamment à cause d’un manque de confiance de la part du coach envers moi. J’ai appris plus tard que Loulou me voulait, certes, mais je n’étais pas forcément sur les tablettes de l’entraîneur (Michel Mezy, ndlr). Donc j’ai connu une saison très compliquée au MHSC.

Tu finis ta carrière de footballeur pro en 2002 à Martigues à 30 ans. Pourquoi s’être arrêté si jeune ?
J’étais un peu lassé déjà. Le milieu avait pas mal changé entre les années de ma jeunesse à l’OL, où on était tous issus du centre de formation et où il y avait une certaine façon de voir le football. Quand j’ai vu que cela avait changé, je ne m’y suis pas trop retrouvé, j’étais un peu perdu, un peu déçu aussi de la tournure du ma carrière, mine de rien. Parce qu’en étant à l’orée des belles années de l’OL, et chez les A’, ça m’a fait mal de tomber dans les oubliettes à Montpellier. Et après, les rebonds sont toujours compliqués, même si mon passage à Guingamp s’est bien passé. Et puis, finir à Martigues en Ligue 2 avec une descente en National, ce n’était plus très motivant.

Sept ans après ta carrière de footeux, tu as fini par te reconvertir chez Tarvel en 2009, (une entreprise spécialisée dans les terrains de sport par le biais des espaces verts, ndlr). Qu’as-tu fait de ta vie entre-temps ?
Déjà, j’ai passé tous mes diplômes d’entraîneur, enfin ceux qu’il fallait pour pouvoir entraîner en National. J’ai pris un club amateur dans la région lyonnaise (le CS Meginand, ndlr), que j’entraîne encore aujourd’hui ! Cela fait maintenant treize ans que je suis là-bas. Et puis j’ai goûté à divers boulots pour savoir ce qui pouvait m’intéresser. Finalement, je n’ai pas vraiment trouvé ma voie et je suis donc resté dans le monde du football amateur.

Du coup, Tarvel, c’était l’emploi rêvé pour toi, non ?
Oui, carrément ! Je suis resté dans mon monde, j’ai même appris à comprendre comment fonctionnait un terrain que j’avais foulé pendant 30 ans ! Donc c’était plutôt sympa ! Sauf que par la suite, le synthétique est arrivé, et ce n’était pas trop ma tasse de thé, mais je suis obligé de constater que c’est le marché qui veut cela. D’ailleurs, aujourd’hui, je développe surtout le synthétique, malgré moi, parce que j’aimerais développer un peu plus les terrains naturels, mais c’est comme ça.

Comment es-tu arrivé là-bas ?
Complètement par hasard ! Tarvel réalisait le terrain synthétique de mon club amateur, et j’étais responsable d’aller chercher des sous chez les sponsors, donc par la force des choses, j’ai interpellé le grand patron de l’entreprise avec qui j’ai eu un rendez-vous. Après ça, il a accepté de financer mon club, et après une période d’essai convaincante pour tout le monde, nous nous sommes associés !

Ta carrière de footeux, ça te sert dans ton métier aujourd’hui ?
Oui, puisque j’ai un ressenti un peu différent par rapport à cela, grâce à ma carrière. Mes collaborateurs et moi-même pensons savoir ce qui est le mieux pour les sportifs. Après, certains de nos clients se foutent royalement de mon avis, mais d’autres sont intéressés par mon expérience de joueur professionnel, pour avoir ce qu’il y a de mieux pour leur club amateur.

Du coup, que penses-tu des pelouses françaises actuellement ?
C’est vrai que quand on regarde les pelouses anglaises, il y a de quoi être un peu jaloux, mais justement, les gazons qui sont utilisés en Angleterre arrivent de plus en plus en France. Donc on peut espérer une vraie amélioration de ce coté-là dans les années futures. Il y a pas mal de choses qui sont faites ici et là pour éliminer les défaillances. La pire de toutes pour moi, c’est l’entretien. Je suis très sensible à cela. Aujourd’hui, il y a encore des villes qui entretiennent elles-mêmes leur terrain, alors qu’à un moment donné, il faut un jardinier qui respire le terrain de foot, qui vive pour le terrain de foot, pour savoir exactement ce qu’il faut faire à n’importe quel moment.

Le synthétique, c’est l’avenir selon toi ?
Jamais dans l’élite en tout cas ! Si cela arrive, je ne comprendrais plus rien, parce que le synthétique n’est pas adapté pour cela, parce que les sensations sont différentes, les rebonds ne sont pas les mêmes. Sur un gazon naturel, si tu veux faire une transversale de 60 ou 70 mètres, tu peux la faire ! Sur un synthétique, c’est un peu plus complexe… Mais les clubs comme Lorient ou Nancy vont revenir au naturel très rapidement, voire même au naturel amélioré. De toute façon, le conseil d’administration de la Ligue a interdit l’utilisation des terrains synthétiques à partir de 2018 en Ligue 1.

Pour finir, un pronostic pour le match de vendredi soir ?
J’espère le rebond des Lyonnais, après les défaites face à Nice et La Gantoise. Je vois une victoire étriquée de l’OL, avec des buts, donc un 2-1 ou un 3-2 pour moi !


Par Maxime Nadjarian et Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
il y a 2 heures Reading présente ses maillots en réalité virtuelle
il y a 4 heures Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 40 il y a 4 heures Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 22 il y a 5 heures Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 5 il y a 8 heures Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 24 il y a 9 heures Ronaldinho régale au beach soccer 15
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 5 Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 31 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24